Les greeters : une façon économique de voyager

Chapeau, lunette, valise

LuminaStock : Thinkstock

Le phénomène des greeters prend de plus en plus d’importance au fil des ans. Après Paris, New York et Toronto, c’est au tour de Sherbrooke de rejoindre le réseau. C'est même la première ville au Québec et la troisième au Canada à le faire.

Ce que c'est?

Connaissez-vous les greeters? Non? Le principe est simple : des bénévoles vous accueillent et jouent les guides de façon totalement gratuite. Au lieu de vous promener toute la journée à New York ou Paris avec pour seul compagnon une immense carte de la ville, vous pouvez faire appel aux greeters. 

Gratuité du service

Il y a plusieurs avantages à cette façon de faire du tourisme, premièrement la gratuité du service. On ne se cachera pas qu'un guide professionnel ne vous raconte pas l'histoire du Quartier Latin ou de Manhattan uniquement pour vos beaux yeux, ça a un coût. Avec un greeter, c’est totalement gratuit! C'est une excellente façon d'en apprendre sur un quartier tout en liant un contact humain. Votre hôte vous parlera et vous fera sûrement visiter les « cartes postales » de la ville, mais il vous racontera certainement aussi des choses plus anecdotiques de la vie de tous les jours, ces petits cafés sympa pour s'arrêter prendre un verre, ces bons restos où on peut manger sans se faire plumer son porte-monnaie, etc.

Stamp renard

Sherbrooke rejoint le réseau, profitez-en!

Depuis peu, Sherbrooke a rejoint le réseau des greeters. C’est l’occasion pour vous d’en profiter. Si vous connaissez par cœur cette ville qui n’a plus de secrets pour vous, vous pouvez devenir vous-même un greeter ou bien aller à la rencontre de cette belle ville grâce à ces nouveaux ambassadeurs. 

Les greeters ont entre 18 et 80 ans, et sont des gens motivés, ouverts et qui partagent la passion de leur ville. Pas la peine d’avoir un diplôme de guide, mais plutôt une bonne connaissance de Sherbrooke. Chaque balade dure environ 2 heures. Évidemment, vous ne pouvez pas tout connaître de la ville, c’est pourquoi chaque greeter communique ses sujets de prédilection, l’histoire, la gastronomie, les activités sportives, etc…

Kevin par exemple est un des greeters de Sherbrooke. Les thèmes qu’il propose sont : architecture, balade en ville, espaces verts, histoire et patrimoine, murales de Sherbrooke et photographie. À vous de choisir ce qui vous allume le plus. D’autres greeters sont spécialisés en édifices religieux, en microbrasseries ou encore en activités familiales. Voici la page des greeters de Sherbrooke.

Stamp écureuil

Si vous cherchez un greeter qui vous fasse découvrir Sherbrooke, il vous suffit de remplir ce formulaire. L’idéal est d'entrer en contact avec le site au moins quatre jours avant votre arrivée à Sherbrooke. Cela laissera le temps de trouver quel greeter serait disponible à cette date-là. Ensuite, un rendez-vous sera fixé avec votre greeter et c’est parti pour 2 heures au cœur de la ville de Sherbrooke, selon votre thématique! Comme dans la plupart des autres villes, les visites peuvent se faire de façon individuelle ou en groupe de six personnes maximum. Aucun frais ne sera exigé de la part de l'hôte, mais rien ne vous empêche de lui offrir un café au cours de votre visite si le coeur vous en dit.

Si vous souhaitez devenir vous-même un greeter (cela implique que vous ayez au moins deux heures par mois à consacrer à cette activité) vous devez aller sur cette la page Greeters Shebrooke

Les autres villes participantes

Plus d'une cinquantaine de villes ont un réseau de greeters. Ce mouvement des greeters a démarré à New York au début des années 90, mais s'est depuis propagé partout sur la planète. Vous pouvez ainsi faire appel à ce service à New York, Saigon, Lomé (Togo), Paris ou encore Turin. Toutes ces villes ont leur propre réseau de bénévoles qui n'attendent que vous pour jouer les guides.