Cuisine de rue en voyage: 10 conseils pour éviter l'intoxication alimentaire

Quoi de plus agréable que de s'arrêter à un kiosque de bouffe de rue et découvrir les saveurs du pays? C'est en effet agréable, mais il y a quelques règles à respecter pour ne pas tomber malade. Voici donc 10 conseils pour manger la bouffe de rue à l'étranger de façon sécuritaire. 

 

Une photo publiée par Amy Kim (@amykxo) le

Savoir observer la fraîcheur

Un des avantages de la bouffe de rue, c'est qu'on voit ce qui se passe, et les choses qui sont préparées devant nos yeux. Quand on est au restaurant, même si la devanture est très propre et que le serveur arbore un large sourire, ça ne nous dit rien de l'état de la cuisine qui peut être d'une insalubrité sans nom.

Il est donc important quand vous êtes face à un stand de bien observer les produits visibles: sont-ils bien conservés? Les légumes ont-ils l'air frais? Il suffit de bien observer parfois pour avoir un sentiment positif ou non.

Faites-le tour des stands de bouffe de rue et comparez la fraîcheurs des produits, vous serez étonné des différences entre 2 kiosques.

La réfrigération

Garder ses produits frais est très important, a fortiori si on parle de viandes et de poissons. Quand une viande n'est pas bien réfrigérée (à 4°C ou moins) le danger des bactéries apparaît. Leur zone de température idéale pour se développer se situe entre 4°C (40°F) à 60°C (160°F). 

Si vous êtes dans un pays où il fait très chaud et que vous voyez de la viande ou du poisson crus, méfiance. Regardez la couleur de la viande, essayez de voir si le système de réfrigération semble bon. Le cuisinier sort-il les morceaux d'un réfrigérateur au dernier moment avant la cuisson ou bien laisse-t-il la viande longtemps à l'air libre?

Encore une fois, ouvrez les yeux sur ce qui se passe.

Attention aux mains

Un des dangers, c'est la contamination via les billets de banque. Est-ce que la personne qui vous prépare la nourriture est la même qui va manipuler les billets de banque? Si oui, est-ce qu'elle utilise des gants en plastique après avoir encaissé l'argent? Si ce n'est pas le cas, on vous déconseille de manger ici.

Observer la file

Certains mangeurs de rue ont un truc quand ils débarquent dans un pays ou une ville qu'ils ne connaissent pas, ils observent la queue devant le camion ou le stand de bouffe de rue.

Y a-t-il beaucoup de monde? Est-ce que ce sont des locaux? C'est toujours un facteur positif que des locaux fassent la file en nombre.

Traduire ses contraintes alimentaires

Certaines personnes ont la maladie cœliaque (intolérance au gluten), d'autres sont allergiques aux produits laitiers ou à tel ou tel aliment, aux kiwis ou aux fraises.

Si c'est votre cas, vous devriez toujours avoir sur vous une liste de ces allergies traduites dans la langue du pays ou bien savoir le dire dans la langue en question à l'oral, mais vérifiez que vous avez un bon accent!

Attention à la coutellerie

Même si les aliments sont frais et sans danger, c'est parfois sur les ustensiles que viennent se nicher les bactéries.

Pour éviter de tomber malade de cette façon, vous pouvez avoir des lingettes désinfectantes (vérifiez que vous pourrez porter les ustensiles à votre bouche après usage) ou bien avoir dans votre sac vos propres ustensiles, votre jeu de baguettes. Mais là encore, ne les laissez pas trainer au fond de votre sac sans protection, c'est un nid à microbes!

Respecter les horaires locaux

À Rome, fais comme les Romains dit-on. Ce dicton peut s'appliquer aux horaires des repas.

En effet dans certains pays, il est de coutume de dîner à 11h et de souper 18h, voire plus tôt encore. Essayez de respecter ces horaires même si vous n'y êtes pas habitués, cela vous permettra de manger les aliments le plus frais possible.

Tous les plats ou certains composants des plats ne sont pas forcément préparés à la minute et certains ingrédients peuvent être mis de côté une heure, 2 heures... Même s'ils sont bien mis au réfrigérés, c'est toujours meilleur de les consommer le plus frais possible.

Vive les plats cuits

Évidemment, vous pouvez manger des crevettes crues dans un stand de cuisine de rue, mais ça sera toujours plus dangereux que d'opter pour un plat cuit.

Les produits crus qui ne sont pas bien conservés, au froid, deviennent un danger pour votre estomac, et rien de pire qu'une intoxication alimentaire en vacances!

N'hésitez pas à demander

Quand on ne connaît pas une ville, une chose toute simple à faire, c'est de demander conseils aux locaux, au personnel de votre hôtel sur les endroits de bouffe de rue qu'ils connaissent et qu'ils vous recommandent.

Ça vous évitera d'aller n'importe où et de tomber malade.

Smoothies attention danger

Dernier conseil : méfiez-vous des smoothies. Le danger ne réside pas tant dans les fruits ou les légumes utilisés quand dans l'eau qui a servi à préparer les glaçons ou la glace pilée.

Si vous avez des doutes, passez votre chemin ou buvez à vos risques et périls...

Apprenez en plus sur les autres ennemis des voyageurs: l'eau et les insectes!