Ces choses que l'on déteste quand on prend l'avion

Getty Image

Voyager en avion possède plein d'avantages, mais aussi de nombreux inconvénients. Voici quelques unes des choses que l'on déteste quand on prend l'avion...

 

Enregistrer les bagages

Sauf si l'on est chanceux ou très fortuné et que l'on voyage en classe affaires, il faut bien souvent faire la file et c'est un exercice qui peut prendre très looooooooooooooooongtemps. On fait la fille pour enregistrer ses valises. Et les habitués du voyage le savent, il suffit d'un coup d'oeil sur le nombre de personnes en ligne devant nous, et un coup d'oeil sur le nombre de comptoirs pour estimer le temps que l'on va passer dans le labyrinthe pour souris humaine avant de pouvoir enfin enregistrer sa valise.

 

Passer la sécurité

Avant d'atteindre le portique à rayons X qui bipera si on a oublié de retirer quoi que ce soit de métallique, il faut refaire la file. Une fois arrivé, il faut retirer les chaussures, sa ceinture, sortir sa tablette numérique et son ordinateur du sac, vider ses poches et passer sous le portique. Quand ça sonne, on doit affronter le regard réprobateur de l'agent qui nous fait comprendre immédiatement qu'on n'a pas été attentifs aux consignes que son collègue nous a donné 30 secondes plus tôt ! Et si jamais on a l'audace d'avoir oublié de vider sa bouteille d'eau alors là, ce sont les foudres de l'agent qui s'abattent sur nous.

 

Option US

Quand on va aux États-Unis depuis Montréal, on a le « privilège » de devoir re-re-re-faire la file des douanes US et sourire à l'agent américain qui lui ou elle, ne sourit généralement pas vraiment.

 

Les changements de portes

Une des choses qui peuvent être très énervantes quand on prend l'avion, c'est le changement de portes. On a trouvé sa porte B45 quand une voix suave se fait entendre « Attention, changement de porte. L'embarquement pour le vol pour Lisbonne se fera désormais porte B2 ». Et hop, on doit quitter son petit nid pour aller rejoindre la nouvelle porte.

 

Les compartiments de bagage

Il arrive que l'on doive prendre une valise en cabine, ou que l'on ait avec soit un sac. Une des choses très pénibles est d'arriver à la hauteur de son siège et de constater que tous les espaces de rangement au dessus de son siège sont remplis. Si tous les compartiments sont pleins, on met ses affaires au niveau de ses pieds, autant de place en moins pour s'allonger.

 

Le voisin Une fois assis, c'est un peu la loterie. Qui sera notre ou nos voisins? Avec un peu de chance on a un enfant sage, si on n'est pas chanceux on se retrouve à côté d'un voisin envahissant qui peut soit voler honteusement notre accoudoir ou déborder sur notre espace vital, regarder ce que nous lisons ou tapons sur notre ordinateur, écouter de la musique trop forte, sentir très mauvais. Cette dernière option se transforme en enfer si on doit faire un vol de plus de quatre heures. Il y a aussi le voisin qui s'endort sur notre épaule, toujours sympa à vivre.

 

Le bébé

On adore les bébés, mais quand il y en a un qui se met à pleurer de façon incessante pendant un vol de nuit, notre amour des bébés devient plus relatif. Il n'y a rien à faire, à part espérer que le nourrisson s'arrête. On enfonce nos bouchons d'oreilles un peu plus profondément et on attend que ça passe.

 

Les annonces à répétition

On s'installe dans son siège, on a devant soi un petit écran personnel, génial, on lance un film et là après 10 minutes à peine, le film s'arrête et c'est la voix d'une hôtesse qui nous c'est parti pour une série d'annonces qui viennent couper notre film. Consignes de sécurité, annonce sur la disponibilité de produits détaxés, annonces pour nous dire qu'on traverse une zone de turbulences, annonce pour signaler qu'un repas sera bientôt servi... Le pire est sans doute sur un vol trilingue, vous savez, ces vols où les annonces sont systématiquement traduites en trois langues, autant de coupures qui peuvent faire qu'un épisode de Big Bang Theory qui dure une vingtaine de minutes se regarde en réalité en 35 minutes !

 

Et vous, qu'est-ce qui vous énerve le plus?

Vous aimerez aussi