Parcourir la région de Charlevoix e t de L’Isle-aux-Coudres avec une ado

Sarah-Émilie Nault

Qu’on s’y rende en voiture ou en train (la balade le long du fleuve proposé par le Train de Charlevoix est d’ailleurs superbe), la région de Charlevoix se dévoile aussi douce et apaisante qu’on se l’imagine. J’ai eu envie de profiter de l’air salin et des petites douceurs de la région avec mon ado de nièce âgée de 13 ans. Voici les activités ainsi que nos impressions sur ce séjour parfait à Saint-Joseph-de-la-Rive et sur L’Isle-aux-Coudres; là où nous avons été accueillies avec autant de simplicité que de chaleur.

Le tour de L’Isle-aux-Coudres à vélo

L’île des Marsouins - c’est ainsi que l’on surnomme les 1 000 habitants de L’Isle-aux-Coudres - fait 23km qui se parcourent aisément à vélo. C’est l’activité que propose la compagnie Vélo-Coudres qui s’est dotée, au fil des années, d’une impressionnante flotte de vélos principalement à courroie faisant le bonheur des petits et des plus grands. « La balade était vraiment cool, explique Florence, du haut de ses 13 ans. On a fait le tour de l’île tranquillement et on s’est arrêté dans tous les petits magasins. De cette façon, on a pu rencontrer beaucoup de monde, des habitants de l’île. Le trajet était plus difficile dans les pentes, surtout la première qui était pas mal abrupte, mais sinon c’était relaxe et facile. Mon vélo à courroie allait super bien et le propriétaire de Vélo-Coudres était vraiment gentil. » 

Passer la journée au Musée maritime de Charlevoix

Sarah-Émilie Nault

De l’autre côté du fleuve, à Saint-Joseph-de-la-Rive, le Musée maritime de Charlevoix s’est refait une beauté au cours des derniers mois. La visite guidée des divers bâtiments formant le musée, ainsi que le 5 à 7 musical sur la terrasse couverte nous ont franchement ravit toutes les deux. « Ce musée était vraiment impressionnant, m’a lancé Florence sur le chemin du retour, avec les belles goélettes que l’on pouvait visiter de l’intérieur, la visite guidée avec la guide qui nous expliquait vraiment ce qui se retrouvait dans chacune des 4 salles d’expositions et les nouveaux bâtiments. Dans le parc des navigateurs, j’ai bien aimé la piste d’hébertisme et l’installation « la forêt de mats » qui représentait tous les mats des bateaux construits sur le chantier où se trouve maintenant le musée. J’ai aussi aimé faire le labyrinthe tout en végétation. » 

Emprunter le sentier de la forêt marine La Seigneurie

Sarah-Émilie Nault

Tout juste devant le Musée maritime se dresse le sentier La Seigneurie; un parcours de 4km (8km l’aller-retour) aux 289 marches et 310 mètres de dénivelé représentant un beau défi pour l’ado qui m’y accompagnait. « Oh mon Dieu ! Je ne peux pas dire que c’était facile tout le long, mais la vue était super belle et la descente était plus facile que la remontée. Avec les 289 marches, je ne voyais pas la fin. Comme c’était tranquille, on a pu apprécier la randonnée et profiter des beaux points de vue, des chutes et des petites rivières. À la fin, j’étais fière de l’avoir fait au complet. »

Déguster les produits fins de la Cidrerie et Vergers Pedneault

Sarah-Émilie Nault

Nous sommes toutes les deux tombées amoureuses des produits de la Cidrerie et Vergers Pedneault. Moi, de plusieurs des 27 produits alcoolisés et Florence, des trois moûts de pomme non alcoolisés offerts à la boutique en dégustations gratuites. De l’histoire de famille derrière cette entreprise célébrant son centenaire cette année aussi. « J’y ai goûté des boissons non alcoolisées et je trouvais ça vraiment cool qu’ils soient dans des bouteilles qui ressemblent à des bouteilles de bière, explique Florence. Élisabeth nous a parlé de l’histoire du verger, des pommes et de ce que sa famille fait comme travail. J’ai aimé pouvoir goûter différents produits pour voir ce que j’aimais; j’adore maintenant le moût de pomme. » 

Relaxer au café La Fabrique de l’isle

Sarah-Émilie Nault

L’unique véritable café de l’île est un petit trésor aux accents turquoise planté dans un ancien presbytère. Un café-boutique de deux étages au décor parfait et chaleureux tenant un « marché des Fabriqueux » dans son joli jardin les dimanches d’été. « Bien évidemment, je n’y ai pas commandé de café, mais j’ai bu un super bon smoothie. L’intérieur du café est super bien décoré et le réseau wifi fonctionnait très bien. J’ai bien aimé lorsque la propriétaire nous a parlé du marché du dimanche avec les artisans québécois. Dans la boutique, il y avait plein de choses qui étaient faites sur l’île, par exemple les boucles d’oreilles que je me suis achetées qui avaient été assemblées par la propriétaire en personne. » 

Manger et assister à un spectacle à l’auberge-bistro La Fascine

Sarah-Émilie Nault

Elle tient son nom d’une technique de pêche ancienne pratiquée sur l’île : l’auberge-bistro La Fascine est l’endroit où se retrouvent les habitants et touristes le soir venu. Les soirées imaginées par Geneviève Jodoin et Frédéric Boudreault, les propriétaires de l’endroit qui sont aussi musiciens professionnels, se font ainsi musicales et animées. Sur la petite scène, des artistes québécois reconnus (des amis du sympathique couple) présentent des spectacles intimes, alors qu’au bar et sur la terrasse, on boit et se délecte de plats de type bistro majoritairement composés de produits locaux (tartare d’omble chevalier, esturgeon fumé, burgers, poutine au porc effiloché...)

« Leur poutine et leur sangria non alcoolisée étaient délicieuses, explique d’ailleurs Florence. J’ai aussi aimé leur boutique de vêtements québécois et j’aurais aimé assister à l’un des spectacles qui se font à cet endroit si on avait eu le temps dans notre horaire. » L’auberge propose aussi 8 chambres toutes simples, mais douillettes. 

Visiter les Moulins de L’Isle-aux-Coudres

Le site des Moulins sur lequel se trouvent le moulin à eau et le moulin à vent fait office d’arrêt incontournable sur l’île. Des visites guidées et une chasse au trésor y sont proposées. « J’ai assisté à une démonstration du moulin à eau qui sert à fabriquer la farine, dit Florence. C’était vraiment impressionnant, je ne croyais pas qu’un moulin à eau, c’était aussi gros! C’était bien aussi de pouvoir entrer dans le moulin à vent et s’imaginer comment il fonctionne. »

Fouiner chez Charlotte!

Pascale Perron, la copropriétaire du café La Fabrique de l’isle a plus d’un talent. C’est aussi elle qui tient l’atelier-boutique de vêtements, bijoux, accessoires et objets de décoration Charlotte! où on voudrait absolument tout acheter. « C’était tout mignon! Tout est fait à la main; par exemple le collier que j’ai acheté qui avait été fait par la fille qui se trouvait à la caisse, ajoute Florence. C’est un endroit très chaleureux. On peut aussi voir l’atelier où les choses sont fabriquées. » 

Découvrir les secrets du safran à la boutique Safran Charlevoix

Ouverte il y a un an, la jolie petite boutique de Marie-Josée Ladouceur propose divers produits composés de safran qu’elle cultive sur un petit bout de terre de l’île. Tartinades, gelées, sirops (dont un sublime à mélanger à son gin-tonic) et épice de safran sont offerts dans de mignons emballages. Une belle et différente idée !   

Dormir à l’Hôtel Cap-aux-Pierres et assister à une comédie musicale

Sarah-Émilie Nault

Difficile de faire mieux que la vue sur le fleuve offerte par l’Hôtel Cap-aux-Pierres où nous avons séjourné dans une chambre de la partie motel. Moments passés sur la terrasse, dans la piscine intérieure ou extérieure, à jouer au mini-golf, à faire des feux en soirée, repas au restaurant La Marée haute (membre de la Route des Saveurs de Charlevoix) et comédie musicale y ont bien remplis notre long week-end. « La comédie musicale « All Shook Up » était vraiment amusante, les chansons étaient divertissantes et les acteurs chantaient vraiment bien, dit Florence. De notre chambre et de la terrasse, on avait une super belle vue sur le fleuve. La piscine extérieure aussi était vraiment belle. La chambre était spacieuse pour deux personnes. J’ai aimé les repas 4 services du restaurant. Et puis, les employés de l’hôtel étaient vraiment chaleureux et gentils, ils discutaient beaucoup avec nous et étaient très serviables. » 

Manger et profiter de la vue sublime du Corylus

Au Corylus, on retrouve un intéressant menu familial, mais surtout un point de vue à couper le souffle sur le fleuve - notamment au coucher de soleil - depuis sa verrière ou sa terrasse directement plantée sur le sable. « On avait une superbe vue : d’un côté, le coucher du soleil et de l’autre, un paysage plus brumeux, confirme Florence. On a aussi bien mangé et on a pu profiter de la vue sur la belle terrasse extérieure au bord du fleuve. » 

Défier le vent avec Suroit Aventures

Kitesurfing, excursion en surf à pagaie, motomarine et séances de yoga au bord du fleuve le dimanche matin à l’Hôtel Cap-aux-Pierres : Suroit Aventures promet des moments remplis d’adrénaline aux visiteurs de l’Ilse-aux-Coudres. Ajoutons à cela un menu santé composé de crêpes (à la farine régulière et à la farine de sarrasin du moulin), de paninis, de salades et de smoothies, une boutique de jolis vêtements de sport et des guides franchement attachants et cela donne des journées parfaites au trio d’aventure, de relaxation et de bouffe santé. 

Sarah-Émilie Nault


Vous aimerez aussi:

Les 7 merveilles de Charlevoix  10 des plus beaux chalets à louer au Québec
 
Le Québec à moto
Homme à côté de sa moto au coucher de soleil