Un week-end en hiver à Toronto

    Que ceux qui jugent sans connaître la ville de Toronto sachent une chose : la capitale de l’Ontario n’a rien à voir avec cette horde d’idées préconçues que s’en font de nombreux Québécois. Au contraire, pour la Montréalaise que je suis, la plus grande ville du Canada se fait vibrante et invitante au possible avec ses musées, ses festivals et ses quartiers branchés aux rues truffées de restaurants, de bars et de boutiques aux accents indépendants et locaux. À découvrir en métro, en street car ou tout doucement pied sous les flocons.

     

    Le Kensignton Market

    Sarah-Émilie Nault

     

    S’il doit être encore plus plaisant de découvrir le Kensington Market en été, les balades hivernales dans ses rues et ses ruelles bordées de murales colorées se font aussi très agréables. Boutiques indépendantes, restos de quartier, cafés, poissonneries et petits shacks de cuisines venues d’ailleurs forment ce marché en plein où il fait bon traverser et retraverser les rues afin de tout voir et de pousser toutes les portes. Mentions spéciales aux jolies boutiques suivantes ayant pignon sur rue sur Augusta Avenue : Kid Icarus (imprimés, articles faits à la main) et Model Citizen (vêtements et accessoires).

     

    L’historique Distillery District

    Sarah-Émilie Nault

     

    Petite perle de la ville, comme un saut dans le temps à travers ce petit quartier composé d’immeubles en briques rouges datant du 19e siècle. On y retrouve un marché de Noël pendant le temps des fêtes, puis des structures artistiques lumineuses lors du festival Light Fest (pendant 2 mois à partir de janvier). Et en tout temps, des boutiques, galeries d’art, microbrasseries, restaurants, bars, terrasses (extérieures mais relativement chauffées) et cafés (dont le plus-que-parfait Arvo café où se réchauffer lorsque monte le mercure.

     

    Le quartier West Queen West

    Sarah-Émilie Nault

     

    Mon quartier hipster favori à Toronto, car truffé de cafés, de boutiques d’objets, de bijoux, d’accessoires et de vêtements souvent locaux, de restos branchés et de galeries contemporaines. Une ambiance hip que l’on ressent, même en hiver, en déambulant Queen Street West, à la recherche du café parfait (le choix est grand!) Tout près aussi, à la limite du quartier Petit Portugal, le Café Fix coffee + bikes fait le bonheur des cyclistes et des amateurs de café.

     

    Le centre-ville

     

    Sarah-Émilie Nault

     

    Car qui dit grande ville dit aussi balade dans son centre-ville. Sur King Street West, près des théâtres et entre les gratte-ciel, un ami torontois m’a fait découvrir le charmant et tout rose Coffee Oysters Champagne plongeant momentanément dans le Paris des années 1920 (un Paris paré de délicieux café, d’huîtres et de champagne où, si vous avez de bons contacts, vous aurez la chance de pénétrer dans la salle secrète et ultra privée…) Au programme : musées, grands magasins, bars et restaurants (dont le populaire Drake One Fifty) et boutiques (allo Sonic Boom, le plus grand magasin de disques indépendant au Canada!)

    Sarah-Émilie Nault

     

    Le Quartier chinois

    Sarah-Émilie Nault

     

    Parce qu’il est toujours intéressant de découvrir le quartier chinois d’une grande ville! Idéal pour les achats asiatiques (bouffe, vaisselle, ustensiles…) et pour déguster des repas délicieusement asiatiques. Une bonne adresse? Celle du restaurant Chinese Traditional Buns un petit resto de rien du tout situé dans un sous-sol plutôt froid (on s’habille chaudement!) mais où on mange les meilleurs dumplings, soupes et nouilles maison, préparés à la main.

     

    Le St Lawrence Market

    Situé dans la vieille ville (Old Town) et divisé en marché sud et nord, le St Lawrence Market a été nommé par le National Geographic comme l’un des meilleurs marchés alimentaires au monde. Dans ce marché public datant de 1845, les bouchers, pâtissiers, boulangers, fromagers et autres artisans se font voisins des kiosques de nourriture et de boissons, puis laissent leur place au marché d’antiquité le dimanche. Dans le même quartier, on se rend immortaliser le bâtiment le plus photographié de Toronto: le gothique Gooderham Building, sorte de version torontoise du flatiron retrouvé à New York. On en fait bien le tour, car derrière, le large trompe-l’œil de l’artiste Derek Besant se fait bien impressionnant.

     

    Les bars de College Street

    À mi-chemin entre la petite Italie et le Kensington Market, le bar Raval est ce nouveau et archi-populaire bar où il vaut mieux arriver bien tôt pour avoir la chance de passer la soirée (les cocktails, les tapas et la superbe déco tout en bois ne déçoivent pas!) La queue sur la terrasse (heureusement chauffée) ne s’essouffle pas? On marche simplement sur College Street et on arrête dans l’un des nombreux petits bars de quartiers tels L’absinthe Parlour (qui ressemble à un appartement parisien de la belle époque, ouvert vendredi et samedi uniquement et bien caché sous le bistro Coq of the Walk).

     

    -Envie de planifier une escapade à Toronto? Plus d’infos par ici : https://www.seetorontonow.com

     


    Vous aimerez aussi:

    Alberta          Traverser le Canada en train
     
    Ce qu'il faut absolument savoir sur les VR avant de prendre la route
    Mont Edith Cavell