Première fois au Salvador? Nos conseils!

Giovanna Soares / EyeEm / Getty images

Entre le Guatemala à l'Ouest et le Honduras au Nord on trouve le Salvador, ce minuscule pays de 20 000 km2, mais qui compte autant d'habitants que le Québec! Mais avant d'aller y faire un tour, voici ce que vous devez savoir.

L'hébergement

Les auberges de jeunesse

On ne trouve pas au Salvador des auberges de jeunesse faisant partie du réseau Hostelling International. Cela dit, on trouve des auberges indépendantes qui sont la plupart du temps situées dans des maisons de particuliers. C'est de toute évidence un des moyens les moins onéreux pour se loger. Certaines auberges ont des thématiques, comme les Surf Lodges de la côte pacifique.

Le « hostal »

Vous avez une autres option: le « hostal », qui est une habitation qui se situe entre la pension de famille et la maison d'hôtes. Dans ces établissements pour pourrez louer une chambre, c'est assez bon marché, autour de 15$-20$ la nuit.


Choix de l'éditeur


Les hôtels

Si vous choisissez les hôtels classiques, il vous en coûtera une trentaine de dollars minimum pour une nuitée.

Les autres options

N'oubliez pas non plus les options comme Airbnb ou le site couchsurfing. Notez que vous pouvez aussi faire le choix du camping, une solution parmi les plus économiques!

Incontournable pupusa

Il faut que vous goûtiez le pupusa, qui est le plat salvadorien par excellence.


Il est sont constitué de tortillas de maïs ou de riz fourrées d'haricots, de fromage, de porc ou du poissons sur la côte, ça dépend des goûts.

Très peu dispendieux, on peut le manger au resto ou dans la rue, à l'un des nombreux stands de cuisine de rue.

Le surf

Grâce à ses 300 km de côtes et ses vagues puissantes, le Salvador est un paradis pour les surfeurs.

N'hésitez pas à vous y initier si vous ne connaissez pas ce sport, c'est la place pour le faire!

Site de l'Unesco

Parmi les incontournables sites à découvrir au Salvador, on en trouve un qui est inscrit au Patrimoine mondial de l'Unesco : le site archéologique de Joya de Cerén.

Le site patrimoine mondial de l'UNESCO - Joya de Ceré au Salvador

Crédit photo: milehightraveler / Getty images

Il contient les restes d’un village agricole préhispanique recouvert par une éruption volcanique au VIIe siècle.

La monnaie​

La devise officielle du Salvador est le dollar américain (USD) et non le colón (SVC) qui n’est plus en circulation.

Sachez que vous devez présenter votre passeport dans les grands hôtels et les grandes banques pour encaisser des chèques de voyage en dollars américains.

Il est conseillé de demander des petites coupures (1 $, 5 $ ou 10 $) car les billets de 50 $ US et de 100 $ US ne sont pas acceptés partout et pourraient accroître le risque de vol.

Il n’est pas possible au Salvador d’obtenir des dollars américains en échange de dollars canadiens ou de chèques de voyage en dollars canadiens.

Pays de volcans

Le Salvador

Crédit photo: H. Brizard via ThinkStock

Ce sont pas moins de 25 volcans qui vous attendent au Salvador. Impossible d'aller visiter le pays sans faire une randonnée pédestre sur le Cerro Verde par exemple ou le Santa Anna.

Certains volcans sont actifs, respectez donc tous les avertissements et évitez les zones d’accès limité. Il convient aussi de suivre les conseils des autorités locales dans l’éventualité où un volcan entrerait en éruption.

Le Sistema Nacional de Estudios Territoriales (uniquement en espagnol) diffuse régulièrement des rapports sur les niveaux d’activité des volcans actifs du Salvador.

Vive la pêche!

Une des activités les plus appréciées des visiteurs du Salvador, c'est la pêche. On trouve au pays de nombreux resorts qui sont dédiés à cette activité. À vous les makaires bleus, les maquereaux et les vivaneaux.

Saison des pluies


Avant de prendre votre billet, ayez bien en tête que la saison des pluies s’étend de mai à novembre.

Il peut se produire pendant cette période des tempêtes tropicales, des crues soudaines ainsi que les glissements de terrain. Redoublez donc de prudence et surveillez de près les bulletins météo si vous participez à des activités de plein air.

La saison des ouragans s’étend quant à elle de juin jusqu’à la fin de novembre.

Sécurité

En ce qui concerne la sécurité au Salvador, le gouvernement du Canada recommande « de faire preuve d’une grande prudence en raison du taux élevé de crimes violents ».

San Salvador, la capitale de la République du Salvador fait partie des 50 villes les plus violentes du monde. « Bien que la violence des gangs vise rarement les étrangers, des touristes sont parfois victimes d’agressions violentes. Faites preuve d’une grande vigilance et soyez sur vos gardes en tout temps. La discrétion est recommandée, et les voyages en solitaire sont à éviter, surtout pour les femmes. Les agressions sexuelles constituent un grave problème. Tenez pour acquis que de nombreux Salvadoriens sont armés. Les fusillades en public sont courantes ».

Visa

Aucun visa n'est exigé pour visiter le Salvador.

Votre passeport est évidemment nécessaire (valide pendant au moins 6 mois après la date prévue de départ du pays).

Carte de touriste

Selon le gouvernement du Canada, « pour entrer au Salvador, vous devez vous procurer une carte de touriste au coût de 10 $ US. Cette carte sera valide pendant 30 à 90 jours, la durée précise étant déterminée par les autorités locales. La carte de touriste n’est pas un visa, mais elle est exigée à l’entrée, que ce soit à l’aéroport international de San Salvador ou à l’un des 4 postes frontaliers terrestres ».

Taxe de départ

Une taxe de départ obligatoire de 32 $US est comprise dans le prix du billet d’avion.

Transports


Une des façons les plus simples et les moins chères de se déplacer, c'est le bus. La plupart des habitants utilisent d'ailleurs ce moyen de transport.

En ville, les bus vous coûteront moins d'un dollar et les taxis sont très abordables. Ne cherchez pas de trains au Salvador, il y en a pas! De nombreuses sociétés de locations sont disponibles sur le territoire.

Pami les sociétés de bus vers lesquelles vous diriger : TicabusPlatinumcentroamerica.

Et si c'est au Costa Rica que vous allez pour la première fois, lisez nos conseils.