Farniente : l'art difficile de ne rien faire!

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas de tout repos de ne faire absolument rien quand on est en vacances! Ça demande même une certaine organisation, une discipline de tous les instants.

Tout d’abord, il est essentiel de se créer un environnement propice au farniente. Moins il y aura de sollicitations extérieures, plus il sera facile de coincer la bulle en toute quiétude. Que vous soyez en vacances au bord de l’eau au Costa Rica ou en camping près d’un lac au Québec, il vous faudra prévoir tout un tas de choses. Oui, la règle pour ne rien faire en vacances, c’est de faire beaucoup de choses AVANT les vacances. 

Prévoir

Pour ne pas avoir à sortir faire l’épicerie par exemple, il faut remplir le frigo, penser à tout ce dont on aura besoin, acheter la bonne quantité de choses pour ne pas avoir à ressortir. Rien de pire en effet que de casser son rythme de farniente par un aller-retour à l’épicerie parce qu’il manque du lait ou de la bière! Petit conseil : faites une liste afin d'anticiper tous vos besoins. Cela vous permettra de dormir sur vos deux oreilles et de ne pas bouger du tout de votre lieu de villégiature. Du moins un minimum.

Farniente

Couper la technologie

Le farniente, c’est l’art de ne rien faire, mais aussi celui de ne pas penser trop, de laisser ses problèmes professionnels à la maison. Il est donc fortement suggéré de s’isoler dans une bulle anti-technologique pendant cette période. Coupez votre téléphone intelligent, qui sera tout aussi intelligent dans une semaine quand vous le rallumerez. Plus de courriels, plus d’informations négatives, plus rien à faire pendant une semaine, et promis, la Terre ne s’arrêtera pas de tourner sans vous.

Lâcher prise

Et pour encore mieux profiter de sa période de farniente, il est primordial de déculpabiliser. Si vous ne le faites pas et commencez à vous dire que vous pourriez être en train de faire quelque chose d’utile plutôt que rien, qu’il y a peut-être votre patron qui vous a écrit et qu’il a une question urgente à vous poser à propos d’un dossier très très important, si vous pensez à tout ça… vous allez tout simplement passer à côté du concept de farniente qui, faut-il le rappeler, vient de l’Italien fare niente (ne rien faire). Débranchez donc vos appareils électroniques, mais aussi les câbles de votre cerveau qui vous relient toute l'année aux préoccupations professionnelles très souvent anxiogènes. C'est votre moment, votre bulle de détente, sachez en profiter à fond.

Savourer en couple

Une autre façon de ne rien faire, est de le faire à deux! Ne rien faire peut se faire en couple par exemple. Pas la peine de parler, simplement être là à côté de son amoureux, main dans la main à contempler la nature, à écouter de la musique. Les puristes du farniente diront peut-être qu’écouter de la musique c’est déjà faire quelque chose, mais dans le farniente, ce qui compte ce n’est pas tant de faire le moins de choses possible que de faire uniquement celles qui ne génèrent aucun stress.

Définir la période

Et pour ceux que cela angoisserait, et qui savent déjà que le farniente sera très vite ennuyeux, il est toujours possible de le faire sur une courte période . Sur une semaine de vacances, pas la peine de ne rien faire pendant les sept jours, on peut très bien décider de se laisser 48 h de farniente et le reste de la semaine de faire des choses. C’est d’ailleurs d’autant plus reposant. C’est le principe du contraste. Plus on est actif le reste du temps, plus le farniente sera efficace et apprécié!

Bon farniente!

Vous aimerez aussi