8 beaux cafés à découvrir à Bruxelles

    Mordue de café - le lieu, comme la boisson - je profite de mes voyages pour partir à la découverte d’endroits faisant autant chavirer mon cœur que mes papilles gustatives. Ces cafés sont très souvent indépendants, toujours chaleureux et invitants, et assurément bondés d’habitués et d’habitants de la ville visitée. À Bruxelles, entre deux verres de glühwein bien chaud dégusté dans les marchés de Noël, j’ai poussé la porte de ces 8 cafés où je me suis aussitôt sentie à la maison.   

    Café Capitale

    Sarah-Émilie Nault

    Voilà le premier café dans lequel j’ai mis les pieds à Bruxelles et où je retournerais demain matin. Fier de ses trois succursales bruxelloises - dont un joli petit local situé dans le quartier Le Sablon - l’établissement surfe de bien belle manière sur l’engouement actuel pour les cafés de la troisième vague. Ici, on torréfie le café, on recouvre les tablettes de livres et de magazines portant sur le précieux nectar, on peint les murs de dessins éloquents et on empile les boîtes de cafetières dont la vente est proposée aux clients. À l’une des tables de la succursale de la rue du Midi, j’ai d’ailleurs passé plusieurs heures à lire et à écrire, inspirée par la faune à la fois hip et travaillante qui ne dérogeait pas. 

     

    Café du Sablon

    Il faut arriver tôt ou encore user de patience pour avoir la chance de prendre place dans l’un des sofas ou à l’une des tables du fameux Café du Sablon. Situé dans le quartier huppé du même nom, l’endroit possède une atmosphère légèrement plus haut de gamme que le café Capitale (tenu par le même propriétaire), mais toujours aussi branchée. Couru et élancé, l’endroit séduit les amateurs de café de la nouvelle vague et les fanas d’Instagram. 


    Le trio de cafés Peck 47, Peck 20 et Street Pecker 

    Sarah-Émilie Nault

    S’il n’est pas occupé à aider en cuisine ou à concocter de savoureux cafés, il faut prendre deux minutes afin de discuter café avec Max, le jeune et sympathique propriétaire des cafés Peck 47, Peck 20 et Street Pecker. « Je veux habituer les locaux à la torréfaction légère (le light roast) et éduquer les gens au café », explique-t-il avec enthousiasme. Il semble que les Bruxellois ne demandent qu’à s’ouvrir au monde du café, à en croire les files incessantes devant la porte de chaque établissement. En plus du café, on aime les brunchs savoureux et servis tout au long de la journée, les smoothies frais aux mélanges audacieux et le décor minimaliste et un tantinet coloré.  


    Café de la Presse 

    Demandez à un Bruxellois de vous référer un café dans sa ville et il y a de très fortes chances qu’il cite le Café de la Presse dans son Top 3 des meilleurs endroits. Tenu par le même propriétaire que le café du Sablon (décidément!), l’endroit est archi populaire et donc toujours bondé. Les cafés, viennoiseries et pâtisseries y sont décadents et les brunchs du dimanche, agrémentés par la possibilité d’étirer la journée sur place à jouer à des jeux de société. Petit conseil : on arrive tôt ! 

     

    Le Cercle des Voyageurs

    Des valises recouvrant les murs, une pièce aux allures de jardin intérieur, des livres portant sur le voyage et les différents pays du monde, des événements culturels allant du cabaret poétique au concert de musique classique ou encore de musique du monde : le Cercle des Voyageurs est cet endroit éclectique flirtant entre le café et le bistro qui réveille en un instant nos instincts de voyageurs. On boit un café ou encore une bière à l’une des tables ou le long du long bar où on a rapidement envie de flâner et de rêver de pays lointains. 

     

    Or Espresso Bar

    Sarah-Émilie Nault

    Voilà fort probablement l’établissement où j’ai bu le meilleur café latte à Bruxelles! Un endroit et une atmosphère (de café indépendant, juste assez branché et inspirant côté créativité) comme je les aime, un accueil chaleureux et les recommandations de véritables connaisseurs de café (qui offrent aussi des formations de barista). Quatre adresses humant le pur bonheur où se retrouvent, en grand nombre, les étudiants et travailleurs autonomes de la capitale belge. Au menu, des cafés du Kenya, de l’Éthiopie et du Brésil - torréfiés en Belgique - issus d’un commerce direct et équitable. Coup de cœur pour les produits dérivés, dont les sacs réutilisables affichant des jeux de mots portant sur… le café !