6 choses que l'on déteste dans les voyages de groupe

Aux antipodes du voyage solitaire, on trouve le voyage organisé de groupe ! Si certains y voient de nombreux avantages, on peut aussi en souligner quelques inconvénients, ce que nous allons nous employer à faire...

 

Êtes-vous sûr d'aimer les groupes ?

C'est une lapalissade que de le dire, mais les voyages de groupe impliquent de passer beaucoup de temps... en groupe. Et tant que vous n'avez pas fait l'expérience, vous ne pouvez pas vraiment connaitre votre seuil de tolérance à cette notion parfois étouffante qu'est le « groupe ». Il se peut très bien que vous soyez quelqu'un de très sociable dans la vie de tous les jours, mais qu'après cinq jours passés avec un groupe de 20 personnes, vous vous transformiez en véritable misanthrope et détestiez votre voyage. Vous deviendrez alors cet être qui évite de parler aux autres et compte les heures avant de vous retrouver votre chambre, enfin seul !

 

La force d'inertie

Un des effets inévitables de voyager dans un groupe, c'est cette force d'inertie qui fait que faire un arrêt pipi quelque part, ou visiter une boutique peut prendre des heuuuuuuuuuures ! Ce qui d'habitude prendrait quelques minutes se traduit alors par une longue et interminable attente. Plus le groupe est gros, plus le temps passé à chaque arrêt est long.

 

La bouffe-buffet-bof

Il est bien rare qu'au cours d'un voyage de groupe, et a fortiori si le groupe est conséquent, on aille souper dans les restaurants les plus fins. Pour une question de logistique et de budget, la plupart de temps, c'est le fameux buffet qui attend les vacanciers. Bon, il y a de bons buffets, c'est certain, mais très souvent c'est la carte de la quantité qui est jouée d'avantage que celle de la qualité et on se retrouve à faire la queue quinze minutes pour finalement remplir son assiette de choses... comment dire? pas forcément très « fine cuisine ». Est-ce du poisson? Ah non du poulet... j'aurais juré pourtant !

 

Pas de libre arbitre

Faire un voyage en groupe c'est se soumettre aux contraintes du planning. Par définition, les attractions visitées le sont en groupe. On va visiter tel musée, c'est au programme, mais vous, c'est tel autre musée qui vous intéressait... Quelques fois on peut s'échapper du groupe et visiter par soi-même, mais ce n'est pas toujours le cas et on aimerait parfois passer plus de temps dans tel ou tel endroit mais non, impossible, le bus doit déjà repartir.

 

À la vitesse d'une tortue

Un groupe étant composé de plusieurs individus en ce qui concerne sa vitesse de déplacement, on voit alors apparaitre le facteur limitant qui sera la personne qui marche le moins vite. Le résultat est que généralement, à part si le thème du voyage de groupe est la marche rapide, les déplacements se feront au ralenti, histoire qu'on ne laisse personne sur le bas-côté. On se déplace donc à la vitesse de la tortue. Très souvent les déplacement à pied sont réduits. On descend du bus, on va prendre quelques photos et on remonte dans le bus.

 

Aïe mes oreilles !

Un groupe silencieux? Oui c'est possible peut-être à minuit. Mais le reste du temps, le volume sonore d'un voyage de groupe est généralement très élevé. Les rires, les discussions, les gens qui ne parlent pas mais qui hurlent additionnés aux bruits ambiants, à celui d'une foule, d'un voyage en bus, d'un restaurant d'hôtel bondé... on a parfois les oreilles très sollicitées et on sort alors les indispensables bouchons qui rendent certes la communication plus difficile, mais le bruit beaucoup plus supportable ! Et vous, c'est quoi qui vous énerve le plus dans un voyage de groupe ?

Vous aimerez aussi