Les hauts et les bas de 3 mois d’aventures à vélo

Frank Leung / Getty Images

L’autre jour, ça m’a frappée. J’ai vu tellement d’affaires cet été! On dirait que je le réalise plus maintenant, emmitouflée dans mes doudous. Comme c’est impossible de tout raconter, voici les points les plus marquants issus de 3 mois d’aventures à vélo!

Les incontournables à visiter absolument

1. La Baie-des-Chaleurs en Gaspésie

Carleton-sur-Mer pour le Naufrageur, le Mont St-Joseph, le Barachois et son conteur. Bonaventure, pour la rivière Bonaventure.

Carleton-sur-Mer. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

2. Percé et les alentours, en Gaspésie

Pour l'observation des baleines, loups de mer et fous de Bassan à l’Île Bonaventure. Parce qu'il faut voir le Rocher Percé au moins une fois dans sa vie et parce qu'on adore la Vieille Usine et le Pit Caribou.

Percé. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

3. Les Îles-de-la-Madeleine

Pour les plages, les dunes de sable blanc et les falaises rouges qui forment des grottes. Pour ses buttes et ses jolies maisons colorées. Pour voir les artistes qui se produisent au Vieux Treuil, au Café de La Grave ou au Pas perdus. Pour le poisson et les fruits de mer. Pour entendre l’accent madelinot <3 .

Cap-aux-Meules. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

4. Le Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse

Parce que c'est tout simplement magnifique. La Cabot Trail me rappelle la Pacific Coast Highway aux États-Unis. Ce parc est un immense terrain de jeux pour les mordus de plein air. À découvrir absolument!!!

Parc national des HAutes-Terres-du-Cap-Breton, Cabot Trail. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

5. La Baie de Fundy au Nouveau-Brunswick

On retrouve les plus grandes marées au monde dans la Baie de Fundy, visitez les rochers Hopewell Rocks!

Hopewell. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

L’item que j'avais envie de pitcher au bout de mes bras

Le BioLite

J’ai acheté ce brûleur parce que je trouvais le concept génial. On l’alimente avec des brindilles de bois et il génère de l’électricité. On peut recharger notre téléphone en cuisinant, c’est tu pas beau ça?

Ça fonctionne, mais faut travailler vraiment fort pour une petite flamme. À mi-chemin, j’ai opté pour un bon vieux brûleur au propane. Simple, léger et efficace.

Crédit photo: Andrée-Anne Patry

2. Le chapeau à la mode

J’ai apporté un chapeau beau mais inutile. Shame on me. Je l’ai donné après 2 semaines. Heureusement, j’ai conservé une bonne vieille casquette pour gérer ma crinière :)

Crédit photo: Andrée-Anne Patry

Les fails et les déceptions

1. Les déchets

Dans ma tête, en 2016, personne ne jette ses déchets sur le bord de la route. C’est complètement inacceptable.

Au cours du voyage, j’ai dû me rendre à l’évidence. Plusieurs d'entre nous ont la fâcheuse manie de lancer les déchets par la fenêtre. Canettes, verres en carton, plastique. Par moment, j’ai aperçu des déchets Tim Hortons chaque 200 mètres, et j'exagère presque pas.

Chapeau aux Madelinots qui appliquent les principes du compostage et du recyclage avec sérieux. Pour le reste, on a des croûtes à manger.

2. Les chiens

Je pense que les chiens ont peur des cyclistes. Ils devaient me percevoir comme une menace pour me courir après aussi souvent. En campagne, plusieurs chiens se promènent sans laisse. J’ai eu «la chienne» une couple de fois, désolé du jeu de mots!

3. Les conducteurs (pas tous!)

Pour la plupart des automobilistes et camionneurs : Merci de permettre aux cyclistes de se déplacer en sécurité!! :)

Pour les autres, voici les règles de base très simples pour effectuer le dépassement d’un cycliste ;)

Ce qui m'a sauvé la vie

1. Être flexible dans le temps

Si j'avais planifié mon aventure au quart de tour, je ne l'aurais pas apprécié autant. Dans la vie comme en voyage, gardez les portes ouvertes pour saisir le plus d'opportunités possibles. Surtout en vélo.

Météo, bris, blessures, etc. Mieux vaut ne pas être pressé.

Carleton-sur-Mer. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

2. Bon équipement

Un excellent cuissard, une tente bien imperméable, un sac de couchage douillet, un vélo sur la coche.

La bête. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

3. Les belles rencontres

Même si j’ai voyagé en solo, je ne me suis pas sentie seule souvent. J’ai fait la rencontre de tellement de belles personnes généreuses. Sans eux, j’aurais probablement abandonné en cours de route!

St-Simon-sur-Mer, Atelier-Galerie d'art Clodin Roy. Crédit photo: Andrée-Anne Patry

Les grands absents

Ces destinations que je n'ai pas pu atteindre par manque de temps. Je me promet d’y retourner!

  • Grand Manan Island et les îles alentours au Nouveau-Brunswick
  • L’Île de Terre-Neuve
  • Le Parc de la Gaspésie
  • L’Île d'entrée aux Îles-de-la-Madeleine

Ce que je ferais différemment

J'apporterais une GoPro

Je regrette de n'avoir pu capturer les routes folles sur lesquelles j’ai roulé. Je pense entre autres aux descentes hallucinantes et en zigzag dans les falaises de la Cabot Trail.

J'apporterais un compagnon de route

Parce que c'est toujours plus fun de jouer à 2! D’ailleurs, je cherche un partenaire de FEU pour une prochaine aventure !!!

Écris-moi si tu penses être ce super compagnon de route!