Ces endroits que vous devez éviter de toucher dans l'avion

Microbes en avion

Melhem Gharazeddine via ThinkStock

Les aéroports et les avions sont par définition des lieux extrêmement fréquentés où se croisent des milliers de gens chaque jour, chacun touchant les objets que l'on va nous-même toucher, autant de façons de laisser des germes un peu partout. Mais quels sont les objets qui sont les plus infestés de microbes et les plus sales dans un avion, et dans un aéroport?

Pour le savoir, le site Travelmath a mandaté un microbiologiste qui a prélevé des échantillons dans des lieux-clés dans 5 aéroports et sur 4 vols. Il a analysé les résultats. Ces derniers sont exprimés en CFU (Unités Formant Colonie) qui est, en micobiologie, l'unité permettant de dénombrer les bactéries vivantes.

Dans l'avion

Contrairement à ce que l'on pouvait s'imaginer, ce ne sont pas les toilettes de l'avion qui sont les plus remplies de microbes. Le bouton pour tirer la chasse d'eau ne comporte « que » 265 CFU par pouce carré.

Le dispositif de ventilation au-dessus de nos têtes affiche 285 CFU par pouce carré.

Sur la boucle de notre ceinture de sécurité, on trouve 230 CFU au pouce carré.

Et le record absolu et donc l'objet le plus infesté de microbe de l'avion est la tablette inclinable devant chaque passager. Elle contient pas moins de 2 155 CFU, soit presque 10 fois plus que les autres objets!

À titre de comparaison, on trouve en moyenne 5 CFU sur un billet de banque et 27 CFU à la surface d'un téléphone cellulaire.

Dans les aéroports

Quant aux aéroports, le microbiologiste a trouvé seulement 70 CFU sur le verrou de fermeture de la salle de bain, mais 1 240 CFU sur le bouton des fontaines à eau!

En ce qui concerne la quantité astronomique de microbes sur la tablette dans les avions, plusieurs chercheurs expliquent cela à cause du peu de temps dont disposent les équipes de nettoyage entre 2 vols.

Les compagnies aériennes essayant toujours de maximiser les coûts, le temps accordé à l'embarquement doit être court et donc le nettoyage complet de l'avion devient impossible. Conséquence : les toilettes sont nettoyées en priorité et les tablettes sont négligées et désinfectées seulement en fin de journée, devenant rapidement un nid à microbes.

Conclusion: la prochaine fois que vous dîner à bord, ne laissez aucun de vos aliments toucher la tablette! Et emportez avec vous un gel antibactérien pour vos mains avant de commencer à manger.

On reste avec « nos amis » les microbes : voici 5 objets à ne jamais toucher dans les hôtels.