Comment prévenir les phlébites lors des longs vols?

Parmi les désagréments liés aux voyages en avion, il y a les phébites. En effet sur les longs vols, on peut parfois observer le développement d'un caillot dans les veines des membres inférieurs. Il peut s'en suivre une embolie pulmonaire qui peut être mortelle. Voici donc plusieurs conseils pour éviter que cela se produise.

Il existe des facteurs aggravants aux phlébites:

  • Personnes ayant des antécédents de maladies thromboembolique ou de cancers
  • Personnes ayant subi une chirurgie récente
  • L'âge
  • La contraception
  • La grossesse
  • L'obésité
  • L'immobilité 
  • Les voyages de 5 heures ou plus

Les bas de contention

Plusieurs jours avant votre voyage pensez à acheter des chaussettes, des bas ou des collants de contention. Ce sont des bas qui favorisent, du fait de leur faible élasticité, la remonté du sang dans les jambes.

Contrairement à ce qui se faisait avant, la qualité des bas de contention est aujourd'hui très bonne et leur utilisation s'est répendue, la plupart des agents de bord en portent d'ailleurs.

Conseils pendant votre vol

Avant le vol, au lieu de rester assis avant d'embarquer dans l'avion, essayez de marcher, de bouger un minimum, vous ne pourrez pas le faire aussi facilement ensuite. Ne mettez pas vos bagages à main sous le siège devant vous, vous réduiriez l'espace disponible pour allonger vos pieds. 

Portez des vêtements amples qui ne serrent pas l'abdomen, cela évitera d'entraver le retour veineux.

​Évitez de prendre de l'aspirine et des anticoagulants oraux. 

Éviter de porter des gaines et des ceintures.

Choisissez un siège allée plutôt que hublot, vous aurez ainsi beaucoup plus de facilité à vous lever pour faire quelques pas. 

Si vous le pouvez, choisissez des places « sorties de secours » car ces sièges proposent en effet plus de place.

Autant que possible, essayez de surélever vos pieds.

Essayer de marcher au moins 5 minutes toutes les heures. Vous pouvez marcher (ce n'est pas toujours facile), ou bien faire des extensions, des flexions. 

Même assis, vous pouvez faire des mouvements de pied, tendre vos jambes, les plier, écarter vos orteils.

Ne gardez pas sur vous des objet lourds comme un sac à dos, placez-les dans les supports de rangement.

Ne gardez pas les jambes croisées

Dans un avion, l'air est sec et le risque de déshydratation bien réel. Pensez donc à vous hydrater régulièrement. Essayez de boire au moins un litre d'eau toutes les 4 ou 5 heures.

Évitez de consommer des boissons alcoolisées pendant le vol, l'alcool possède en effet des vertus diurétiques. Il induira par ailleurs un sommeil plus profond, ce qui fera diminuer les mouvements pendant le sommeil paradoxal. 

Évitez de consommer des boissons gazeuses, avec la dépressurisation, elles ont en effet tendance à faire gonfler les intestins, ce qui peut augmenter la pression sur la veine cave inférieure.

À votre arrivée, marchez, faites des exercices d'étirement pendant 5-10 minutes avant de sauter dans un taxi et vous retrouver à nouveau assis.

Et voici comment rendre son voyage en avion agréable.

Sources :