Ce qu'il faut absolument savoir sur les VR avant de prendre la route

Présenté par

Roule Trip

Partir 3 semaines avec un inconnu sur les routes du Québec avec une liste de défis à relever. C’est l’expérience un peu folle que Didier Charette et Pascal Dixon-Meloche ont accepté de vivre sous l’oeil des caméras. Ils ont baptisé ça le «Roule Trip», et ça s’écoute dès le 21 septembre 2016 sur rouletrip.ca.

Au diable la tente et les motels. Ciao!, les snackbars de bord du chemin. Votre prochain road trip devrait vraiment se faire en VR (véhicule récréatif). À condition d’accepter les risques de la promiscuité de gens dont vous vous accommodez bien à distance. Pendant les 3 semaines du Roule Trip, on a eu l’occasion d’apprendre à se connaître assez et de faire pas mal toutes les erreurs de débutant – ce qui ne nous a pas empêchés d’arriver à destination et d’en revenir. Voici quelques trucs qu’il faut savoir pour ne pas avoir l’air trop niaiseux sur la route.

Crédit photo: Roule Trip

La base : tout le monde avec un permis de conduire peut prendre le volant d’un VR. Mais ça ne veut pas dire que c’est facile pour autant. Reculer entre 4 sapins, dans le noir, après une journée de 500 kilomètres, ça aiguise les nerfs et renforce la confiance entre pilote et copilote.

C’est pour ça qu’il ne faut pas lever le nez sur les stationnements qui possèdent le charme attrayant de la facilité. Dans certains cas, la micro-brasserie sur laquelle vous avez jeté votre dévolu vous laissera même passer la nuit dans sa cour...

Crédit photo: Roule Trip

Si c’est possible d’économiser sur les emplacements de camping, les stations-service elles sont inévitables. Notre Sunseeker buvait 30 litres au 100 km. Concrètement, il fallait autour de 250$ pour remplir le réservoir, pour rouler environ de 300 km.

Crédit photo: Roule Trip

Côté plomberie, le VR a de l’eau pour la douche et la vaisselle, mais qui ne se boit pas. Ceux qui n’ont pas envie de se brosser les dents au Gatorade devraient toujours penser à garder une cruche d’eau potable remplie.

Le réservoir d’eaux usées, c’est le côté sombre de l’indépendance. Ce n’est l’activité préférée de personne et c’est à peu près impossible de réussir sans dégât du premier coup. Il faut mettre des gants et son orgueil de côté et y aller sans hésiter!

Dernier conseil : la cuisine de notre VR était équipée avec de la vaisselle cassable. Très mauvaise idée. Amenez des gamelles de camping!