Argentine : safari en Terre de Feu

Thinkstock/Siempreverde22

En Argentine, découvrir la Terre de Feu est l’occasion d’une rencontre unique avec une nature protégée et une faune préservée. Cet archipel aux confins de l’Amérique du Sud se parcourt au fil de forêts et de lacs, de glaciers et de montagnes avec en point d’orgue la mythique Ushuaia où la température en été peut varier entre 25 et 0° dans la même journée.

Toute la magie d’une terre préservée
Archipel composé de l’île Grande également appelée Terre de Feu et d’une vingtaine d’autres plus petites, la Terre de Feu fait partie de la Patagonie dont elle est cependant séparée par le détroit de Magellan. C’est le navigateur portugais du XVIe siècle qui lui donna le nom de Tierra de Fuego après avoir aperçu des colonnes de fumées s’élever dans le ciel alors qu’il recherchait un passage vers l’Ouest.

Entrez dans les légendes…
Ces terres de légendes indiennes ont gardé leur magie intacte, offrant leur beauté presque irréelle au voyageur. A la poésie qui émane des hautes falaises plongeant dans les eaux, des fjords escarpés ou des glaciers immaculés qui se parcourent à traîneau ou à ski se mêle un sentiment d’éternité. Et la rencontre de baleines, de phoques, de morses ou de dauphins au cours d’une promenade en bateau procure des émotions puissantes. Hôtes des vastes estancias, les chevaux attendent les cavaliers tandis que les moutons pâturent dans des mers de verdure à peine distraits par un vol de cormorans.

La capitale de la Terre de Feu
Ultime étape avant le cap Horn, Ushuaia, capitale de la Terre de Feu, est la ville la plus australe du monde. Située au bord du canal de Beagle qui relie l’Atlantique au Pacifique et dominée par les superbes monts Martial, elle offre une fabuleuse combinaison entre la mer, les glaciers, la montagne et les forêts. C’est un formidable point de départ pour de multiples excursions comme le trekking en forêt, les ballades enneigées ou les promenades en catamaran.

À partir d’Ushuaia
L’anse d’Ushuaia déroule un paysage fantastique de fjords, de falaise et de plages. En haut du glacier Le Martial que l’on atteint par un télésiège, la vue panoramique sur le canal de Beagle et la ville d’Ushuaia est unique. En cheminant sur la passerelle qui surplombe le port d’Ushuaia on pénètre dans le quartier de la Mission où s’établirent les premiers colons. Souvenir d’un passé révolu, le Presidio, ancien bagne légendaire, a été transformé en musée maritime. Et le célèbre musée du Bout du Monde témoigne de la richesse culturelle des derniers Indiens. Dressé sur un îlot du canal de Beagle, le phare des Eclaireurs se détache en larges bandes rouges et blanches. Le soir, on déguste les succulentes « centolla », les araignées de mer géantes qui abondent dans le canal. Le canal Beagle rejoint l’île Alicia, célèbre pour ses nombreux cormorans impériaux. Plus au large, l’île de Los Lobos avec ses loups de mer, l’île de los Parajos peuplée d’oiseaux comme les cormorans où les îles Bridges sont des excursions remarquables.

Le parc national de la Terre de Feu
Dominé par le sommet enneigé du mont Condor, à la frontière avec le Chili, c’est ici que se termine la route venant de Buenos Aires distante de quelque 3 000 km. Une multitude d’espèces peuplent ce paradis animalier. Ici, l’élégant guanaco, semblable au lama en plus fin et plus véloce, le renard rouge, la loutre se mélangent aux espèces introduites par l’homme comme le vison, le renard gris ou le castor. Les oiseaux aussi sont de la fête : de l’albatros hurleur au condor jusqu’au petit colibri, du flamand rose aux aigles et aux faucons, ou encore aux perruches, le parc abrite une centaine d’espèces.

Vous aimerez aussi