Flygskam : la honte de prendre l'avion

Flygskam : la honte de prendre l'avion

Shutterstock: 1046188327

La peur de prendre l'avion est une phobie que l'on connait depuis très longtemps. Beaucoup d'entre nous avons d'ailleurs dans notre entourage quelqu'un qui est littéralement paniqué à l'idée de s'assoir dans un appareil et qui tremble depuis le décollage jusqu'à l'atterrissage. Mais une nouvelle catégorie de passagers est récemment apparue, il s'agit de ceux qui ont honte de prendre l'avion! Et il y a même un nom pour ça : le Flygskam.

C'est de Suède que vient ce phénomène qui prend de plus en plus d'ampleur et que l'on doit au réchauffement climatique ainsi qu'à la situation environnementale très inquiétante dans laquelle nous vivons. En effet, voyager en avion est un acte qui est très impactant pour la planète. Quand on vole, on pollue beaucoup. C'est cette réalité qui a fait naître le mouvement du Flygskam et fait émerger dans le pays scandinave une véritable réflexion de fond sur la réorganisation des transports ferroviaires. 

La honte de prendre l'avion a entraîné un autre phénomène... la fierté de prendre le train! De plus en plus de Suédois refusent en effet de prendre l'avion pour voyager et optent pour le train. Il y en a tellement qui le font qu'il existe même désormais un salon sur les vacances en train qui est organisé à Stockholm. On parle même là-bas de «train brag» ou fierté du train. 

Selon le site Consoglobe, « les transports aériens ne représentent que 2 à 3% des émissions mondiales de CO2. Mais leur impact sur le climat est en moyenne quinze fois plus important que celui du train ». Il faut savoir que le gouvernement suédois impose sur les billets d'avion une taxe de 6 à 40 euros.

Est-ce que ce phénomène va se généraliser à d'autres pays et le nombre de passagers prenant l'avion diminuer? Allez-vous essayer de moins prendre l'avion vous-même? À suivre...

Restons dans le ciel avec ces conseils pour ne plus avoir peur en avion et ces 13 essentiels à avoir avec soi.