Conseils pratiques pour voyager seule quand on est une femme

Voyager seule quand on est une femme

Maria Dubova via Thinkstock

Il y a des femmes qui n’hésitent pas à voyager seules et d’autres qui préfèrent éviter de le faire. La peur du danger est souvent un paramètre qui vient freiner cette seconde catégorie. 

Selon le site Voyage du Gouvernement du Canada, « les femmes font face à de plus grands obstacles, en particulier lorsqu’elles voyagent seules. Les raisons pour lesquelles elles demandent notre aide sont variées : crimes mineurs ou violents, choc culturel, piètres conditions d’hygiène, dangers et revers liés aux rencontres virtuelles internationales ».

Le danger existe, on ne peut pas en faire abstraction, mais il ne faut pas non plus tomber dans une psychose de tous les instants. Il faut être prudente, voici quelques conseils pour voyager seule quand on est une femme.

Se renseigner sur la destination

Plus vous serez renseignée sur votre destination, mieux il en sera. N’hésitez donc pas à lire sur le pays choisi, le but étant de savoir quelles sont les conditions de vie sur place, qu’il s’agisse de criminalité, mais aussi du contexte politique, des conditions d’hygiène, de santé etc.

Vous pouvez aussi demander l’avis de voyageuse qui ont franchi le pas et qui sont allées là-bas en solo. Comment était-ce concrètement? Ont-elles eu un sentiment d’insécurité? Dans quelles parties de la ville, du pays sont-elles allées? À quelle heure? Ont-elles rencontré des problèmes ou au contraire se sont-elles senties en parfaite sécurité? Évidemment, plus vous aurez de témoignages, plus la réalité deviendra précise.

Le Gouvernement du Canada met à votre disposition des conseils de déplacement pour chaque pays. Suivez-les!

Quelle voyageuse êtes-vous?

Avant de choisir le pays où voyager seule, il est important de bien déterminer le genre de voyageuse que vous êtes.

Êtes-vous une aventurière qui va passer ses journées à marcher sur les routes, de ville en ville utilisant les transports en commun, les petits hôtels de quartier ou bien plutôt une femme qui aime rester plutôt au même endroit, dans un hôtel haut de gamme et ne pas trop se mêler aux gens locaux? Le profil de la voyageuse ne sera pas le même. Les oiseaux de nuit qui sortent jusqu’à l’aube ne rencontreront pas forcément les mêmes gens que celles qui vivent le jour.

Allez-vous faire un trekking de plusieurs jours dans les steppes de Mongolie ou bien prendre ça en mode relax? Il y a des questions aussi à se poser avant même de planifier son voyage, comme « Est-ce que je supporte bien la solitude? » car ce n’est vraiment pas le cas de tout le monde. Il y a des gens qui ne peuvent pas rester seuls plus d’une heure sans déprimer. 

De la confiance… relative

Savoir demander de l’aide est important quand on voyage seule. Pour dire la vérité, on ne voyage jamais vraiment seul, à part si l’on va se perdre dans le désert du Sahara. On croise la plupart du temps des gens sur son chemin, on fait des rencontres, que ce soit au restaurant, pour prendre le train, pour demander son chemin, on a besoin d’interagir avec les autres. Il faut donc être ouverte aux autres et ne pas hésiter à discuter, à demander conseil.

Il faut aussi faire confiance. Mais la confiance est quelque chose qui se gagne avec le temps, difficile et dangereux de faire confiance immédiatement et aveuglément à quelqu’un. Une confiance relative est de mise.

Assurez et rassurez

Avoir souscrit une bonne assurance avant de partir, en cas de problème est essentiel quand on part en voyage. Dire à sa famille ou à ses amis quel sera le circuit que l’on va emprunter, quelles seront les villes traversées, leur donner des nouvelles de façon régulière également.

Quelques règles de prudence

  • Ne pas se promener seule au milieu de la nuit.
  • Respecter la culture du pays.
  • Surveiller son verre, certaines drogues peuvent en effet y être mises.
  • Respecter les règles vestimentaires du pays, certains étant plus stricts en la matière.
  • Prévenir ses proches de son trajet.
  • Ne pas se promener avec tout son argent sur soi.
  • Avoir des petites coupures, ne jamais sortir un très gros billet en public.
  • Avoir une copie dans sa valise de ses papiers d’identité ou les avoir scannés au préalable en cas de vol ou de perte.
  • Dans les transports en commun, spécialement pendant les heures de pointe, attention à vos effets personnels, c’est dans ces conditions que les pickpockets opèrent le plus souvent.
  • À l’hôtel, n’hésitez pas à demander à la réception s’il y a des quartiers à éviter, des « pièges à touristes ». 

Si au contraire, vous souhaitez voyager en famille, voici quelques conseils.

par David Nathan