LE secret le mieux gardé de la Californie du Sud

Jardin japonais au Huntington

Avez-vous déjà entendu parler du Huntington en banlieue de LA? Probablement pas! Et pourtant, il s’agit d’une des attractions les plus intéressantes et enrichissantes de toute la Californie du Sud, tout en demeurant relativement peu fréquentée. Le Huntington n'est même pas très connu des locaux; on le retrouve souvent dans les listes de type Endroits de rêve dont vous ne soupçonniez même pas l'existence à Los Angeles! Voici tout ce qu’il faut savoir sur cet oasis à découvrir pour les amoureux de jardins et de culture.

L’histoire du Huntington

Palmiers et fontaines au Huntington

Crédit photo: Golden Dreamleand

L’endroit était jadis la résidence privée d’Henry Huntington, un magnat du chemin de fer originaire de New York, et un visionnaire ayant joué un rôle majeur dans le développement de la Californie du Sud. En 1913, il épouse la veuve de son oncle (!), de qui il était héritier, et s’installe dans la propriété de plus de 240 hectares. Pendant une dizaine d’années, jusqu’à la mort d’Arabella Huntington, ce drôle de couple ayant fait scandale développe l’endroit avec un goût, un faste et une splendeur rarement vus en Amérique du Nord.

Crédit photo: Discover Los Angeles

Le Huntington Library, Art Collections and Gardens est toujours en opération en tant qu’organisme sans but lucratif, avec une mission de recherche et d’éducation.

L’endroit

Il y a 3 volets au Huntington, et ils sont tous aussi impressionnants, surtout provenant d’une collection privée située à l’extérieur du circuit des grandes institutions muséales.

La bibliothèque comporte plus de 7 millions de manuscrits, incluant 420 000 livres rares. Il s’agit d’une des bibliothèques de recherche les plus importantes des États-Unis! Seule une petite partie est ouverte au public : environ 1 700 étudiants (habituellement doctorants) y sont admis pour consulter les ouvrages à chaque année, selon un processus d’approbation rigoureux.

Gallerie au Huntington

Crédit photo: The Huntington

Les galeries d’art sont elles aussi remarquables, proposant non moins de 650 peintures et 440 sculptures européennes et américaines allant du 15e siècle au milieu du 20e. La collection britannique à elle seule est la plus importante au monde en dehors de Londres. Les œuvres sont exposées dans l’ancienne demeure des Huntington.

Les jardins s’étendent sur plus de 48 hectares, et méritent TOUS les superlatifs les plus extraordinaires. On pourrait y passer plusieurs jours à tout explorer! Aucun mot, ni aucune image ne parviendrait à rendre justice à ce chef d’œuvre comprenant plus de 15 000 plantes de partout dans le monde, et occupant à temps plein 40 jardiniers, 7 historiens et plus de 100 bénévoles.

Ces merveilleux jardins

Élaborés avec beaucoup d’amour il y a une centaine d’années, les jardins n’ont cessé d’être bonifiés et améliorés au fil du temps. Leur plus grand intérêt, à part leur beauté à couper le souffle : leur diversité, qui nous fait voyager autour du monde.

Jardin chinois au Huntington Gardens

Crédit photo: Anna Aran

Le jardin japonais au Huntington Gardens

Crédit photo: Refinery 29

Il y a 12 différents jardins thématiques, dont certains sont tout simplement spectaculaires, pouvant être parcourus comme de petits villages autonomes. Le jardin chinois est l’un des plus importants au monde hors de la Chine, et s’articule autour d’un grand lac paisible. Le jardin japonais est probablement le plus visité et l’un des plus photogéniques, avec son pont en demi-lune et ses bâtiments provenant directement du pays du soleil levant.

Pont de bambou au Huntington Gardens

Crédit photo: Feathers too bright

On peut également parcourir un jardin de roses, un jardin de palmiers, une jungle entrecoupée de cascades, d’énormes étangs de nénuphars remplis de poissons, un jardin australien embaumant l’eucalyptus, une très grande serre avec des plantes tropicales, un jardin « shakespearien » peuplé de plantes mentionnées dans les ouvrages de cet auteur phare ou encore cultivés en Angleterre durant son vivant…

Jardin du désert au Huntington

Crédit photo: Marie-Ève Laforte

Jardin du désert au Huntington

Crédit photo: Marie-Ève Laforte

Jardin du désert au Huntington

Crédit photo: Marie-Ève Laforte

Mais notre plus gros coup de cœur - probablement parce qu’en vivant dans un pays nordique c’est la végétation la plus opposée, et la plus « surréaliste » par rapport à notre réalité - reste le jardin du désert. Gigantesque, celui-ci inclut plus de 2000 variétés de succulents, de cactus et d’autres plantes désertiques dans un prodigieux assortiment probablement inédit sur la planète. Entres autres, on peut y admirer plus de 200 des 300 espèces d’aloès qui existent dans le monde, dont la plupart proviennent de l’Afrique. Même dans la nature et dans le désert, il est plutôt rare de pouvoir observer des cactus plus que centenaires, dont certains pèsent plus de 20 tonnes. Lors de notre visite, un guide nous a expliqué qu’un certain M. Walt Disney aurait été inspiré par une visite de ce jardin et de ses cactus à forme arrondie pour dessiner le personnage de Mickey Mouse!

 

A photo posted by Marie-Eve Laforte (@marieevel) on

 

Planifier une visite à Huntington

Le Huntington est situé à San Marino, une municipalité annexée à Pasadena, dans la banlieue nord-est de Los Angeles. Contrairement à bien d’autres villes périphériques, Pasadena est tout à fait charmante, avec un centre-ville ancien de style espagnol valant largement le détour. On peut aisément y trouver de quoi manger avant la visite au Huntington. Il est aussi possible de manger sur place, mais ça enlève du temps de visite!

Le Huntington est fermé le mardi, et n’est ouvert que jusqu’à 4:30 les autres jours. Il vaut mieux arriver dès l’ouverture (midi la semaine, 10:30 la fin de semaine).

Le 1er jeudi de chaque mois, l’entrée est gratuite. Il faut toutefois réserver en ligne pour pouvoir entrer. Ça vaut la peine, puisqu’en temps normal l’entrée pour une famille de 4 personnes tourne autour de 60$. (Pssst! Nous n’avions pas de réservation, mais les gens à l’accueil nous ont laissé passer sans problème lorsque nous avons expliqué que nous étions des touristes et montré nos permis de conduire québécois. Et en passant, même durant cette journée « occupée », il n’y avait ni problème de stationnement, ni achalandage désagréable!)

Les jardins sont beaux toute l’année, et il y a toujours quelque chose qui fleurit. Toutefois, l’endroit est peut-être à son apogée durant le printemps californien (février et mars), alors que les arbres regorgent d’agrumes, le jardin de camélias est une véritable explosion colorée, et les cerisiers (ainsi que des centaines d’autres fleurs printanières) se donnent en spectacle!