Voyager avec son chien

Comment voyager avec son chien?

Vous avez le goût de passer vos vacances avec votre ami fidèle et l'idée de le laisser à la gardienne vous attriste? Rassurez-vous, c'est possible d'emmener toutou en vacances. Ce n'est qu'une question de planification. Voici nos conseils pour voyager avec un chien!

Pour que l'expérience soit heureuse autant pour le maître que pour le chien, on doit s'organiser, planifier et bien préparer son chien.

L'éducation de toutou, une étape primordiale

Un compagnon de voyage idéal est un toutou qui n'est pas agressif, patient avec les adultes et les enfants, capable de rester tranquille sans se faire remarquer et surtout qui ne jappe pas.

Pour arriver à ce voyageur idéal, il est important de sensibiliser le chiot le plus tôt possible à toutes les situations et aux différents bruits et stimuli sensoriels : trafic, ascenseurs, cage, voiture, odeurs, noirceur, foule, etc. Durant la période de socialisation, il faudra l'habituer aux enfants, aux personnes habillées de toutes les façons, aux autres animaux, etc. Plus il aura vécu de situations différentes, dans de bonnes conditions, plus il restera calme. Des experts vous expliquent le processus en détail.

Prêt à partir

Il est temps de préparer sa valise. On y met son coussin, ses jouets, ses récompenses, une bonne et longue laisse, des petits sacs et sa nourriture en quantité suffisante. Dans la trousse de premiers soins, on ajoute du Polysporin pour les petites blessures (ce n'est pas toxique même si le chien lèche la plaie). On passe ensuite chez le vétérinaire pour s'assurer d'avoir un carnet de vaccin bien à jour, surtout si on pense utiliser des services de pension ou de garderie durant le voyage.

Stamp papillon

Une escapade au Québec

Le site partoutavecmonchien.com est une véritable mine d'or. On y trouve la liste des hébergements, les activités et les parcs où les chiens sont les bienvenus. Il répertorie même les vétérinaires d'urgence, les pensions et les parcs à chien. Tout est organisé par région et facile à consulter pour planifier ses sorties.Plusieurs hôtels du Québec acceptent les chiens. On doit toutefois téléphoner avant de partir et les prévenir de l'arrivée de Fido. Parfois, ils n'ont que quelques chambres mises à la disposition des chiens et certains ont des restrictions sur le poids de l'animal.

Sur la route

Autobus

Dans l'autobus municipal, il est permis d'emmener son animal, s'il entre dans une petite cage de transport que l'on dépose sur nos genoux. Dans les autobus Orléans Express, les animaux sont interdits.

Trains

Dans les trains, les chiens sont admis dans les soutes à bagages consignés, dans une cage de transport. Lorsqu'il doit se déplacer dans les gares, il doit porter la muselière.

Avion

Prendre l'avion est un peu plus compliqué parce que chaque compagnie aérienne affiche une politique différente. Air Canada et WestJet acceptent les petits animaux dans la cabine, dans leur cage, si celle-ci se glisse sous le siège. Il faut se rendre au moins 30 minutes avant le temps habituellement requis, posséder les documents exigés par le pays de destination, enregistrer l'animal et payer 50 $ par passage. Si l'animal est un peu plus gros, il pourra voyager dans la soute à bagage consigné ou parfois dans le cargo. La cage doit être assez grande pour permettre au chien de se tenir debout, de se retourner et de se coucher.

Auto

En auto, il faut restreindre les mouvements du chien. Un toutou qui saute d'une banquette à l'autre pourrait causer un accident. Si notre chien est lourd, on pense à lui mettre un harnais. C'est sécuritaire pour lui, comme pour nous.

Stamp Hippocampe

Les douanes américaines

Il est plus prudent de faire produire une copie du carnet de vaccination en anglais. Le nom et la description du chien doivent y apparaître. On doit y retrouver aussi la signature du vétérinaire et son numéro, la date de vaccination et la date de rappel du dernier vaccin contre la rage. Il doit avoir été vacciné au moins 1 mois à l'avance. Si on prévoit se rendre sur la côte Est, il faut ajouter le vaccin contre la maladie de Lyme qui est transmise par les tiques. Pour les états du sud, il serait sage d'ajouter un traitement contre le ver du coeur.

En voyage, il est préférable d'apporter la nourriture auquel toutou est habitué pour éviter les problèmes de digestion. Toutefois, au passage des douanes américaines, les sacs de nourriture pour chien sont sujets à une inspection. Cette nourriture ne doit pas contenir de produits à base d'agneau, de mouton ou de chèvre. Elle doit être dans son emballage d'origine pour que les douaniers puissent vérifier les ingrédients et leur provenance.

Partir pour l'Europe

Avant le départ, il faut vérifier les lois du pays visité, puis se procurer les documents sur le site de l'agence canadienne d'inspection des aliments. Avec un carnet de vaccination à jour, on doit prendre rendez-vous chez le vétérinaire 10 jours avant le départ. Celui-ci devra procéder au micro-puçage obligatoire, puis à la vaccination contre la rage. Il aura à remplir le document et à le signer. Ce n'est pas fini, il faut ensuite retourner à l'agence canadienne de l'inspection des aliments et faire contresigner le document. Si on part en France, la carte vacances de 30 millions d'amis sera une alliée de taille pour des vacances réussies. On y trouve des tonnes d'informations.

Pour tous les déplacements internationaux

On consulte le site Pet Travel sur lequel on trouve une foule d'information pour transporter son animal à travers le monde, les politiques de plus de 160 compagnies aériennes et 240 pays. C'est aussi un site transactionnel où il est possible de se procurer tous les articles nécessaires pour le transport de votre compagnon. Attention, certains pays pratiquent la quarantaine. C'est le cas de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, du Mexique et de plusieurs autres. Pour les propriétaires de Pit bull ou de races de type molosse, il faut vérifier les lois de chaque pays et de chaque ville que l'on veut visiter puisque beaucoup interdisent ces chiens sur leur territoire.

Identifier son chien grâce au micro-puçage

Obligatoire pour le transport international, il est surtout un moyen efficace d'identifier son chien et de maximiser les chances de le retrouver si sa cage s'ouvre ou s'il perd son collier. Ce n'est pas une procédure complexe. Le vétérinaire insère une micro puce de la grosseur d'un grain de riz dans le cou du chien sous la peau à l'aide d'une seringue. Le chien ressentira un léger inconfort, rien de plus. Un lecteur de micro puce permettra ainsi de lire le numéro lié à une base de données contenant les informations sur la provenance de l'animal et les coordonnées de ses propriétaires.

Trucs et conseils pour réussir vos escapades en voiture en toute sécurité

Objets et animaux bien en place!

Assurez-vous de bien fixer les objets libres qui se trouvent dans le véhicule, car tout objet non retenu dans l'habitacle risque de se transformer en boulet au moment d'une collision et venir frapper les occupants.

Si vous transportez un animal, il ne doit pas obstruer la vue du conducteur ni gêner la conduite du véhicule. N'oubliez pas qu'un animal en liberté peut également devenir un boulet en cas d'accident et blesser, ou même tuer, les occupants du véhicule. Les cages de transport sont une solution sécuritaire ainsi que les harnais pour chiens de grande taille ajustés au corps de l'animal et permettant d'insérer la ceinture de sécurité dans une courroie de retenue.