Dégustation de gelati à Rome

Trio de gelati à Rome.

Julie Aubé

Lors d’un séjour en Italie, on mange de la glace (gelato) à toute heure de la journée. On peut en savourer en collation lors d’une balade. En dessert. Lorsqu’on sort en soirée. Quand vous voulez.

Il n’y a pas de saison pour les gelati; on en mange pour se rafraîchir quand il fait chaud ou pour défier le vent quand il fait frais. C’est la collation toute indiquée à toute heure, en toute occasion. (Notons que le «gelato en toute occasion», c’est bon pour les séjours temporaires. Si vous déménagez en Italie, pensez quand même à varier vos choix de collations!)

De façon générale, il n’est pas difficile de trouver un bon gelato en Italie. Il y a bien sûr des gelaterie qui semblent un peu plus commerciales, comme celles aux façades multicolores, où les glaces débordent de leurs contenants en formant de petites montagnes, et où, par exemple, le parfum aux pistaches est d’un vert éclatant (sans colorant artificiel, il n’est pas si vert en réalité). Personnellement, ce ne sont pas mes préférées, mais ça ne veut pas dire qu’il faille généraliser.

D’autre part, il y a aussi plusieurs gelaterie artisanales. Lorsque l’adresse a du vécu, c’est souvent affiché (ex. : dal 1900)… J’aime bien! C’est chouette de penser que les gourmands se retrouvent au même endroit depuis si longtemps.

J’aime aussi les gelaterie qui choisissent leurs ingrédients avec soin et qui sont transparents quant à ceux-ci, c’est souvent gage de fierté envers la qualité des ingrédients utilisés.

Certains établissements ont des saveurs «saisonnières» (qui sont en au menu quelques semaines à peine avant de laisser leur place à d’autres parfums). C’est intéressant pour le principe, mais aussi parce qu’il y a toujours du nouveau à goûter quand on revisite ses gelaterie préférées.

Gelati - Rome

Dégustation comparée de gelati artisanaux : les candidats

À Rome, il y a un petit secteur (l’échelle sur la carte n’est que de 50 mètres!), tout près du Pantheon, qui est particulièrement gourmand pour les amateurs de gelato. À moins de 100 mètres les uns des autres, on trouve trois établissements intéressants du centre historique:

Carte - Rome

  • Giolitti : Véritable institution dans le quartier depuis plus d’un siècle (dal 1900), cette gelateria-pasticceria compte non seulement de bons gelati, mais également une alléchante gamme de pâtisseries et d’autres gourmandises. Savourer votre glace à l’extérieur sur la terrasse ou une piazza de votre choix, ou encore à l’intérieur dans leur grande salle au cachet d’époque. J’ai bien aimé la saveur riche du cioccolato fondente. (40 Via Uffici del Vicario).
     
  • Grom : Chez Grom, on mise sans contredit sur la qualité des ingrédients de base : on peut connaître le pourcentage de cacao du chocolat et son pays d’origine, les noisettes sont IGP, le nougat est artisanal selon une recette datant de 1883, et ainsi de suite. Évidemment, quand on sélectionne les ingrédients avec tant de soin, ce n’est pas pour y ajouter colorants et saveurs artificielles. Les glaces sont naturellement savoureuses. (3A Via della Maddalena et plusieurs autres adresses à travers Rome et l’Italie).
     
  • Il gelato di San Crispino : Sur le mur, la liste des ingrédients de base est affichée, confirmant que l’établissement n’utilise que des ingrédients de qualité, sans colorant ou conservateur artificiel, et sans émulsifiant chimique. Parmi leurs classiques figure le parfum au miel, inspiré d’une recette ancienne. Coup de cœur également pour le gelato à la mandarine. On y propose aussi des parfums saisonniers (lors de mon dernier passage : basilic, dattes, etc.). (3 Piazza della Maddalena  et autres succursales près de la fontaine de Trévi sur la via della Panneteria, sur la via Acaia, à Lunghezza et à l’aéroport Fiumicino).

Dégustation : procédure

Ces trois gelaterie sont si près les unes des autres qu’on peut s’amuser à faire une dégustation comparée!

Pour ce faire, vous avez besoin :

  • d’un complice gourmand
  • d’un bon p’tit creux, quand même
  • de faire préalablement le tour des trois gelaterie pour identifier une ou deux saveurs qui sont servies aux trois endroits (les saveurs de bases sont souvent disponibles partout : chocolat, pistache, vanille, framboise…). Pour que la dégustation soit valable, on compare des pommes avec des pommes!
  • Une fois les saveurs «à l’étude» identifiées, mandatez votre complice de faire l’achat chez Giolitti (là où la file d’attente est généralement la plus longue).
  • Pendant ce temps, allez à l’autre coin de rue chercher le gelato chez San Crispino.
  • Cela fait, en revenant vers Giolitti, vous prenez celle de chez Grom avant de rejoindre votre complice qui vous attend au Giolitti et de déguster!

Si vous êtes assez disciplinés, goûtez-les à l’aveugle en demandant à votre complice de vous servir des cuillères des différentes glaces dans le désordre. De loin la meilleure façon d’identifier vos gelati préférés sans être influencé par la couleur, le look de la coppetta, le prix ou tout autre préjugé favorable ou défavorable que vous pourriez avoir.

Lors de mon dernier passage à Rome, j’ai fait l’exercice avec les parfums à la poire et aux pistaches, qui étaient offerts dans les trois gelaterie.

Le gagnant?  …   …   …

… Je ne voudrais pas influencer vos futures dégustations!
Ces trois adresses sont des valeurs sûres. Pour le reste, à vous d’en juger!

par Julie Aubé