Envoûtante Jamaïque

Pointe de Ocho Rios en Jamaïque.

Thinkstock / Ruth Peterkin

Île des Caraïbes, au sud de Cuba et à l’ouest d’Haïti et de la République dominicaine, la Jamaïque enchante par la beauté de ses paysages. Les Blue Mountains, à l’intérieur, surplombent des plaines côtières bordées de plages magnifiques. L’île captive par sa culture mosaïque nourrie de traditions espagnoles, anglaises et africaines. Indépendante depuis 1962, elle fait partie du Commonwealth. La Jamaïque n’est pas une destination banale. Côté face, il y a la plage, le climat tropical, les beaux hôtels, le reggae et l’attrait de l’exotisme. Côté pile, c’est un pays à l’économie fragile où musiques rasta, cultes revivalistes et marijuana sont les échappatoires d’un quotidien difficile.

 

Les sites incontournables

Kingston et ses environs

Kingston est l'une des capitales culturelles des Caraïbes et la plus grande ville anglophone au sud de Miami. Elle se vit au rythme des découvertes architecturales (Devon House), du musée Bob Marley et de la galerie Nationale. À Kingston, shopping, vie nocturne et gastronomie rivalisent d’attraits. C’est un point de départ idéal pour visiter l’intérieur du pays et les Blue Mountains.

Musée Bob Marley

Les stations balnéaires

Appelée Xamayca (terre des bois et des eaux) par les Indiens arawaks qui furent les premiers à donner un nom à la Jamaïque, cette île aux mille facettes, habitée par une population issue d’une fantastique mosaïque de races, possède une culture surprenante qui lui donne une véritable identité. Ici, entre plages paradisiaques, animations, sports et activités nautiques, les stations balnéaires offrent une incroyable diversité de plaisirs. Negril, avec ses 15 kilomètres de sable blanc, envoûte par ses spectaculaires couchers de soleil. Montego Bay (Mobay) est un incontournable. Ocho Rios fascine par la rare beauté de sa généreuse nature (Fern Gully, la forêt de fougères, Dunn River et sa cascade d’eau) et la visite du Coyaba Museum and Gardens, entouré d’un jardin tropical, mérite la découverte pour comprendre l’histoire de la Jamaïque. Enfin, Port Antonio a gardé un indéniable charme colonial. Christophe Colomb a qualifié la Jamaïque de « la plus belle terre qu’il m’ait été donné de voir ».

Paysage, Jamaïque

Le saviez-vous?

Les Marrons

C’est le nom que portent encore les descendants des esclaves affranchis ou en fuite qui se sont réfugiés dans les montagnes. Le nom viendrait de l’espagnol « cimarron » qui signifie « indomptable ». Ce sont les Marrons qui, en résistant aux Espagnols et aux Britanniques, furent à l’origine des grandes révoltes du XIXe siècle.

Le junkanoo

Ce festival de danses et de mascarades transmises par les esclaves trouve ses sources dans les sociétés secrètes de l’Afrique de l’Ouest. En Jamaïque, il a refait surface dans les années 50 et se déroule dans les rues lors des fêtes de Noël.

Les coups de cœur

  • La découverte des artistes, peintres et sculpteurs qui exposent sur la plage de Negril.
  • Le survol en hélicoptère de Cockpit Country, haut plateau calcaire au relief accidenté qui abrite des colonies d’oiseaux.
  • Le Craft Market de Montego Bay, le plus grand marché d’artisanat de l’île.
  • Mandeville, cité qui allie traditions britanniques et charme jamaïcain.
  • Les Blue Montains qui culminent à 2 256 m et dont les pentes prospèrent des forêts de bambous, de palmiers, de lianes et de fougères géantes, parfois entrecoupées d’hibiscus rouges et de caféiers (dont le café est réputé).

À savoir avant de partir

La meilleure période : de décembre à avril.

Quelques précautions : attention à la conduite de nuit (à gauche) et évitez certains quartiers urbains (downtown).

N’oubliez pas d’emporter : une crème solaire à fort indice de protection, un désinfectant intestinal et une crème antimoustiques.

Bum intéractif