Road trip en Andalousie

    Si on m’avait dit que les routes serpentant l’Andalousie étaient aussi magiques, il y a longtemps que j’aurais pris le volant pour traverser la région des villes blanches d’Espagne. De l’animée Malaga aux splendeurs architecturales de Ronda, en passant par le parc national Sierra de Grazalema ou encore la chaleur de Séville et de Grenade, les moments passés sur les routes bien lisses bordées de champs de tournesols, de lacs, de montagnes et de plaines dorées sont à jamais ancrés.  

    Malaga

    Sarah-Émilie Nault

    Moins courue que Barcelone ou Madrid, Malaga est pourtant une ville expressive et fascinante à découvrir. On se mêle aux habitants en se baladant dans son centre historique (où se trouvent de petites merveilles d’architecture), on se rend profiter de la vue depuis son théâtre romain et l’observatoire du palais de l’Alcazaba, on profite du soleil et des poissons grillés sur les énormes BBQs sur la plage, on salue l’œuvre de Picasso au musée qui lui est dédié, on se balade dans le port et on mange un peu beaucoup passionnément de tapas dans de petits établissements tout simples, au marché Atarazas ou plus reconnus, tels La bodega El Pimpi (l’un des restos préférés de l’acteur Antonio Banderas).  

    Ronda

    Sarah-Émilie Nault

    À 1 :30 de route de Malaga - superbe avec ses paysages composés de champs d’éoliennes, de monts dorés et de villages immaculés - la commune de Ronda est un arrêt andalou incontournable. Célèbre pour son fameux Pont Neuf fendant de la plus belle des manières la ville en deux, et ses arènes comptant parmi les plus anciennes d’Espagne, on n’hésite pas à se distancer de la horde de touristes pour aller marcher dans les ruelles bien calmes voisines, à deux pas du « centre-ville ». On boit un verre à la terrasse d’un des restaurants donnant sur les gorges du Guadalevin et on emprunte le petit sentier dégringolant dans la montagne afin de profiter du plus beau point de vue - en contre-plongée - sur l’impressionnant pont. 

    Le parc national Sierra de Grazalema jusqu’à la petite ville de Zahara

    Sarah-Émilie Nault

    D’une beauté grandiose, sauvage et quasi indescriptible, le parc national de Grazalema se laisse découvrir et traverser la bouche et les yeux grands ouverts. À 45 minutes de Ronda, la route des plus sinueuses est composée de dizaines de courbes bordées d’impressionnants ravins. On y a le souffle coupé de tant de beauté : le long lac aux eaux émeraude (où il est possible de se baigner!), les petites villes blanches de Zahara et de Grazalema et le parc en lui-même, déclaré réserve de la biosphère de l’UNESCO. Depuis la Puerte de Palomas et son mirador, la randonnée pédestre offre des points de vue saisissants sur une bonne partie du parc. Saisissant ! 

    Séville

    Sarah-Émilie Nault

    Des champs de tournesols à perte de vue, du doré, du vert et des terrains bien plats cette fois; la route vers Séville se fait plus calme que celle bien recourbée du parc laissé derrière. Coup de cœur personnel de ce road trip en Andalousie, la ville de Séville séduit de diverses manières. Sa vie nocturne nous invitant à vivre au rythme des Espagnols (on ne se rend jamais danser avant 1 voire 2 heures du matin !), la découverte de ses différents quartiers et de son âme profonde à vélo (avec les guides parfaits et francophones de Seebybike https://seebybike.com), sa culture du flamenco, sa cathédrale (l’une des plus grandes de style gothique au monde!), les artisans de céramiques de Triana, son amour de toutes formes d’art (dont l’impressionnant structure de bois géante baptisée Metropol Parasol dressé au cœur de la ville), les cafés et bars de la Plaza de Alameda de Hercules, la calle (rue) Betis, le quartier juif, célèbre la Plaza de Espana… Il y a tant à y voir!      


    Vous aimerez aussi:


    Grenade

    Sarah-Émilie Nault

    À environ 200km de Séville, au pied des montagnes de la Sierra Nevada, la ville de Grenade se fait franchement charmante et accueillante. On y visite tout d’abord la légendaire Alhambra (ancienne citadelle, dernier royaume musulman d’Espagne et pure merveille d’architecture islamique), puis on déambule doucement dans les ruelles de la ville nous transportant tantôt dans les bazars du Maroc, tantôt dans l’Andalousie typique et profonde.  On opte pour des restaurants typiques pas compliqués (et souvent bondés de « locaux »), on va boire un verre dans l’un des bars dissimulés dans les voûtes et on prend tranquillement le pouls de cette jolie ville joyeusement espagnole.  

    Nerja

    Sarah-Émilie Nault

    À moins d’une heure de route de Grenade, le gros soleil et la plage de Nerja attendent les voyageurs avides de repos et de baignade. Aux restaurants, bars et terrasses où l’on peut boire et manger les pieds dans le sable, s’ajoute la visite des deux impressionnantes grottes de Nerja, situées légèrement à l’extérieur de la ville. Un bijou que l’on admire de l’intérieur!

    -Air Transat poursuit son offre de 3 vols directs depuis Montréal vers Malaga jusqu’à la fin octobre. Cet hiver, au plus fort de la saison froide (début février à la fin avril), seront proposés 2 vols directs Montréal-Malaga. Le reste de l’hiver, un vol direct hebdomadaire quittera Montréal pour Malaga. P


    Vous aimerez aussi:

    5 arnaques populaires en Espagne
           
    Conseils pratiques pour bien faire sa valise
     
    Liste de voyage pour une semaine dans le Sud
    Liste de voyage pour une semaine dans le sud