Où voyager avec 1000$?

Jeune femme avec chapeau en vacances

unsplash.com via pexels

Le temps des vacances est arrivé, en-fin! Sauf qu’il faudrait justement commencer à y penser: où aller et quoi faire? Les idées se bousculent déjà; un voyage exploratoire en Asie, visiter les grandes villes des pays scandinaves, louer un chalet dans les Laurentides avec des amis, ou faire un voyage en Toscane avec vous savez qui…

Choix difficile? En effet, mais si on planifiait le tout selon notre budget (et non l’inverse)? Pas fou! Après tout, on a pas tous un compte en banque spécialement dédié aux vacances (quoique c'est peut-être pas une mauvaise idée...). Pour cette fois, voyons jusqu'où on peut aller avec 1000$ en poche!

Option 1: J'le stretch

*Alias «je stretch» mon budget au maximum question d’en avoir le plus possible pour mon argent. 

Visiter Cuba

Si on veut profiter en faisant le plus de choses possible avec ce montant, et quitter le pays, on peut bien sûr opter pour un tout-inclus à Cuba (même que si nos dates sont flexibles, ça pourrait nous coûter moins de 1000$). 

Femme de dos avec appareil photo sur la plage

Crédit photo: stokpic.com via pexels

Pour ceux qui préfèrent par contre «voir du pays», pourquoi ne pas partir à l'aventure et faire de l’écotourisme sur l'île? Du camping au pays de Fidel Castro?! Absolument pas. Le camping à Cuba, ou la version cubaine du camping, est réservé... aux Cubains! On opte plutôt pour la formule chez l’habitant (ou «casa particular»), pour un voyage plus économique, et surtout, plus authentique. Les proprios, souvent bien accueillants, vous proposeront même de manger avec eux en famille, et ce, à prix très raisonnable. 


Choix de l'éditeur


Faire une croisière

Et si on se la jouait pépère avec une croisière? D'ailleurs, est-ce possible d'en faire une pour moins de 1000$? Possible, selon la saison (basse), les promotions et la destination, de trouver des croisières sur le Saint-Laurent ou même vers Boston et encore plus au sud, à partir de 1000 $ à 2000 $ par semaine.

Par contre, la vie de croisière n'est pas pour tout le monde, certains déplorent notamment le fait qu'on passe sa vie à manger et à boire... Bref, on se renseigne sur les possibles inconvénients avant de «s'embarquer».

Exploratrice regardant une carte et boussole

Crédit photo: Thinkstock-hobo_018

Le camping ou le chalet

Maintenant pour ceux qui ont soif de grand air, le camping est bien sûr une option très séduisante, que ce soit pour être en bord de plage, ou trouver un camping vraiment pas cher, ou simplement pour admirer des endroits à couper le souffle, c'est pas le choix qui manque. Après tout, c’est pas bien compliqué, une petite virée ou encore un billet de bus ou de train et le tour est joué.

Évidemment, si on est plutôt du type allergique au camping, on se rassure, on peut aussi se ressourcer sans avoir à dormir dans une tente ou sur le fauteuil d'un inconnu. On peut toujours opter pour un chalet, une formule plus dispendieuse, certes, mais raisonnable et certainement agréable surtout si vous partez à plusieurs.

Chose certaine, la nature demeure accessible et une option peu coûteuse.

Le Québec sur le pouce

Pour les plus courageux, on peut aussi se lancer sur le pouce et se poser dans des auberges de jeunesse au fil de notre périple et dormir pour une trentaine de dollars par nuit dans des chambres à plusieurs (attention, les prix peuvent tripler pour les chambres privés ou double).

On peut aussi se magasiner une chambre sur Airbnb, ou plus économique encore, faire du «couchsurfing». Si on opte pour cette solution et qu'il nous reste plus qu'à subvenir à notre faim, on pourrait étirer notre budget pendant 1 mois! Seule chose, n'oubliez pas que partir sur le pouce rime avec imprévus. Si vous avez un itinéraire et un calendrier précis, mieux vaut prévoir un plan b. 

Option 2: J'le flaube

*OK, ça va coûter 1000$, mais je vais me gâter comme JA-MAIS.

On a envie de se déchaîner et de se payer le gros luxe ici même ou ailleurs? Pas de problème! La seule chose, c'est que ça ne durera pas bien longtemps, ce sera donc probablement plus un weekend de stars que des vacances de roi... On s'en doutait, les options ne manquent pas de ce côté, sauf que, c'est facile de flamber son argent, mieux vaut donc planifier comment on compte le dépenser. 

Pourquoi ne pas prendre la poudre d’escampette et se payer la traite à Québecà Montréal, à Ottawa, Toronto ou même à New YorkBoston ou Las Vegas? Évidemment, avec le taux de change, les métropoles canadiennes t'en donneront plus pour ton argent.

Une grande ville du Canada

Ottawa, pour ceux qui ne la connaisse pas encore, est assurément une ville charmante, bien désignée pour les amoureux. On y fait un tour dans le parc de la Gatineau, une balade autour du canal Rideau, une visite dans ses musées, galeries d’arts et compagnie, pour finalement, se mettre à table dans les plus grands restos de la capitale.

Si vous êtes plutôt du type magasinage, quartiers, cafés et bars branchés, Toronto devrait pouvoir répondre à vos attentes et même vous surprendre... D'ailleurs, même pas obligés de flamber tout votre argent pour apprécier tout ce que TO a à offrir. 

New-York, tout est permis!

Vue sur New-York

Crédit photo: unsplash.com via pexels

Besoin de plus de dépaysement? Rien ne vous empêche de partir pour la Grosse Pomme en train (plus long, mais plus confortable) ou en autobus, et vous payer quelques nuits au Ace Hotel. Le reste du budget? On s'achète un billet pour un spectacle sur Broadway et on dépense ses quelques derniers dollars sur une des plus belles terrasses de la ville.

La grande classe au Québec

Finalement, pourquoi ne pas se payer la traite à quelques pas de chez nous? Après tout, rien de tel qu’un weekend « y'a rien de trop beau », dans sa propre ville. D’ailleurs, le choix en matière d’hôtels et de grands restaurants ne manque pas à Montréal.

Payez-vous la TOTALE avec une suite à l’hotel W par exemple - quelques promotions peuvent permettre d’accéder à certaines de leurs suites luxueuses pour 500$ - et côté resto, on se laisse tenter par les plus grands crus, ou encore les tables en vogue tout en essayant un nouveau quartier, comme le Hoogan et Beaufort dans Technopôle Angus, ou le Richmond dans Griffintown, ou encore le Slang, plus à l'ouest. Bref, une folie assumée, qu'on savoure une bouchée à la fois.

Alors, où partiriez-vous et que feriez-vous avec 1000$?

Vous avez un budget voyage différent? Laissez-vous inspirer par nos autres suggestions: