12 astuces pour éviter le choc culturel en voyage

New Delhi en Inde

Avez-vous déjà ressenti le choc culturel en voyage? Il peut arriver immédiatement, mais c'est souvent sur le long terme, au cours de voyages de plusieurs semaines qu'il se fait plus aigu.

Si vous prévoyer de faire un long voyage, vous y serez très probablement confronté. Voici donc 12 conseils pour bien gérer le choc culturel en voyage.

Ne jamais comparer

Aucune culture n'est supérieure à une autre, elles sont simplement différentes. Et pour cette raison, il ne sert à rien de comparer vos codes culturels à ceux du pays visité. Beaucoup de gens ont un réflexe qui consiste à systématiquement comparer en voyage avec leur grille de lecture, ça ne sert à rien.

La gastronomie, la façon de s'habiller, le rythme de vie, l'offre culturelle, les rapports humains... tout ça va changer d'un pays à l'autre. Pour ne pas souffrir du choc culturel, ne comparez pas les choses, acceptez-les telle qu'elles sont!

Savoir rester patient

Si vous partez passer 2 mois en Inde, au Japon ou au Pérou, vous allez forcément être confronté au choc culturel du pays, c'est bien normal a fortiori si c'est la première fois que vous visiter le pays. Ne pensez pas que vous allez être comme un poisson dans l'eau dès que vous serez sorti de l'aéroport, ce ne sera pas le cas et c'est normal.

S'habituer aux différents codes culturels et sociaux, ça prend du temps. Il faut donc accepter les choses nouvelles jour après jour et être patient. C'est comme apprendre une langue étrangère, ça prend du temps.

Ouvrir son sens de la curiosité

La meilleure façon d'atténuer le choc culturel, c'est de ne pas le subir et de voir ça comme une occasion de découvrir autre chose.

Soyez curieux de tout, observez les différences que ce soit en ce qui concerne l'architecture de la ville, ce que vous manger, la façon dont les locaux s'habillent etc. Être curieux est une clé pour bien vivre ce choc culturel.

Accepter les symptômes

Quand on reste longtemps dans un pays étranger, subir le choc culturel est normal, et vous pourrez avoir quelques symptômes, il faudra les accepter.

Vous vous sentirez peut-être fatigué, votre système digestif s'adaptera à un nouveau régime alimentaire avec les ajustements et conséquences que cela peut comporter, vous pourrez aussi être stressé, souffrir d'anxiété, avoir des nuits agitées, vous sentir mal, parfois être triste... tous cela est normal.

Plus vous resterez longtemps dans le pays et accepterez l'apparition de ce genre de symptômes sans craintes, mieux ça se passera. Au bout d'un moment, toutes ces différences, vous les ferez vôtres et les intégrerez dans votre quotidien.

Rester connecté avec l'actualité de son pays

S'il est important de s'ouvrir à tout ce que le pays qui nous reçoit a à nous apporter, il n'est pas nécessaire pour autant de faire comme si son propre pays n'existait plus. C'est une façon de faire une transition entre les 2 que de garder un lien avec le Québec.

Vous pouvez continuer à lire les nouvelles du pays via les sites internet, ou même regarder certaines chaînes de télé en direct si ça vous manque trop. Ne le faites pas 8h par jour, mais ne vous empêchez pas de le faire.

Ces petites bulles de reconnexion peuvent faire du bien.

Parler à ses proches

Si la connexion internet vous le permet, on ne peut que trop vous encourager d'appeler vos amis, votre famille de temps en temps, ou par téléphone.

Là encore, ce genre de connexion avec ce qui vous est familier peut vous permettre de mieux vivre le choc culturel.

Vivre comme les habitants

La meilleure façon d'atténuer le choc culturel, c'est de faire de vous intégrer au maximum à votre nouveau pays.

Essayez de vivre comme les locaux, de manger ce qu'ils mangent, à l'heure qu'ils mangent, de les imiter dans leurs codes au maximum.

Se préparer au choc culturel

Si votre voyage est prévu de longue date, vous pouvez vous préparer et vous informer sur la destination, sur la culture du pays, sur sa géographie, ses conditions météo, sur sa langue, sa situation politique, ses artistes etc...

Quelles sont les règles en matière de savoir-vivre, les marques de politesse, les codes vestimentaires, les différentes traditions... Plus vous en saurez, moins vous serez supris une fois sur place et ressentirez le choc culturel.

En parler avec quelqu’un

Il y a peut-être dans votre entourage quelqu'un qui a vécu dans ce pays plusieurs semaines voire mois ou années. Si c'est le cas n'hésitez pas à lui parler, cette personne pourra vous donner de précieux conseils et vous parler du pays, ce qui devrait vous rassurer.

Apporter des objets

Ça peut sembler futile, mais parfois un objet auquel on tient, un bibelot qui évoque pour nous un souvenir du pays, ça peut faire beaucoup de bien quand on s'ennuie de la maison.

Une photo ou tout autre objet qui fait du sens pour vous, ça pourra vous aider.

Garder le sens de l'humour

L'humour est une façon merveilleuse de tout mettre en perspective et de relativiser les choses. Quand on est face au choc culturel, parfois il ne sert à rien d'angoisser, il vaut mieux sourir de la situation.

Gardez donc votre sens de l'humour et riez de vous-même.

Socialiser

La pire des choses serait de rester dans votre cocon. Une fois sur place, essayez de socialiser, de rencontrer des habitants locaux et de participer à la vie du pays.

Inscrivez-vous par exemple à des cours, que ce soit de langue, de danse ou d’échecs, peu importe, ce qui compte c'est que vous vous intégriez à la vie du pays.

Vous êtes maintenant prêt pour le voyage de votre vie. Découvrez 6 inspirations de voyages qui changeront votre vie!