Insatisfait de son voyage? Quelques solutions

La plupart du temps, les voyages se passent bien. Mais parfois, vous n’obtenez pas les services pour lesquels vous avez pourtant payés. Voici quelques solutions si vous êtes insatisfait de votre voyage.

Quels cas?

Il y a de nombreux cas où l'on peut être déçu et insatisfait. Par exemple, l'agence de voyage avait promis une piscine dans l'hôtel, mais sur place, la piscine n'est pas encore construite, la chambre d'enfants séparée de la vôtre est inexistante, le service de transport entre l'aéroport et l'hôtel n'a finalement pas été pris en compte, etc.

Si c’est le cas, vous avez des recours. Vous pouvez essayer d’obtenir une compensation si vous estimez que les services dispensés ne sont pas à la hauteur de l’entente que vous aviez conclue avec votre agent de voyages.

En effet, les services de voyage auxquels vous avez droit doivent être conformes à la description détaillée qui est inscrite dans votre contrat avec l’agence, à ce que vous a dit l’agent de voyages, et aux différentes publicités faites. Cela concerne aussi bien les croisières, que les autres voyages.

Quels recours?

Auparavant, en cas de litige, il fallait passer devant le tribunal. Ce n’est plus le cas depuis la création du Fonds d'indemnisation des clients des agents de voyages. Le fonds est une protection financière administrée par l’Office de la protection du consommateur du Québec. Elle vient en complément des assurance voyages. La protection complète celle d’une assurance voyage, mais « le fonds ne couvre pas toutes les situations visées par une assurance voyage, comme la perte de bagages ». Le fonds permet d’obtenir des indemnités si les transports, l’hébergement ou tout autres services touristiques n’est pas reçu. À noter que si l'achat du voyage a été fait sur le site officiel d'une agence de voyages qui a un permis de l’Office, l'aide du fonds s'applique aussi. Autrement, il faudra avoir recour à la voie légale traditionnelle.

Stamp coquillage

Qui en bénéficie?

Toute personne ayant acheté des services touristiques à une agence de voyages qui a un permis de l’Office. Et ce critère est très important. Avant d’aller frapper à la porte d’une agence de voyage, il est toujours recommandé de vérifier si elle est titulaire d'un permis délivré par l'Office de la protection du consommateur, sans quoi l'aide du fonds ne s'appliquerait pas. Vous obtiendrez un dédommagement ou un remboursement selon le cas. 

Les annulations

Il peut arriver que vous ayez acheté un voyage et que l’agence ait fermé ses portes avant que vous l’effectuiez. Dans ce cas, le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages pourrait être utilisés pour vous dédommager.

Si vous faites face à un problème de ce type, il faut contacter l’office de la protection du consommateur via ce formulaire.

Stamp Hippocampe

Il arrive parfois que ce soit nous qui devions annuler le voyage au dernier moment. Premier conseil : agissez vite. Plus vous êtes rapide à vous occuper du problème, meilleures seront vos chances d’obtenir satisfaction. Ressortez le contrat que l’agence vous a remis et vérifiez les conditions d’annulation. Sachez toutefois que « l’agence de voyages n’a pas l’obligation de vous rembourser si vous annulez votre voyage, à moins qu’une clause le précise dans votre contrat. Des raisons personnelles, des ennuis de santé ou des craintes politiques ne vous donnent pas le droit d’annuler. Par exemple, une recommandation du gouvernement d’éviter de se rendre dans un pays pour des raisons de sécurité n’oblige pas l’agence de voyages à vous rembourser ».

Vous pouvez cependant essayer de négocier avec votre agence. Les agences n’ont a priori aucun intérêt à perdre un client et devraient faire en sorte d’être accommodante. Essayez de reporter votre voyage à une date ultérieure ou bien de changer de destination sans pénalité.

Faites jouer vos assurances

Certaines assurances couvrent certaines indemnisations comme l’annulation d’un vol, par exemple. Ce n’est pas systématique, mais ça vaut le coup de se renseigner. 

Si vous avez fait votre achat par carte de crédit là aussi vous pouvez vérifier auprès de la compagnie émettrice de la carte ce si l’annulation par exemple est prise en compte. 

Source: Office de la protection du consommateur
 

Vous aimerez aussi