6 activités pour une virée #kitsch au Québec

Theodore Trimmer / Shutterstock

Avis aux amateurs de kitsch! Qu’il s’agisse de lieux qui semblent nous ramener à une autre époque ou d’activités passées de mode (voire un tantinet quétaines) ou simplement fantaisistes, voici une série d’idées pour votre prochaine virée kitsch au Québec.

« Swinger » la compagnie (dans une boîte à bois)

Danse et musique traditionnelles au Québec

mnemo.qc.ca

S’inscrire à un cours de danse en ligne ou un cours de danse québécoise traditionnelle...pourquoi pas?!

Si vous voulez faire la gigue pour un soir uniquement, histoire de rire un peu, eh bien soit! Vous pouvez rendre visite à l’érablière la Chic Rustique à Orford, prendre un copieux repas dans cette cabane (chauffée et éclairée à l'ancienne) et vous réchauffer plus tard en soirée en faisant un set carré, sur des chansons à répondre.

Chasser les trésors dans les marchés aux puces  

Sofas de marché aux puces

Photo Facebook

Si vous n'avez pas encore eu la chance de vous perdre dans les méandres du marché aux puces St-Michel, allez-y! Si c'est chose faite, partez dénicher un trésor à celui de St-Eustache (alors que vous étiez en chemin vers le ciné-parc), ou faites carrément une virée dans tous les meilleurs marchés aux puces au Québec. Parmi ceux-ci, certains ouverts seulement durant les beaux jours, comme le Marché Finnegan à Hudson, vous propose en plus de leurs trésors antiques, un cadre enchanteur et des produits des fermes du coin, à découvrir!

Dormir à l’Hôtel-Motel Coconut à Trois-Rivières

Bar de l’Hôtel-Motel Coconut, à Trois-Rivières

Hôtel-Motel Coconut

Impossible de ne pas faire mention de cette institution trifluvienne. Avec son décor d’inspiration tiki évoquant les plages polynésiennes, on est ici en terrain kitsch bien assumé.

Ne manque plus que la musique, le son des vagues, et un Elvis tout droit sorti de Blue Hawaii pour vous tenir compagnie au bar...

Faire la fête au village, comme dans l’temps

Parmi les bonnes vieilles cabanes à sucre « rustico-kitsch », il n’y pas que la Chic Rustique mentionnée plus haut, la liste est bien plus longue. La Cabane Les Fendilles Sucrées à Saint-Esprit dans Lanaudière, promet elle aussi, comme leur devise le dit si bien, des « souvenirs plein l’assiette ».

Pour les familles, on peut aussi se diriger du côté de Drummondville au Village Québécois d'Antan, pour festoyer à la mode de nos ancêtres. 

Parcours de boutiques kitsch à Montréal

Kitsch n' Swell

Boutique Kitsch'n Swell via boulevardsaintlaurent.com

Des rues Ontario et Sainte-Catherine Est en passant par les boutiques Eva B et Kitsch'n Swell sur Saint-Laurent, aux meubles rétro sur Amherst jusqu’à la fameuse plaza St-Hubert, Montréal est loin de donner sa place en matière de « kitscheries ».

Mais votre virée ne doit pas seulement rimer avec magasinage de meubles et de vêtements, on peut aussi boire et manger kitsch!  

Du déjeuner «spécial Miami» jusqu’au cocktail tiki

Déli Miami

miamideli.com

Démarrez (ou terminez, puisque c'est ouvert 24 heures) la journée avec un bon vieux brunch dans un décor tropicalo-kitsch à l’incontournable Miami sur la rue Sherbrooke Est à Montréal.

Pour la suite, direction Quartier chinois (vous aviez justement besoin de nouveaux bols à soupe et de thés). N’ayez pas peur de vous aventurer dans tous les bouis-bouis qui vous feront de l’oeil. Ça ouvre l’appétit? Justement, quoi de plus kitsch qu’un bon vieux buffet chinois, juste devant vous, au Jardin de Jade Poon Kai?

Si vous avez juste un petit creux, passez au comptoir pour emporter et prenez-vous un BBQ bun (à défaut d'oser prendre un truc inconnu) et un thé aux bulles.

Cocktail tiki

Cocktail Abacaxi Mai Tai via la page Facebook du Mal Nécessaire

Finalement, pour clore votre périple en beauté, direction le Mal Nécessaire pour trinquer avec un savoureux cocktail « tiki » servi dans un ananas ou une noix de coco.

P.S. D'après la rumeur, un nouveau bar du nom de Snow Bird Tiki Bar pourrait ouvrir ses portes et prendre la relève du défunt Jardin Tiki en matière de resto kitsch assumé. À suivre...