Camping d'hiver au Québec : du plaisir grandeur nature

Camping d'hiver

Jupiterimages / Thinkstock

Et si on partait en camping d'hiver? Rien de plus simple, le Québec possède de nombreux parcs où il est possible de s'initier aux joies de cette pratique de plus en plus à la mode. Mais avant de planter le moindre piquet dans la blanche nature, assurez-vous d'être bien préparé.

Voici quelques conseils pour en bien se préparer.

Montage, tente

De la prudence

Cela peut sembler une évidence, mais il est important de bien souligner que le camping d'hiver n'a rien à voir avec sa version estivale et exige une attention particulière quant à sa préparation. Le froid est le danger principal. L'aventure sera d'autant plus belle qu'elle sera sécuritaire et bien préparée en amont.

L'importance du matériel

Le premier réflexe est d'aller demander conseil auprès d'une boutique spécialisée. Il saura vous guider pour choisir le bon sac de couchage (synthétique ou duvet), la tente (que l'on prendra renforcée avec des arceaux pour supporter le poids de la neige) mais aussi les différents accessoires indispensables comme le réchaud ou l'allume-feu, qui ne craindra pas l'humidité contrairement aux allumettes.

Il est conseillé de tester son matériel avant de partir. Un sac de couchage qui ne ne ferme pas et c'est un risque d'hypothermie qui guette. Pensez à la technique de l'oignon pour vos vêtements, enfilez plusieurs couches et prévoyez du linge de rechange. Hydratez-vous même si vous n'avez pas très envie, vous perdrez de l'eau en montant la tente ou en bougeant, mais vous ne ressentirez pas forcément la soif.

Près de la voiture... ou loin dans le bois

Il y a deux grandes catégories de camping d'hiver. Il y a le camping que l'on pourrait qualifier de confort, qui se pratique dans des zones aménagées, accessibles facilement et un camping plus sauvage, qui demandera plusieurs heures de marche dans la forêt ou la montagne.

Quand c'est la première fois que l'on s'adonne à cette activité, il est conseillé de ne pas planter sa tente trop loin de sa voiture. En cas de problème, on peut facilement retourner dans son véhicule si celui-ci est dans un rayon d'un kilomètre. Portez une attention particulière aux enfants qui vous accompagnent, notamment pendant la nuit. Veillez à ce qu'ils ne sortent pas de leur sac de couchage. On déconseille fortement le camping hivernal aux enfant de moins de cinq ans.

Profitez de la nature!

Le camping d'hiver offre de nombreux avantages et l'un des plus notables est sans aucun doute le bonheur d'être au cœur de la nature. Loin de l'agitation urbaine, de ses nuisances sonores et lumineuses, un séjour en camping permet de décrocher et de profiter de l'hiver de la plus belle des façons. Dame nature impose son rythme et on se couche en même temps que le soleil. Pendant la journée, profitez-en pour faire de la photo, une randonnée en raquette ou de l'escalade sur glace si vous êtes un amateur. Et quand vous partez, ne laissez aucun détritus. Invisibles l'hiver, ils réapparaitront cet été sous les yeux dégoutés... des campeurs d'été!

Voici la liste des parcs nationaux où il est possible de faire du camping d'hiver au Québec.

Cet article a été rendu possible grâce au concours de Pascale Caissy, responsable service à la clientèle au parc national de la Gaspésie.

par David Nathan