Des idées de jeux autour d'un feu de camp

Famille autour du feu de camp

Que ce soit lors d'une excursion en camping ou au fond de la cour, il n'y a pas grand-chose qui représente mieux l'été qu'une soirée autour d'un feu de camp. Pour les enfants comme pour les adultes, rien ne bat cette sensation de se retrouver en pleine nature, en train de faire griller des saucisses à hot-dog et des guimauves sur le feu.

Toutefois, pour une expérience absolument parfaite, une petite liste d'idées de jeux à faire autour du feu est toujours bienvenue!

Voici notre palmarès des jeux que vous devriez essayer cette année... pour le plus grand plaisir de toute la famille!

Le fameux téléphone

On n'y échappe pas! Ce jeu est toujours un succès pour les groupes de tout âge et toute taille. Une personne désignée invente une phrase et la chuchote à l'oreille de son voisin immédiat, et ainsi de suite jusqu'à ce que la phrase ait fait le tour du feu. Bien sûr, la dernière personne doit la prononcer à voix haute... Et souvent, cela ne veut plus rien dire du tout! Fou rire assuré!

Deux vérités et un mensonge

À tour de rôle, chaque personne raconte trois courtes anecdotes personnelles. Deux doivent être vraies et une inventée. Ensuite, chaque personne doit poser une seule question, jusqu'à ce que le mensonge soit découvert. C'est aussi un excellent jeu pour apprendre à mieux se connaître et à créer un esprit de groupe.

Le jeu des questions

Une personne désignée doit penser à un objet (un lieu, une personne, etc.) et les autres doivent poser autant de questions que nécessaire pour découvrir à quoi elle pense. Pour compliquer les choses, il faut favoriser des questions auxquelles on ne peut répondre que par oui ou non : est-ce que ça se mange, est-ce que c'est vivant, etc. On peut aussi créer des variantes, en imposant un sujet précis ou en limitant le nombre de questions.

Devine la chanson

Chacun son tour, les participants doivent fredonner quelques notes d'une chanson populaire et les autres doivent deviner de quelle chanson il s'agit. Le premier à avoir la bonne réponse enchaine.

Fait ce que je dis, pas ce que je fais

La première personne annonce un mouvement qu'elle aime faire (par exemple, « j'aime taper du pied ») tout en faisant une autre action (par exemple, tirer ses oreilles). La personne immédiatement à côté doit en chainer en disant « j'aime tirer mes oreilles », mais faire une autre action... Et ainsi de suite jusqu'à ce que tout le monde soit complètement mêlé... Très drôle!

Le cercle des poètes (pas disparus)

Une personne commence en récitant la première phrase d'une poésie, vraie ou inventée. La suivante doit réciter la suite du poème en s'assurant que les mots riment. On peut choisir une seule rime pour tout le poème ou s'entendre à l'avance sur la forme, par exemple, décider de changer la rime après 3 ou 4 phrases. Il y a toujours quelqu'un pour faire rire les autres avec des trouvailles originales!

Une histoire collective

Dans la même veine que le jeu précédent, il s'agit ici d'inventer une histoire. Chaque personne doit dire 3-4 phrases à tour de rôle. Évidemment, autour d'un feu de camp, on aime se raconter des histoires effrayantes de fantômes et de bête sauvages. Pensez tout de même à ne pas terroriser les plus jeunes!

Tous en rythme

Une personne commence un rythme simple en tapant sur ses jambes et dans ses mains ou avec ses pieds. Une fois que le groupe entier a mémorisé le rythme, le « guide » enchaine en criant le nom d'un animal (un objet, une personne, etc.) dont le nom commence par la lettre A. Ensuite, il faut alterner : le groupe entier tape le rythme, la personne suivante annonce un nom qui commence par la lettre suivante dans l'alphabet, etc. Lorsque quelqu'un ne parvient pas à dire un mot à temps, il ou elle est éliminé(e) du cercle.

Au magasin

La première personne dit « Ce matin, je suis partie au magasin et j'ai acheté... des tomates » (par exemple). La deuxième personne répète la même phrase et ajoute un ingrédient ou un objet, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il y ait trop d'objets pour les mémoriser.

Et pour finir : on chante!

Si vous avez la chance d'avoir un guitariste dans votre groupe, voilà qui créera une ambiance à coup sûr! Mais ne désespérez pas si ce n'est pas le cas. Utilisez vos cuillères comme percussions, vos casseroles comme tambours et chantez toutes les chansons qui vous passent par la tête!

Et vous, avez-vous d'autres idées à nous proposer?

Cécile Moreschi