Le kitesurf: l'activité incontournable de l'hiver

Snowkite au Québec

Flyboard Xtreme

Si l’hiver est vécu par certaines personnes comme une saison « triste », pendant laquelle on va devoir déneiger, avoir froid à l’arrêt de bus et essayer de rester au chaud à la maison un maximum, certaines autres sont au contraire ravis, car cela veut dire que l’heure de faire des sports de glisse a sonné! Et parmi les nouveaux sports, on trouve le kitesurf ou le snowkite. Voici ce qu’il faut savoir pour en faire cet hiver au Québec.

Le kitesurf, c’est quoi?

Le snowskite, que l’on peut traduire par planche à neige tractée ou paraski, est un sport d’hiver qui est le résultat de la fusion de 2 disciplines: la glisse (à ski, à surf, à snowblade, à luge...) et le cerf-volant. Le principe est très simple: on glisse sur la neige grâce à la traction que procure la voile du cerf-volant, poussée par le vent.

Qui peut faire du kitesurf?

Selon Martin Moreau, co-propriétaire de l’école Flyboard Xtreme et instructeur de snowkite, il n’y a pas vraiment de restriction. « Beaucoup de gens pensent que le kitesurf est un sport extrême réservé à des spécialistes des sports de glisse, mais dans les faits, c’est un sport qui peut être pratiqué par tout le monde à partir de 7 ans! Ce n’est pas plus dangereux que de faire du vélo. En vélo on peut percuter une voiture, est-ce que ça fait de vélo un sport dangereux? Non, car ce qui importe, ce sont les conditions dans lesquelles on en fait et c’est exactement la même chose avec le snowkite ».

snowkite au Québec

Crédit photo: Flyboard Xtreme

L’importance de la théorie

Si le snowkite n’est pas dangereux en soi, comme tous les sports, il exige d’avoir quelques connaissances théoriques. Et la première chose à faire, c’est de maitriser le maniement du cerf-volant.

Kitesurf

Crédit photo: Marie Pier Bergeron Chabot

« Le premier cours que l’on donne se fait sans les skis, continue Martin Moreau. Il faut que l’élève comprenne comment maitriser la voile, comment prendre le vent pour avoir de la vitesse, comment aussi au contraire positionner sa voile pour ralentir, il faut ressentir les choses pour qu’elles deviennent des automatismes, parce qu’une fois qu’on a les skis aux pieds, il ne s’agit plus de fixer sa voile, il faut regarder où l’on va, sinon c’est très dangereux. La manipulation de la voile doit devenir intuitive et ça passe par un phase de théorie ». Ce cours d’initiation se fait par groupe de 4 élèves, pendant 2 heures. (Cela changera selon les écoles).

Quelles sont les conditions pour pratiquer le kitesurf?

Le snowkite ne peut pas se pratiquer n’importe où. « Cela prend un espace vide comme un champ agricole, une plage, le bord des cours d’eau, explique Martin Moreau. Les grands espaces dégagés sont importants non seulement pour une question de sécurité évidente, on ne veut pas heurter d’obstacle ou d’autres personnes, mais aussi parce que c’est là que les vents circulent le plus librement, ce qui rend la pratique du snowkite plus aisée ».

Et la sécurité?

En ce qui concerne la sécurité, il n’y a pas vraiment d’interdictions et de règlements officiels. Les règles de sécurités implicites existent néanmoins. « On conseille toujours d’être au moins 2 si on pratique le snowkite, c’est plus fun, et surtout plus sécuritaire en cas de problème. Il faut éviter les endroits où il y a des pylônes électriques, très dangereux avec le cerf-volant. Il faut éviter aussi les zones avec beaucoup d’arbres. Et si vous voulez aller pratiquer dans un champ agricole, demandez bien l’autorisation du propriétaire avant, c’est une propriété privée, même si c’est l’hiver et qu’il n’y a pas d’activités pendant cette saison ». snowkite au Québec

Crédit photo: Flyboard Xtreme

Où pratiquer le kitesurf au Québec?

Comme nous venons de le voir, à partir du moment où vous avez du vent et un espace dégagé, vous pouvez partir à l’aventure et vous amuser. Il y a certes des zones réputées plus venteuses avec d’agréables vents d’ouest comme le parc de la commune, près de Varennes ou le bassin de Chambly.

Kitesurf

Crédit photo: Marie Pier Bergeron Chabot

Si vous êtes un grand débutant en la matière, on vous conseille de suivre au moins un cours de formation théorique dans une des écoles de kitesurf du Québec. En voici 5:

Et si c'est le ski de fond que vous aimez et que vous êtes du côté de Montréal, voici quelques endroits où en faire