Ces séries TV qui donnent envie d'aller aux États-Unis

« Sex And The City »

On ne compte plus le nombre de séries télé que l'on nous propose. Depuis une dizaine d'années c'est l'explosion et à chaque saison, ce sont des dizaines de nouvelles séries qui débarquent sur nos écrans. Beaucoup d'entre elles sont produites, tournées et se passent aux États-Unis. Le pays est si vaste que l'on y trouve des dizaines d'ambiances et de décors (même si souvent les scènes sont tournées en studio). Et il faut bien le reconnaitre, quand on est accro à une série, généralement, on a envie d'aller faire un tour dans la ville qui est évoquée sur l'écran.

Friends

Dans les années 90, la série Friends donnait le goût d'aller se promener avec des amis à New York et se poser dans un café pour y prendre un bon latte en refaisant le monde, comme les personnages de la série culte au café Central Perk. Quelques années plus tard, une autre bande, celle de la série de How I Met Your Mother nous a donné également envie de visiter New York, mais cette fois-ci, en s'asseyant dans un bar pour y siroter une bière ou un verre de whisky comme l'un des héros, le séducteur Barney Stinson. Il faut dire que New York est utilisée très souvent dans les séries, c'est une toile de fond incroyablement riche où l'on peut implanter des univers très différents. Celui des publicitaires de Mad Men, les gars de l'avenue Madison dans les années 60.

Mad Men

Seinfeld et sa série éponyme nous ont en son temps aussi donné envie d'arpenter les rues de la ville, d'aller manger un burger dans un resto de quartier. De nombreux spectateurs ont fantasmé littéralement New York à travers les pérégrinations urbaines de Carrie Bradshaw et de ses copines de Sex And The City. Plus récemment, ce sont les avocats Mike Ross et Harvey Specter, les héros de Suits qui évoluent dans le New York des affaires judiciaires. La liste est évidemment non-exhaustive. Remontons encore un peu le temps et allons à la fin des années 70 pour se rendre à Dallas et son univers impitoyable, la chaleur du Texas, la riche famille Ewing qui vivait pas très loin de la grande ville à Southfork.

Sex And The City

Au sud-est, on trouve notre serial killer préféré, Dexter, qui joue du couteau du côté de Miami Beach. Les Experts Miami (CSI) nous emmènent également à travers l'état gorgé de soleil. Dans les années 80, ce sont les inspecteurs James « Sonny » Crockett et Ricardo Tubbs de Deux flics à Miami qui ont joué pour nous les guides touristiques.

Dexter

On traverse le pays et on arrive à Los Angeles où de nombreuses séries se déroulent, comme Californication, ou les aventures sexuelles et éthyliques de Hank Moody, ce romancier new-yorkais exilé à L.A. On a tous adoré regardé 24h chrono, mais aussi Beverly Hills, 90210 pour de tout autres raisons. Récemment c'est la bande geeks de The Big Bang Theory qui nous faire rire en mettant en lumière Los Angeles même si, il faut bien l'admettre, la plupart des scène se passent en studio et montrent peu la ville.

Californication

C'est exactement l'inverse qui se passe avec la série événement Breaking Bad. Le Nouveau-Mexique et la vile d'Albuquerque sont en effet filmés la plupart du temps en extérieur et on profite en regardant cette série de la beauté désertique de la région. La série a eu un tel succès, que de nombreux fans font une sorte de pèlerinage là-bas et vont sur les traces de Walter White, le personnage principal. Certaines boutiques profitent depuis de cette manne touristique et vendent des bonbons bleus qui rappellent les cristaux de méthamphétamine qui sont fabriqués par le héros.

Breaking Bad

Il y a des séries qui ne donnent pas forcément envie d'aller faire un tour dans la ville où elles se passent. C'est le cas de The Walking Dead. Atlanta est en effet méconnaissable, la ville est désertée, peuplée de zombies affamés et de quelques survivants. Pas la carte postale la plus vendeuse pour la ville. On terminera ce petit tour des États-Unis des séries avec l'une des villes les moins connues, Scranton, en Pennsylvanie. C'est ici que Steve Carell, enfin son personnage de Michael Scott, évolue dans la tordante version américaine de The Office.

The walking dead

Maintenant on éteint la TV, et on part en voyage... aux États-Unis ?