Conseils pour faire de l'auto-stop

Avez-vous déjà fait de l'auto-stop? C'est une façon de voyager qui peut être très utile, et qui présente de nombreux avantages. Mais avant de vous lancer, voici quelques conseils pour l'expérience se passe bien.

Être patient

La patience est une des qualités principales de l’auto-stoppeur. Il faut vous en munir d’une bonne dose avant de lever le pouce, car vous ne savez jamais combien de temps vous allez devoir rester sur le bord de la route. Selon l’endroit où vous allez attendre, il peut se passer de looooongues minutes, voire, pour les endroits les moins fréquentés, des heures. Dans ce genre d’endroits, on vous conseille d’apporter votre tente, vous n’êtes en effet vraiment pas certain d’embarquer dans un véhicule.

Le sourire

C’est l’arme secrète. Un auto-stoppeur qui sourit augmente considérablement ses chances de se faire prendre. Personne n’a envie de faire monter dans son véhicule quelqu’un qui fait la tête. Et attention, ça peut se voir de loin! 

Préparez-vous

Selon l’heure à laquelle vous allez faire du stop, le lieu, la saison, la météo, il faut que vous soyez prêts. Il devrait faire 18 degrés cet après-midi, mais à l’heure où vous vous mettez sur le bord de la route (7 h) il ne fait que 5 degrés. Votre short et votre t-shirt ne suffiront pas. Pensez à prendre une collation, de quoi manger pour toute la journée. L’attente peut être longue. Des vêtements qui résistent à la pluie seront aussi conseillés. Vous embarquerez peut-être en 5 minutes, ou passerez des heures à attendre. Préparez-vous au plus long.

Le carton

Écrivez lisiblement et assez gros sur le carton ou la feuille que vous tiendrez en main, vous augmenterez vos chances. Pensez aussi à la plastifier, en cas de pluie­. Vous seriez très embêté si votre pancarte devenait complètement illisible! 

Le bon endroit

Un des facteurs-clé est l’endroit où vous allez attendre. Ne faites pas de stop trop près du centre-ville. Ça peut paraître paradoxal, mais il est parfois plus efficace de prendre un bus ou un taxi pour vous éloigner du centre-ville de quelques kilomètres que de faire du pouce trop près du centre. Une fois à l’extérieur, il faut trouver l’endroit parfait. Évitez de vous mettre juste après un virage pour des raisons évidentes de sécurité, mais aussi d’efficacité. Positionnez-vous plutôt dans une ligne droite, histoire que les automobilistes aient le temps de vous voir et de ralentir, mais aussi de se stationner sans danger. L’auto-stop sur l’autoroute est interdit! Si jamais vous êtes mal placé, vous verrez certainement les automobilistes lever les bras dans leur voiture, signifiant « Je me serais bien arrêté, mais je n’ai pas de place pour le faire ».

Le geste

Le fameux pouce en l’air est un geste que tous les auto-stoppeurs sont habitués à faire. Cependant, dans certains pays, ce geste n’a pas de sens, comme dans quelques pays de l’Est où on recommande de lever plutôt la paume de la main. Mais dans la plupart des cas, le panneau suffira.

Une fois à l’intérieur du véhicule

Faire du pouce, c’est de l’attente, mais parfois ça peut aller très vite. Une fois embarqué, il faut faire preuve d’un peu de psychologie. Est-ce que le conducteur est du genre à aimer parler ou bien au contraire appréciera-t-il plutôt votre silence? Testez-le avec une question anodine et voyez comment se déroule la suite des choses. C’est très agréable de tuer le temps en discutant en voiture. Parfois il n’y a aucune connexion avec le conducteur, mais parfois, c’est l’inverse et on se raconte sa vie, son pays pendant des heures qui ressemblent à des minutes. 

S’intéresser au pays

Quand vous vous retrouvez dans une voiture pendant plusieurs heures avec quelqu’un, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur le pays que vous visitez. N’hésitez pas à poser des questions sur la région, sur la culture, sur des choses anecdotiques, sur son travail… peu importe, c’est une façon d’en apprendre plus sur le pays. Vous lui raconterez aussi le vôtre, il y a de fortes chances qu’il soit aussi curieux à votre endroit que vous l’êtes au sien.

Règle de sécurité

Il est important de respecter certaines règles de sécurité. Surtout si vous êtes une fille seule. N’embarquez pas s’il y a déjà deux hommes devant et que la voiture n’a pas de portes arrières, vous seriez coincée. Demandez en premier où va le conducteur et n’embarquez pas s’il vous dit « où vous voulez ».  Quand vous sortez du véhicule, prenez toujours avec vous vos affaires, surtout si elles contiennent votre passeport et votre argent. Da façon générale, n’hésitez pas à faire marcher votre intuition. Si vous « ne le sentez pas », n’embarquez pas. Enfin, vous avez toujours l’option de demander à un auto-stoppeur d’attendre avec vous. Vous augmenterez ses chances et vous serez plus en sécurité ainsi.

Bonne route!

Vous aimerez aussi