6 randonnées pédestres à moins de 2 heures de Montréal

Voici quelques idées de sites de randonnées pédestres non exhaustifs dans un périmètre d’environ 2 heures de l’île de Montréal : régalez-vous et allez voir par vous-mêmes chacun de ces endroits aux alentours de Montréal.

Mont-Saint-Bruno, Montérégie

Paysage automnal - Mont-Saint-Bruno

Crédit photo: Minoumi via Wikicommons

Prisé l’hiver pour sa station de ski grand public, le parc national Mont-Saint-Bruno fourmille de sentiers de randonnées qui font la joie des familles en raison de son étendue et de ses 6 trajets faciles ou intermédiaires.

Avec son réseau de près de 30 km, ce parc national comblera petits et grands à la recherche d’espaces verts et de ceintures boisées le temps d’un avant-midi ou d’un après-midi. Les 2 plus longues distances (boucles de 8,8 km), pour une durée d’environ 2 heures en moyenne à partir du centre de découverte et de services, raviront tous les membres de la famille désireux de s’épivarder loin de la « folie » des centres urbains.

À plus forte raison, ce mont, géré par la SÉPAQ (Société des établissements de plein air du Québec), se trouve à quelques minutes seulement de Montréal, donc s’en trouve facilement accessible. Il n’y a aucune raison pour que les amateurs de randonnées pédestres ne découvrent pas ce joyau québécois!

Parc régional de la Forêt Ouareau, Lanaudière

Paysage automnal forêt Ouareau

Photo : Michel Aubry via Flickr

La région de Lanaudière recèle de parcs de tous genres afin de combler les différents besoins des randonneurs de plus en plus nombreux à pratiquer ce passe-temps sportif. Le parc régional de la Forêt Ouareau, à moins de 2 heures de Montréal, réussira à attirer des amateurs avides de parcours tous plus disparates les uns des autres, entre autres, par des longueurs oscillant de 2,5 à 12,5 km.

Avant de vous y aventurer, prenez connaissance de la carte du parc pour bien vous situer et accéder à la bonne entrée selon les activités qu’on y retrouve à proximité.

Pour une expérience maximale, 6 refuges sont mis à la disposition de groupes de randonneurs pour qu’ils concilient randonnée d’un jour et nuitée entre amis dans une habitation modeste, mais entièrement expérientielle. Grâce à son extraordinaire réseau de 120 km de sentiers pédestres, ce parc régional renferme 5 secteurs distincts par lesquels des postes d’accueil ont été installés afin d'en faciliter l’accès aux utilisateurs.

Que vous soyez davantage fervents de la marche, de la course en forêt ou de vélo de montagne, tout est possible. L’offre de service, créée par les gestionnaires de ce parc régional dans Lanaudière, est variée. Profitez-en!

Mont Saint-Hilaire, Montérégie

Vue du bord de l'eau Mont Saint-Hilaire

Photo : I, Wikiabou via Wikicommons

Le mont Saint-Hilaire, sis en Montérégie et donc tout près de la métropole (autoroute 20 Est), soit à environ 30 minutes, se révèle un endroit de prédilection pour une escapade pédestre d’une journée. En solitaire, entre amis ou en famille, toute personne peut y trouver chaussure à son pied, quels que soient ses objectifs, ses visées et son ambition.

Fort de 5 trajets des niveaux « facile/intermédiaire » totalisant 25 km de sentiers, le mont Saint-Hilaire s’est forgé une identité propre en coupant la poire en deux : une moitié de sa superficie est consacrée exclusivement à la préservation et conservation du territoire et l’autre moitié permet aux néophytes et adeptes d’arpenter des sentiers aménagés.

Le paisible lac Hertel, à moins d’un kilomètre du chalet d’accueil, se veut l’arrêt stratégique à s’offrir après une journée de randonnée bien remplie. En automne, le lac devient un terrain de jeu fertile sur lequel les gens y apercevront sans doute des oies, des canards et autres bernaches du Canada. Sinon, la montagne donne accès à quatre points de vue en autant de sommets — vers le sud-ouest ou davantage vers le nord —, et si la couverture nuageuse est inexistante, le décor visuel s’en trouve de facto davantage féérique.

Le site en tant que tel est géré par le Centre de la Nature Mont Saint-Hilaire depuis 1978 et l’Université McGill en assure la propriété depuis près de 60 ans. Envie de courir aux aurores dans les sentiers, de vous exercer à la marche rapide, ou simplement de marcher à vitesse réduite en contemplant les environs? Tout est possible pourvu que vous soyez bien équipé afin de profiter encore davantage et au maximum du moment passé!

Mont Saint-Grégoire, Montérégie

Mont Saint-Grégoire en automne

Photo : Pierre Bona via Wikicommons

Reconnu et « certifié 2015 » par la Fédération québécoise de marche, le mont Saint-Grégoire se démarque par sa « jeunesse » pédestre, toujours enclin à garnir et fidéliser ses randonneurs. Avec l’accueil de 150 000 visiteurs de 1981 à 1996 et grâce au bouche-à-oreille, ce mont plein de fraicheur renferme 6 sentiers de niveau facile, dont peut se gaver toute famille durant une journée, grâce à ses courtes distances en dénivelés fort modérés.

Située dans le Haut-Richelieu, cette montagne prend du galon d’année et en année grâce au Centre d’interprétation du milieu écologique (CIME) qui s'occupe de l’entretien des sentiers pédestres et en assure la gestion complète. Pour s’y entraîner à la course, pour y marcher en toute plénitude ou pour profiter du samedi ou du dimanche en famille, surtout par beau temps, le mont Saint-Grégoire a un je-ne-sais-quoi qui satisfera les randonneurs curieux avides de simplicité dans des sentiers bien balisés.

Le Centre touristique et éducatif des Laurentides

Bord de l'eau au Centre touristique et éducatif des Laurentides

Photo : Les randonneurs associés

À environ moins de 1h30 de Montréal, le Centre touristique et éducatif des Laurentides (CTEL), situé à Saint-Faustin-Lac-Carré dans les Laurentides, offre moult activités pour tous les goûts, dont la possibilité d’arpenter rien de moins que les quelque 36 kilomètres. Ces derniers se déclinent en 8 sentiers, de niveaux de difficulté (facile, intermédiaire et difficile), de distance (1 à 9,4 km) et de durée variables, allant de 30 minutes à 4 heures.

En outre, un des sentiers se veut accessible aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes, de quoi faire vivre une expérience familiale des plus satisfaisantes pour une sortie réussie. Dans ce Centre, les adeptes de plein air pourront conjuguer un séjour de 2-3 jours au cours duquel le camping s’alliera aux journées de randonnées pédestres, de même que de canot et kayak pour les mordus de l’eau!

Si vous habitez près de la ceinture montréalaise ou que vous êtes en visite sur l’île, vous vous devez d’y passer une journée ou plus, afin de respirer ces splendeurs des Laurentides, et ce, à peu de frais!

Parc national du Mont-Mégantic, Cantons-de-l'Est

Vue de la montagne du Parc national du Mont-Mégantic

Photo : Neumeier via Wikicommons

Même s’il est situé à un peu plus deux heures de la région métropolitaine, le mont Mégantic et son observatoire, gérés par la SÉPAQ, recèlent des bijoux, le parc national étant divisé en 2 secteurs : celui de Franceville et de l’Observatoire, le plus couru et le plus populaire. Ce dernier attire les plus mordus, car il donne la chance d’emprunter l’un des 3 sentiers menant au sommet et d’atteindre l’Observatoire.

À partir du secteur de découverte et de services, les randonneurs peuvent décider de suivre l’un des 2 trajets de niveau intermédiaire ou celui plus difficile, le renommé et incommensurable Trois-Sommets, regorgeant de points de vue divers et nombreux, et de défis techniques (montées et descentes).

Nul doute que ce sentier peut satisfaire toute personne, pourvu qu’une bonne paire de chaussures ou bottes, un sac à dos rempli de nourritures et d’eau pour la journée, une paire de bâtons de marche (facultatif mais recommandé) et une motivation de tous les instants soient de la partie!

Consultez notre article pour savoir comment bien choisir vos souliers de marche.

Marie Pier Bergeron Chabot / VoyageVoyage.ca