Corse : « Kalliste » pour les Grecs, la plus belle

Ville de Bonifacio en Corse

dulezidar / Thinkstock

Île française de la Méditerranée, la Corse est belle, belle de ses multiples contrastes : entre la beauté sauvage des paysages de montagnes et la douceur des plages de sable fin, entre la transparence des lacs immobiles et la fougue des torrents, entre la fraîcheur des gorges et l’incandescence du soleil sur les vieilles pierres. Belle enfin d’une histoire au passé riche et tourmenté. Voici une île à la culture vivante, appelée « Kalliste » par les Grecs, la plus belle.

Les sites incontournables

Le cap Corse, « l’isula di l’isula » (l’île de l’île)

Cette péninsule hérissée de tours génoises est une succession de charmants villages de pêcheurs et de hameaux de pierres juchés sur les hauteurs. Sur le rivage ouest, plus sauvage, la route de corniches se penche sur la mer en de vertigineux à pics.

Calvi et la Balagne, « le jardin de la Corse »

Calvi, citadelle posée sur l'eau, possède un riche patrimoine serti dans le décor de rêve d’une baie immense. La cathédrale Saint-Jean-Baptiste, l’oratoire Saint-Antoine et la tour de Sel sont ici les témoins d’un prestigieux passé. Surnommée « le jardin de la Corse » grâce à ses collines fertiles, la Balagne possède en outre de beaux édifices religieux. Chemin faisant, admirez le superbe village de Sant'Antonino sur son piton de granit.

Ajaccio, au fond d’un golfe clair

Nichée dans un golfe superbe avec les montagnes en arrière-plan, la ville de Napoléon Bonaparte et du célèbre chanteur Tino Rossi conserve le souvenir de l’empereur. Les ruelles de la vieille ville invitent à la flânerie. Dans la rue Fesch, piétonne et commerçante, ne manquez pas la peinture italienne du musée Fesch.

Bonifacio, une ville d'une beauté extrême

Au sud de la Corse, dominant du haut de ses falaises abruptes le superbe site marin des « bouches », Bonifacio jouit d’un cadre sublime. La ville haute est parcourue de ruelles escarpées, bordées de maisons aux murs épais. Ces véritables forteresses perchées au-dessus du vide et liées entre elles par des aqueducs de pierre défient l’imagination. Bonifacio possède un beau port lové dans une échancrure et de belles grottes marines que l’on peut visiter en bateau.

Les cités de caractère

Corte, la capitale historique de la Corse

La fière capitale historique de la Corse dresse sa citadelle sur un piton rocheux. Les vieilles maisons en schiste de la ville haute et les ruelles sinueuses de la ville basse forment un ensemble plein de charme et d’authenticité. Non loin de là, les gorges de la Restonica sont l’un des plus beaux sites de l’île.

Bastia, ville-musée, ville baroque

Le long de ses ruelles tortueuses et escarpées, Bastia possède nombre d’édifices du XIXe siècle habillés d’ocre et de roux. Le cœur de la cité bat sur le vieux port au pied de la citadelle et sur la place Saint-Nicolas où il fait bon flâner et prendre un verre. Le musée de Bastia est installé dans l’ancien palais des gouverneurs. Il offre des points de vue spectaculaires sur la cité.

statue, Corse

Le saviez-vous?

L’empereur des chemins de randonnée

Le GR 20 est un mythe, peut-être le sentier d'altitude le plus difficile d'Europe! Sur 200 km et un dénivelé total de 10 000 m, il suit la ligne de partage des eaux du nord-ouest à l'extrême sud-est à travers des sites d’une beauté sauvage absolue.

Un réseau défensif efficace

Identité architecturale du littoral corse, les tours génoises sont d’altières sentinelles érigées du XVe au XVIIe siècle, durant la période de confrontation entre le monde chrétien et la course barbaresque. Ce réseau de tours défensives surveillait les mille kilomètres de côtes.

Les coups de cœur

  • Le coucher de soleil sur les îles Sanguinaires
  • Les calanques de Piana, impressionnant chaos de granit ocre qui se jette dans le golfe de Porto du haut de la montagne
  • Les aiguilles de Bavella, dont les pics acérés se couvrent d’or au couchant
  • Les plages de Palombaggia et Santa Giulia à Porto-Vecchio
  • Les rencontres polyphoniques de Calvi, en septembre

À savoir avant de partir

La meilleure période : de mai à fin septembre.

Quelques précautions : en montagne, surveillez la météo et le risque d’orages.

N’oubliez pas d’emporter : une protection solaire et de bonnes chaussures de marche.

Bum intéractif

par VoyageVoyage