Devenir saisonnier dans un camping

Vous songez devenir saisonnier dans un camping du Québec? Voici ce qu'il vous faut savoir avant de commencer vos démarches! 

Il existe deux grandes catégories de campeurs au Québec.

Les campeurs voyageurs

Les campeurs voyageurs sont des campeurs itinérants qui effectuent des séjours de camping en transportant leur équipement d’une fois à l’autre.

Les campeurs saisonniers

Les campeurs saisonniers installent leur équipement sur un emplacement de camping pour la saison ou pour une bonne partie de celle-ci.

Les campeurs hybrides

Il existe également une variante de ces deux catégories, les campeurs hybrides, soit ceux qui se procurent un abonnement saisonnier, mais qui voyagent aussi pendant l’été́.

Quand vous pensez camping saisonnier, avez-vous en tête une idée plutôt caricaturale du phénomène? Camping saisonnier est-il pour vous synonyme de décorations excentriques de roulottes ou de défilé du Noël du campeur? Cette vision est peut-être stéréotypée, sinon réductrice. Jugez-en par vous-mêmes!

En 2012, un sondage*  révèle qu’un Québécois sur quatre a fait du camping durant l’année, soit 1,6 million de personnes. 20 % de ces campeurs étaient des saisonniers. Les autres étaient des voyageurs en tente (48 %), en véhicule récréatif ou VR (27 %), et en prêt-à-camper (5 %),

En 2013, le nombre d’emplacements occupés par les campeurs saisonniers a augmenté (hausse de 2,1 %) par rapport à 2012 alors que l’achalandage des emplacements de passage a connu une baisse de 0,9 %. En moyenne, 52,6 % de l’ensemble des emplacements disponibles dans la province étaient occupés quotidiennement par des campeurs saisonniers.

Stamp poisson

Portrait type du campeur saisonnier

Près d’un campeur saisonnier sur trois a plus de 55 ans et est à la retraite tandis que 31 % des saisonniers pratiquent le camping familial. 

Les saisonniers habitent Montréal ou la Rive-Sud (35 %), sinon les grands centres. Ils font généralement du camping près des centres urbains. Ils se déplacent moins que les campeurs voyageurs, ce qui expliquerait la raison pour laquelle ils optent pour un terrain situé près de leur résidence.

Choisir son terrain

 Les premiers critères sur lesquels ils s’appuient pour choisir un terrain de camping diffèrent légèrement selon leur catégorie. Les campeurs voyageurs se soucient d’abord de la beauté́, puis de l’environnement du terrain, de sa tranquillité ainsi que de la propreté de l’emplacement. De leur côté, les saisonniers se préoccupent, dans un premier temps, de la sécurité de l’environnement, de la propreté de l’emplacement puis de la beauté et de l’environnement du terrain.

Les activités

Les activités organisées, la plage, les terrains de jeu et la glissade d’eau ainsi que les infrastructures de loisirs sont des raisons pour lesquelles les saisonniers choisissent certains terrains plutôt que d’autres. Ils ont ainsi un espace et des occasions pour socialiser avec des gens.

Des gens sociables

Comparativement aux campeurs en tente, les voyageurs en VR et les saisonniers semblent plus friands d’activités de groupe ainsi que d’animations variées. Ils aiment les activités sociales. Leurs favorites sont les promenades en bateau, les soirées dansantes, la pétanque, le jeu de fer et le jeu de galet ainsi que le bingo. Ils sont aussi plus exigeants en ce qui concerne l’accès à Internet sur le camping. Ces activités ne les empêchent toutefois pas d’aimer, à l’instar des autres campeurs et tout autant qu’eux, les feux de camp, la marche ou la randonnée ainsi que la baignade dans les plans d'eau.

Beaucoup deviennent campeurs saisonniers parce qu’ils ont entendu parler des expériences de leurs proches (collègues, amis ou parents) enthousiastes qui sont eux-mêmes campeurs saisonniers. Il arrive fréquemment que l’on se retrouve entre amis sur un terrain de camping. Beaucoup de campeurs saisonniers actuels ont passé leurs étés d’enfance et d’adolescence sur un terrain de camping où leurs parents étaient saisonniers.

La sociabilité est un élément important dans la vie du campeur saisonnier : 19 % d’entre eux campent d’abord et avant tout pour l’aspect social de l’activité́. Généralement, les campeurs optent pour un plus petit équipement lorsqu’ils en sont à leurs premières expériences, mais, au fil du temps, ou d’une génération à l’autre, ils choisissent d’acheter des roulottes de plus en plus spacieuses et luxueuses.

Une majorité. de saisonniers ont effectué leur réservation plus de trois mois à l’avance. Ils préfèrent généralement les terrains de camping privés. Les listes d’attente ne sont malheureusement pas un mythe quand on pense aux terrains les plus populaires situés près de la grande région métropolitaine. Obtenir un emplacement de rêve sur le bord d’un cours d’eau navigable, à quarante-cinq minutes de Montréal, demande bien souvent de la patience et de la persévérance.

Stamp gazelle

Pourquoi devenir saisonnier?

Quelles sont les principales motivations pour faire du camping quand on est saisonnier? Dans plus de la moitié des cas, le repos, le besoin de relaxer et de s’évader en brisant la routine est la première raison pour laquelle les gens décident de faire du camping. La deuxième raison : le côté social.

Comment devenir un campeur saisonnier?

Vous avez découvert le terrain de camping qui correspond exactement à vos attentes et vous êtes prêt à payer pour y passer la saison entière? Afin d’éviter tout tracas, imprévu ou déception dans cette nouvelle aventure, assurez-vous de remplir un contrat sur lequel les conditions de location seront spécifiées. Il est possible que l’exploitant du terrain de camping vous demande de lire les règlements s’appliquant aux lieux avant de signer le contrat. Même si cela vous apparait fastidieux, faites-le quand même puisque cette lecture vous protège des malentendus. En effet, on y précise ce qui est permis ou non. Afin d’assurer l’harmonie entre tous les campeurs, une bonne connaissance des règles à suivre constitue sans aucun doute la base.

Toutefois, mentionnons que le contrat de location n’est pas un bail : l’adresse du terrain de camping ne peut devenir votre adresse permanente. De plus, et malgré le nombre de belles années que vous passerez sur votre site de rêve, vous n’en serez jamais propriétaire. Inutile donc de penser à la valeur de revente de votre équipement, dans quelques années, sur votre magnifique site, puisque le contrat de location n’est pas automatiquement transférable au nouveau propriétaire de votre véhicule récréatif. Pour plus d’information sur la démarche de location, rendez-vous sur le site web de Camping Québec, l’association des terrains de camping du Québec, sous l’onglet Espace campeur.

Coût pour une saison

Le coût pour une saison varie entre 800 $ et plus de 3 000 $ selon le terrain de camping. Il est bon de vérifier ce qui est compris dans ce prix. À titre d’exemple, il arrive que l’électricité ne soit pas incluse et qu’il y ait un compteur sur le terrain.

*Les données présentées dans cet article proviennent de deux publications : La pratique du camping au Québec en 2012 – Rapport final, Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, février 2013 et Fréquentation des terrains de camping en bref – 2013, Direction des connaissances stratégiques en tourisme, Tourisme Québec, ministère des Finances et de l'Économie, novembre 2013.

Cet article est une gracieuseté du magazine Destination Famille

Magazine Destination famille