Les Courses Gourmandes: agrotourisme sportif

Frédéric Houle a eu une idée aussi sportive que gourmande: organiser des courses dont les thèmes permettent de faire découvrir un produit local. Il a appelé ça très logiquement les Courses Gourmandes et il est ainsi possible de participer à un 10 km autour des vergers de Rougemont ou bien de courir le demi-marathon des microbrasseries du Mont-Saint-Grégoire. VoyageVoyage a interviewé le fondateur pour en savoir plus.

Course gourmande

 

Comment est née l'idée de ces courses gourmandes ?

Il y a 6 ans, je me suis mis à la course, j'ai commencé à faire des compétitions et du bénévolat. On m'a confié l'organisation d'événements et de fil en aiguille j'ai eu l'idée d'une course qui se déroulerait au mont Saint-Grégoire pendant le temps des sucres, ça a été le premier événement. Quelle était l'idée première ? C'était de jumeler les produits locaux québécois avec le sport. Et aussi de faire découvrir la course de façon ludique. Face au succès du premier événement et à la demande on a mis sur pied d'autres courses autour d'autres thématiques comme les vignobles du Mont Yamaska. En quoi vos courses sont gourmandes ? Pendant les courses qui ont une thématique gourmande on peut trouver le produit en question, les coureurs de la course de l'érable ont droit à de la tire sur la neige. Aussi, on trouve des foires agricoles en parallèle de la course, qui permettent aux artisans et producteurs locaux de venir présenter leur travail et leurs produits.

 

Course gourmande

 

Quelles sont les distances courues ?

Cela dépendant des courses, mais on a toujours un 1km pour les enfants, sinon des 5km, 10km, demi-marathon, et parfois un 30km. Qui sont les participants ? Il y a beaucoup de gens qui courent pour la première fois. Les courses sont évidemment chronométrées, mais disons que les participants cherchent beaucoup l'ambiance, le côté détendu de la course. Il y a aussi un fort de participation des femmes, elles sont plus de 70%. Combien de participants ? Il y en a eu 6 500 en 2013 et 10 000 en 2014. Comment voyez-vous l'avenir ? On va se concentrer sur 2015, on a huit événements de confirmés. Mais ensuite, on aimerait bien organiser des courses vers la Rive-Nord, vers le Lac Saint-Jean et pourquoi pas passer la frontière et aller au Vermont.

Course gourmande