Première fois au Panama? Nos conseils!

Evelyn Dutra / Shutterstock

Le Panama n'est pas une destination vacances à laquelle on pense spontanément. Il faut dire que les problèmes de sécurité ont tendance à refroidir les ardeurs des vacanciers. Pourtant, ce petit pays a beaucoup à offrir en terme de loisirs terrestres ou nautiques.

Voyager en sécurité

Si le gouvernement du Canada n'a émis aucun avertissement pour l'ensemble de Panama, il met cependant en garde les voyageurs sur certains secteurs du pays. « Il convient de faire preuve d’une grande prudence lorsque vous vous rendez à Colón et dans certains secteurs de Panama, car le taux de criminalité y est élevé ».

Panama

Shutter Stock Svetlana Bykova

D'autres part, affaires mondiales Canada recommande « d’éviter tout voyage au-delà de la ville de Yaviza, dans la province de Darién. La zone se situe entre la fin de l'autoroute panaméricaine (après Yaviza, à environ 230 km au sud-est de la ville de Panama) et la frontière colombienne. Cette région comprend des parties du Parc national du Darién ainsi que des réserves naturelles et des centres touristiques appartenant à des intérêts privés. Étant donné la présence de guérilleros et de trafiquants de stupéfiants colombiens, le taux de crimes avec violence est extrêmement élevé. De nombreux cas d’enlèvements, de vols à main armée, de meurtres et de disparitions y ont été signalés ».

Conseils généraux en matière de sécurité

  • Évitez de vous promener seul après la tombée de la nuit à Panama, et ne vous éloignez pas des secteurs touristiques bien connus. Demeurez vigilant dans tous les endroits publics, surtout dans les aéroports et les gares d'autobus.
  • Évitez de faire étalage de richesse et de transporter de grosses sommes d’argent et soyez prudent lorsque vous retirez de l’argent des guichets automatiques bancaires.
  • Que vous séjourniez dans un logement privé ou commercial, assurez-vous que les portes et fenêtres sont bien verrouillées.

Se déplacer au Panama


L'état des routes panaméennes est très relatif et on déplore notamment un manque d'éclairage sur le réseau. Il est conseillé de garder les fenêtres fermées et les portières de la voiture verrouillées en tout temps.

À noter que la route panaméricaine est dangereuse a foritiori la nuit. Elle s’arrête notamment dans la zone du Darién, une zone que le gouvernement du Canada invite à ne pas visiter.

On évitera de faire de l'auto-stop au Panama.

Les taxis

On trouve des taxis au Panama, il faut utiliser uniquement ceux qui sont enregistrés et qui se situent dans un poste de taxis. Ne partagez pas la course avec des étrangers, et asseyez-vous à l’arrière du véhicule.

En ce qui concerne le tarif, il n'y a pas de taximètres, il faut donc que vous conveniez du prix à l'avance avec le chauffeur.

Les autobus

Panama a par exemple ouvert la ligne 1 de son nouveau système de métro au début de 2014. Cette ligne va actuellement de la gare d’autocars d’Albrook au centre commercial de Los Andes.

Là encore, la prudence est de mise, surveillez vos effets personnels et ne vous endormez pas dans le bus.

Le bateau

 

Une photo publiée par Visit Panama (@visitpanama) le


Le transport par bateau est économique et permet de rejoindre les archipels et de nombreuses îles. 

Les papiers officiels pour entrer au pays

Les Canadiens qui se rendent au Panama doivent présenter un passeport qui sera valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de leur départ du pays.Les Canadiens dont le séjour sera de moins de 180 jours n’ont pas besoin de visa.

Vous pouvez utiliser votre permis de conduire provincial au Panama pendant une période maximale de 90 jours même si le séjour maximal autorisé au Panama sans visa est de 180 jours.

Avoir ses papiers

Les lois panaméennes exigent de porter sur soi des pièces d’identité originales en tout temps. Si vous ne pouvez vous identifier sur demande, vous risquez être détenu ou vous voir imposer une amende.

Les taxes

Une taxe d’aéroport de 40 $US (payable en espèces seulement) est perçue au moment du départ. Cette taxe est souvent comprise dans le prix du billet d’avion.

La devise

La devise du Panama est le balboa (PAB), utilisé de pair avec le dollar américain (USD).

Vu la présence de billets contrefaits de 50 et de 100 dollars, il est préférable de n’avoir sur soi que des petites coupures en dollars américains.

Saison des ouragans

Avant de réserver votre voyage, ayez conscience que la saison des ouragans s’étend de juin jusqu’à la fin de novembre. Le National Hurricane Center (en anglais) donne des informations très précises et à jour, à consulter une fois sur place.

La meilleure saison pour visiter le pays, c'est la saison sèche, de janvier à avril.

À noter cependant que c'est pendant la saison des pluies que l'on aura la chance d'apercevoir plus de baleines à bosse et d'assister à la ponte des tortues luth. 

L'espagnol

Essayer d'apprendre quelques rudiments d'espagnol, des expressions qui vous serviront avec les serveurs, les chauffeurs de taxi, au marché.

L'anglais est parlé par de nombreux panaméens, mais pas par tous et parfois, savoir demander un prix ou commander de l'eau pétillante dans la langue du pays est très pratique et agréable.

L'hébergement

On trouve au Panama toute la gamme des hébergements, des économiques auberges de jeunesse à lodges luxueux sur les îles.

Pour les amateurs de tout-inclus, sachez qu'on en trouve sur la côte Pacifique du pays.

Le pays du sport

 

Une photo publiée par Visit Panama (@visitpanama) le


En ce qui concerne le sport, le Panama est un pays incroyable et on peut y trouver des dizaines d'options : surf, kitesurf, planche à voile, parachute ascensionnel, plongée avec ou sans bouteilles, pêche au gros, jet ski, rafting, tyroliennes, trekking, et la liste est loin d'être exhaustive!

Les incontournables du Panama

Voici quelques incontournables que vous vous devrez de visiter une fois au Panama:

  • Le canal de Panama
  • Panama Viejo, la partie restante de la vieille ville de Panama
  • Islas Calzada de Amador
  • Le Centre historique de Panama
  • Parque Natural Metropolitano de Panamá

Et maintenant quelques conseils pour faire des économies, avec 8 façons de voyager gratuitement (ou presque!)