Se déplacer en France : le meilleur et le pire

Personne qui planifie son itinéraire

Bien qu’à nos yeux de Nord-Américains, la France semble être un tout petit pays, il faut tout de même se déplacer pas mal si on souhaite voir tous les paysages que nous réserve l’Hexagone.

Pour cela, comme mon intérêt quand je voyage c’est plutôt de rencontrer des gens de la place et de découvrir leur pays avec eux et, non pas, avec d’autres touristes, je vous propose donc de prendre des transports de proximité pour le meilleur et pour le pire.

Paysage d'éoliennes à travers la fenêtre d'autobus

Xavier Savard-Fournier

Ça, c’est, bien sûr, si vous souhaitez voir autre chose que les grands centres (Paris, Lyon, Marseille, etc.). Pour ça, il y a toujours l’avion et le train qui sont efficaces en Europe.

Sur le covoiturage

Personnellement, je ne jure que par le site français de covoiturage Bla Bla Car. C’est simple, efficace et le site est user-friendly à fond. En plus, le réseau est super développé, rien à voir avec ce qu’on connaît chez nous où, en dehors des grandes villes, c’est parfois plus compliqué.

Selfie de covoiturage

Xavier Savard-Fournier

En France, vous pourrez vous rendre en covoiturage dans les endroits les plus reculés. J’ai réussi à me rendre jusqu’en Creuse (vous ne savez pas c’est où? Cherchez! Vous verrez, c’est au milieu de rien.), c’est pour dire!

Puis, pas de problème pour vous connecter la première fois. Il est possible de faire vérifier son compte rapidement et, ainsi, rassurer d’éventuels chauffeurs. Et, on ne se le cachera pas, c’est un peu les rencontres qui rendent le tout intéressant.

J’ai eu de magnifiques discussions, des fous rires, des conseils, etc. Bon, il y a aussi parfois des gens un peu plus plates ou perdus - j’ai même dû expliquer le chemin à un vieux monsieur qui clairement ne savait pas trop comment retourner dans sa propre ville - mais c’est un risque à prendre pour économiser sur nos déplacements. Puis, les gens sont retrouvables par le site. Alors, pas de freak à l’horizon.

Sur les bus

Quand le covoiturage fait défaut, parce qu’il n’y a quand même pas toujours des offres de déplacements, il y a les bus régionaux qui font le travail.

Ça permet de découvrir des régions différentes et ça facilite les déplacements.


La France, en été


Les inconvénients par contre sont un peu chiants. C’est-à-dire que les horaires sont fixes et que dans de plus petites régions, il n’y a qu’un ou deux bus par jour. Puis, la notion de billet va vous faire découvrir les joies de l’administration à la Française.

Le plus simple, c’est malheureusement d’imprimer son billet (et de trouver un endroit pour le faire) même si vous pouvez le télécharger sur votre téléphone (certains bus permettent même que vous l’achetiez directement au chauffeur). Parce que suffit d’un chauffeur un peu zélé et vous n’embarquerez pas si on lui a dit que le billet électronique ça ne fonctionnait pas avec lui.

Croyez-moi, je l’ai vécu et il a fallu que je rentre dans la gare pour m’obstiner avec 5-6 personnes pour qu’on me dise que je pouvais y aller parce que, de toute façon, ils ne pouvaient pas faire imprimer mon billet pour moi…

Ne prenez pas de chance, arrivez tôt et imprimez votre billet.

Sur le pouce

Bon, je vais être honnête ici. J’ai essayé de faire du pouce et ça n’a pas bien fonctionné pour moi, mais ça ne veut pas dire que ça ne fonctionne pas pour vous.

Comme je ne pouvais pas me permettre de passer des journées à attendre, j’ai rapidement délaissé cette option. Mais si vous êtes plus relax et que vous n’êtes pas pressés par le temps, allez-y! En plus, si vous n’allez pas trop dans des zones trop reculées, on m’a dit que c’était super efficace.


Partir version backpack


Autre truc qu’on m’a donné, essayez de vous rendre aux zones de péages des autoroutes. Comme les gens sont forcés d’arrêter, ils ont tendance à embarquer plus facilement des pouceux.

Mais au final, on s’entend qu’en voyage on est déjà juste content d’être là. Alors, ne vous cassez pas trop la tête et profitez de la vie, un covoiturage à la fois peut-être?! ;-)