6 raisons de visiter Istanbul

    Si Istanbul mérite définitivement plus qu’un passage éclair, une courte escale dans l’ancienne Constantinople offre tout de même un bon aperçu des trésors qu’elle contient. Il ne suffit que de quelques heures, après tout, pour tomber follement amoureux de cette ville vibrante et profondément accueillante à cheval entre deux continents.   

    Les quartiers branchés

    Du côté européen comme du côté asiatique, ce ne sont pas les quartiers branchés qui manquent à Istanbul. La preuve : en moins de 3 jours, j’ai pu découvrir plusieurs d’entre eux. Je pense au toujours bien animé quartier Taksim/Cihangir, aux inspirants quartiers bohémiens, musicaux et artistiques Beyoglu et Karaköy sur la rive européenne (la vie nocturne, c’est ici!) et au quartier Kadiköy reconnu pour être l’un des quartiers les plus libéraux et où il fait le mieux vivre à Istanbul. Des quartiers à mille lieues des centres touristiques où l’on se mêle aux habitants dans leur quotidien au café, au brunch du dimanche, au marché, sur les terrasses, chez les antiquaires, dans les restaurants et les boutiques locales. Et quel bonheur de voguer d’une rive à l’autre du Bosphore en empruntant le traversier et en admirant les plus beaux points de vue sur chacune d’entre elles!  

    La gastronomie

    Sarah-Émilie Nault

    La gastronomie d’Istanbul se révèle semblable à sa culture : fière de ses diverses influences et de son histoire. La plus sincère manière de la découvrir? En prenant part à un food tour en compagnie d’un guide local passionné de bonne bouffe de Secret Food Tours. Cinq arrêts gourmands (tenus secrets!) et 100% locaux permettant de goûter aux mets typiquement appréciés par les habitants locaux. Au menu de cette délicieuse excursion d’environ 4 heures : mezze, kebap, menemen (sorte d’omelette à la sauce tomate servie au déjeuner), muhlama (genre de fondue au fromage aussi mangée au déjeuner), pide (mince pizza fermée), lahmacun (pizza turque mangée en wrap), soupe beyran, vin local, thé noir que l’on boit plusieurs fois par jour et sans modération et légendaire café turc. Un impératif pour mieux saisir les finesses de la cuisine ottomane.   

    Le rituel des bains turcs

    Sarah-Émilie Nault

    On ne peut prétendre avoir même effleuré la Turquie sans avoir tenté l’expérience des fameux bains turcs appelés hammams. Ce qu’il faut savoir à propos de ces spas traditionnels : les hommes et les femmes ont généralement des heures différentes pour s’y rendre (et c’est tant mieux, car on se retrouve à partager des pièces de repos et de lavage communes en petite culotte) et le tout se déroule en plusieurs étapes. Le rinçage du corps, la détente, l’exfoliation complète, le lavage du corps et des cheveux, le massage et le séchage par sa masseuse attitrée, puis la détente finale à l’extérieur du hammam bien chaud et humide. Une incursion dans une tradition turque ancienne qui purifie le corps comme l’esprit. Le Kiliç Ali Pasa Hamami est une superbe adresse, depuis… 1580 !      

    L’art omniprésent dans la ville

    Sarah-Émilie Nault

    Les murales colorées à chaque pâté de maisons aux quatre coins de la ville et la popularité du Art Street Festival confirment que les artistes de rue sont nombreux ou encore fort bienvenus à Istanbul. Créateurs locaux comme internationaux se donnent rendez-vous dans l’ancienne Byzance afin de laisser libre cours à leur inspiration et parer les murs des bâtiments et des maisons. Mention spéciale à ces jolis parapluies multicolores qu’on a accrochés afin de dissimuler les vilains fils électriques de certaines jolies rues, notamment dans le quartier Kadiköy.    

    La culture des cafés locaux

    Sarah-Émilie Nault

    Pour l’auteure d’un livre portant sur les cafés du Québec que je suis, Istanbul s’est présentée comme un paradis inespéré! Aux nombreux cafés traditionnels turcs où l’on boit autant de thés noirs que de riches cafés turcs sont venus s’ajouter, il y a 4 ou 5 ans, des perles de cafés indépendants (dont plusieurs font partie de la populaire troisième vague). Même en y habitant, on ne pourrait visiter tous les jolis cafés ayant ouvert leurs portes à travers la ville. C’est d’ailleurs de cette façon que le quartier hipster de Karaköy est devenu mon plus grand coup de cœur turc à ce jour. Istanbul Ritim Stüdyo, LOL, Coffee Sapiens, Brew Coffeeworks, Kropka et Vitruta ne sont que quelques cafés qui ont fait battre mon cœur.      

    Les différentes escales proposées par Turkish Airlines

    Sarah-Émilie Nault

    On peut remercier Turkish Airlines de faciliter les périples à Istanbul et en Turquie : la compagnie aérienne offrant à ses voyageurs la chance d’y faire escale sans frais supplémentaires. Peu importe la destination finale choisie parmi les 122 desservie à travers le monde, les transits à Istanbul se transforment ainsi en mini ou plus longs arrêts d’exploration (la durée de l’escale étant à la discrétion des voyageurs). 


    Nous vous recommandons aussi:

    Les balades guidées gratuites : la meilleure option en voyage          5 arnaques populaires en Europe
     
    Liste de voyage pour une semaine dans le Sud
    Balades guidées Liste de voyage pour une semaine dans le sud