Chine : la Grande Muraille

La Grande Muraille de Chine

En Chine, gravir les milliers de marches de la Grande Muraille qui serpente à perte de vue est une expérience inoubliable qui permet de découvrir le cadre grandiose de la plus grande construction humaine. C’est aussi remonter 2 000 ans de dynasties légendaires. De Pékin, vous pourrez très facilement rejoindre l’un des trois sites permettant de découvrir cette fortification militaire qui s’étire sur plus de 6 500 km, du Liaoning au désert de Gobi.

 

La naissance d’un mythe

Les premiers murs défensifs érigés dans l’Empire du Milieu remontent au IXe siècle avant Jésus-Christ, mais leur assemblement débute à partir de 221 avant Jésus-Christ sous l’impulsion de l’empereur Qin Shi Huangdi. Les travaux s’amplifient sous la dynastie des Ming qui entreprennent à partir du XVe siècle de fortifier une enceinte sensée repousser l’envahisseur mongol ou turc.

D’une hauteur de quelque huit mètres, ces remparts construits en brique ou en terre furent dotés d’un chemin de garde de plus de cinq mètres de large qui permettait aux fantassins et aux cavaliers de manœuvrer aisément. Des bastions accueillant les garnisons s’élevèrent à intervalles réguliers ; et des tours de guet carrées furent érigées. Les milliers de soldats de surveillance prévenaient de l’arrivée d’un ennemi en allumant des brasiers à leurs sommets.

La monumentale fortification qui traverse des montagnes, des déserts et des prairies n’empêcha pourtant pas les attaques ennemies et facilita surtout le commerce. Des millions d’hommes, soldats, ouvriers ou prisonniers s’épuisèrent durant des siècles à la construction de l’ouvrage qui fut surnommé « plus grand cimetière du monde ». Cette mythique œuvre humaine longue de plus de 6 500 km, certains avancent même le chiffre de 10 000 km, a été classée au patrimoine mondial par l’Unesco en 1987.

Badaling

C’est l’endroit idéal pour découvrir la grande muraille dans un cadre somptueux qui magnifie ce légendaire ouvrage. Située à 70 km de Pékin, cette section dont le nom signifie « qui mène dans toutes les directions » forme un ruban ondoyant à l’infini au sommet des collines verdoyantes. Et en gravissant les milliers de marches inégales qui semblent serpenter sans répit, vous comprendrez pourquoi ce tronçon se classe parmi les « neuf forteresses sur terre » !

Vous découvrirez les hauts murs crénelés ponctués de tours de guets et de fortins qui abritaient soldats et munitions. Admirablement restauré, ce joyau de l’époque Ming possède un téléphérique (très fréquenté !) dévoilant à son sommet un panorama fabuleux. Un musée et des films documentaires projetés dans le théâtre panoramique retracent l’histoire de la muraille. Les amateurs de randonnées seront comblés à condition toutefois de faire partie d’un groupe organisé et d’arriver tôt le matin avant la ruée des touristes sur les remparts.

Muraille - Chine

Muntianyu

Surnommée autrefois « vallée grattant le ciel », Muntianyu est située à 90 km de Pékin. Semblant survoler les denses montagnes, son chemin de ronde de l’époque Ming culmine à 800 m de hauteur et justifie l’adage chinois affirmant « qui n’a pas gravi la Grande Muraille n’est pas un brave ». Vous pourrez entreprendre la montée vers les remparts crénelés à travers une sublime forêt plantée de peupliers, de bouleaux blancs de pins ou de cyprès, dans le murmure des rivières. Un téléphérique et un télésiège desservent différentes parties de cette section de 3 000 m rythmée par quelque 26 tours de guets et possédant des portes superbement restaurées. Et la descente sur une luge dans une sorte de long toboggan est très amusante !

D’autres sites aux environs

Avec ses dénivelés impressionnants et ses a-pics vertigineux, la section de Simatai réserve des émotions authentiques sublimées par un décor de montagne et de lac. Magique ! A Juyongguan, où Gengis Khan a combattu, vous pourrez admirer des gravures représentant plus de 2 000 bouddhas, un chef-d’œuvre de la dynastie des Yuan. Le tronçon de Jingshanling offre une superbe randonnée jusqu’à Simatai.

Bum intéractif