Le Groenland en 5 lieux magiques

Karrat Island au Groenland

Sarah-Émilie Nault

Je reviens tout juste d'un périple indescriptible m'ayant fait voguer sur les eaux glacées de la mer de Baffin. Un endroit aux allures de bout du monde bien plus au nord encore que ces terres où j'avais espoir de me rendre un jour.

Le navire d'expédition Ocean Endeavour d'Adventure Canada

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

Sous l'étonnant soleil de l'Arctique – qui, semble-t-il, aurait profité de nos deux semaines de voyage pour ne briller que pour nous -, à bord du navire d'expédition Ocean Endeavour d'Adventure Canada, le Groenland m'a prise aux tripes à grands coups de nature sauvage, de paysages grandioses et d'une réalité se trouvant à cent mille lieux de la mienne. Si l'Arctique ne se décrit qu'avec le coeur, voici 5 lieux remplis de magie qui ont su faire chavirer le mien.      

Kangerlussuaq 

De la petite ville de 550 habitants de Kangerlussuaq, je n'ai vu que la seule «route» de 13,5 km menant à la turquoise Watson River. Pourtant, elle représente mon premier souvenir, mon premier contact avec ce fascinant Groenland. Entre mon avion venant d'atterrir sur une piste soulevant la poussière et ce petit port où n'était amarrée qu'une poignée de bateaux de pêcheurs, en un coup d'oeil j'ai compris que je me retrouvais ailleurs. Un ailleurs beau et triste à la fois, avide d'espoir et de lumière qui rapidement laisseraient place à de longs mois d'hiver plongés en pleine noirceur. Le point de départ de mon expédition dans ce fabuleux et énigmatique Grand Nord. 

La côte près de Kangerlussuaq au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

Sisimiut

De jolies maisons colorées aux allures résolument danoises juchées sur des rochers, un port animé, des épiceries, un marché de viande où les habitants se procurent leur phoque, autres viandes et poissons crus ou séchés découpés devant eux, un cimetière des anciens faisant face à la mer tel que le veut la tradition, d'impressionnantes montagnes voisines, des musées, des églises, un centre culturel, des écoles et près de 5 500 habitants de descendance inuit et danoise; Sisimiut m'a accueillie dans sa vie tranquille à bras grands ouverts.

Le village de Sisimiut au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

Au coeur de la 2e plus grande ville du Groenland, j'ai vu des pêcheurs aux grands sourires affairés sur leurs modestes bateaux. J'ai rencontré un jeune Inuit heureux de quitter Copenhague pour revenir passer ses étés dans sa communauté jamais oubliée. J'ai humé l'air salé et les effluves de pierres gravées avec douceur et habileté. J'ai admiré des peaux de phoque, des dents et d'autres parties d'animaux transformées en véritables œuvres d'art. Et je me suis déclarée privilégiée alors qu'on me racontait le secret des deux paradis de Silla; ce ciel dansant rempli d'aurores boréales et cette mer nourricière que, depuis des générations, on vénère.   
       

Ilulissat

«C'est un privilège d'être à vos côtés alors que vous admirez l'un des plus beaux endroits au monde et que vous vivez l'un des plus beaux moments de votre vie», nous a confié David, l'un des explorateurs d'Adventure Canada alors que nous venions tout juste de remonter à bord de notre navire, complètement sous le charme de la communauté d'Ilulissat.

Le champ de glace d'Ilulissat au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

C'est là, qu'après avoir traversé le village aux maisons, boutiques et terrasses multicolores, j'ai emprunté une passerelle de bois menant à un recoin du monde où la nature a tout de grand. Un champ de glace immaculé au profil bleuté obstruant des sentiers rocailleux de la plus belle des manières. Un glacier auquel semblent s'agripper les montagnes. Colossal et grandiose. Un morceau de paradis - dont le fjord glacé est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO - hôte du célèbre Sermeq Kujalleq, l'un des glaciers les plus actifs au monde.

Glacier Store

J'ai célébré mon anniversaire dans les eaux gelées où s'élève le fameux glacier Store, au nord-ouest du Groenland. Je dis «dans» car, portée par la folie de mes compagnons de voyage, c'est là que j'ai pris part à la légendaire «plongée polaire» d'Adventure Canada; un saut dans les eaux frigorifiées et turquoises de l'Arctique. Un petit verre de vodka et une belle montée d'adrénaline plus tard, c'est bien au sec que j'ai poursuivi cette journée frôlant la perfection, lors d'une croisière en zodiac à travers l'immense glacier et les dizaines d'icebergs immaculés déchirant le seul ciel grisâtre - mais remarquable - de cet incomparable périple groenlandais.          

Le Glacier Store au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

L'île et le fjord de Karrat

C'est le plus bel endroit qu'il m'ait été donné d'admirer de ma vie. Sincèrement. Au terme d'une randonnée exigeante de quelques  heures, c'est un décor qui impose et dépose ses splendeurs au plus profond de soi que l'on admire les yeux voilés, à jamais transformé. C'est un site archéologique et une terre qu'on ne foule que protégé par des gardes forestiers armés contre les ours polaires certes, mais c'est surtout un fjord abritant une baie truffée d'icebergs que l'on admire du haut des montagnes abruptes, petit humain, soudainement parfaitement à sa place dans l'univers.  

L'île et le fjord de Karrat au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault

–----    

  • Envie d'en savoir plus sur les croisières expéditions haut de gamme d'Adventure Canada? On visite Adventure Canada.
  • Les vols à destination du Groenland décollant souvent très tôt de Toronto, il vaut mieux y passer sa dernière nuit canadienne. L'hôtel Westin Bristol Place Toronto Airport est un choix éclairé considérant sa proximité avec l'aéroport, le confort de ses chambres et son service chaleureux.  
  • Alors qu'un bon équipement est indispensable pour affronter la température instable de l'Arctique, la majorité des pièces de plein air nécessaires à ce grand voyage se dénichent au magasin MEC (grâce à qui l'auteure de ces lignes s'est tenue bien au chaud et au sec lors de ce périple la menant du Groenland au Nunavut, Canada). 

Équipement plein-air pour une voyage au Groenland

Crédit photo: Sarah-Émilie Nault