Voyage dans le Sud : quoi savoir

Plage avec palmiers dans le Sud à Cuba

Thinkstock - Purestock

Vous rêvez d'un voyage dans le Sud? Voici des conseils pour bien se préparer, quoi savoir, et à quoi s'attendre quand on s’envole vers les destinations soleil.

Avant de partir

Demander toutes les clarifications nécessaires à l’agent de voyage qui vous a vendu vos billets ou au consulat du pays visité, pour ne pas être pris au dépourvu une fois sur place. Voici les questions à poser :

  • Est-ce qu’il faut un visa, des vaccinations particulières, un permis de conduire international?
  • Quelle est la température prévue pour la durée du voyage?
  • Avez-vous une assurance de voyage adéquate?
  • Avant d’acheter votre forfait, consultez des sites qui vous donneront plus de détails sur l’hôtel choisi et les activités proposées dans la région.
  • C’est une bonne idée de numériser tous vos documents de voyage (passeports, cartes de crédit, réservation, etc.) : imprimez une copie de chacun que vous garderez, et envoyez-vous une copie dans votre boîte de courriel.
  • Conservez toujours sur vous les coordonnées de l’hôtel, de l’agent de voyage et de la compagnie aérienne.
  • Faites vos bagages quelques jours à l’avance en utilisant notre liste de voyage pour une semaine dans le Sud.
  • Changez de l’argent dans la devise du pays.

Stamp coquillage

Une fois sur place

Lorsqu’on n’a pas l’habitude de voyager, on peut être tenté de se plaindre pour un oui ou pour un non, simplement parce que les choses ne sont pas exactement comme on s’y attendait. Mais savez-vous quoi? Si vous vouliez que tout soit exactement comme à la maison, il fallait… rester à la maison! Il fait beau, il fait chaud… alors, profitez-en! Voici quelques conseils à mettre en pratique une fois à destination :

  • Assistez à la réunion d’information qui a lieu le jour de votre arrivée à l’hôtel (ou le lendemain), et notez bien les coordonnées de votre personne-ressource.
  • N’oubliez jamais de mettre de la crème solaire (et répétez l’opération après les baignades.)
  • Ne vous aventurez pas dans certains quartiers non recommandés, ce qui ne veut pas dire que vous ne devez pas sortir de l’hôtel si vous en avez envie. Tout est question de bon sens.
  • Pour ne pas avoir l’impression de manger la même chose pendant une semaine, ne cherchez pas à goûter à tout chaque jour : choisissez le poisson mardi, le poulet mercredi, le bœuf jeudi, et accompagnez votre choix de salades différentes (c’est surtout vrai à Cuba, ou les buffets peuvent être très répétitifs d’un jour sur l’autre.)
  • Ne buvez pas l’eau du robinet, et ne vous brossez pas les dents avec non plus, pour ne pas incommoder votre estomac (voire passer deux jours à la salle de bain).
  • Normalement, dans les hôtels, les glaçons sont faits avec de l’eau purifiée… mais demandez toujours!
  • Même si c’est un tout inclus, laissez un peu de pourboire : des objets de soins corporels ou des vêtements usagés pour les femmes de ménage, un peu de monnaie pour les barmen (pas pour chaque boisson, mais une fois de temps en temps). Vous aurez alors un service impeccable!

Stamp colibri

Et si on est VRAIMENT déçu?

Parfois, malgré notre bonne volonté, les conditions de cette courte semaine de vacances qu’on attendait impatiemment sont déplorables. Cela peut être parce que :

  • Le soleil n’est pas au rendez-vous, et il pleut sans arrêt.
  • Le vent est trop fort pour que l’on puisse profiter de la mer (il y a bien une piscine, mais ce n’est pas la même chose!)
  • L’hôtel est très mal tenu : insalubre, air conditionné qui ne fonctionne pas, punaises ou autres insectes répugnants, nourriture réellement mauvaise, etc.
  • Le bruit est constant, et vous empêche de vous reposer.

Évidemment, si les raisons de votre déception sont liées à la météo, il n’y a pas grand-chose à faire. Personne n’est responsable des conditions climatiques.

Pour toute autre plainte, vous pouvez :

  • Parler à la réception : pour changer de chambre, changer d’aile dans l’hôtel si la vôtre est trop bruyante, etc.
  • Contacter votre personne-ressource (celle que vous aurez rencontrée à la fameuse réunion d’information) : selon la nature de votre plainte, elle pourrait vous aider à régler le problème rapidement. Dans certains cas, et moyennant certains frais, il est possible de changer d’hôtel une fois sur place. Ce n’est pas l’idéal, mais payer 50 $ de pénalité vaut peut-être mieux que de détester votre semaine au soleil au complet.
  • Vous regrouper avec d’autres voyageurs qui ont les mêmes plaintes que vous, et entamer un recours collectif à votre retour au pays : le processus est long (plusieurs mois), mais il se peut que vous obteniez gain de cause.
  • Intenter une poursuite contre le vendeur du voyage à la cour des petites créances.

Sinon, vous pouvez toujours oublier votre colère en profitant abondamment des boissons alcoolisées offertes dans votre tout inclus…

Pour en savoir plus sur la préparation de votre voyage, consultez l'article Avant d'acheter un voyage dans le Sud.

Cécile Moreschi