Île-du-Prince-Édouard

Que ce soit pour y admirer les falaises, profiter de ses plages ou de son golf de renommée mondiale, le charme insulaire indéniable de l’Île-du-Prince-Édouard saura plaire à toute la famille. Le « berceau sur les vagues » comme l’appelait les Micmacs, peut autant offrir des vacances en toute quiétude que des expériences mémorables.

Les incontournables:

À la découverte de l’île, sur le sentier de la Confédération

Une des meilleures façons de découvrir ce coin de pays est d’opter pour la marche ou le vélo et de suivre ses sentiers. Cyclistes, randonneurs et motoneigistes en hiver, pourront notamment explorer l’île d’un bout à l’autre sur près de 500 km, grâce au sentier de la Confédération. Parcourant paysages vallonnés parsemés de charmantes habitations, ce chemin mène notamment au coeur de Charlottetown.

Le parc national de l'Île-du-Prince-Édouard, le plein de biodiversité

Pour profiter de la biodiversité de l’île, rendez-vous au Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard. Abritant dunes, falaises de grès rouges et forêts, le parc offre également refuge au pluvier siffleur, un oiseau de rivage menacé de disparition. Situé sur la rive nord de l’île, le parc s’étend sur environ 40 km et propose une panoplie d’activités pour toute la famille; camping, randonnée, kayak, pêche; de tout pour faire un avec ce cadre champêtre. Le parc comprend aussi la maison Green Gables, ainsi que le site historique national de Dalvay-by-the-Sea.

Le Province House et ses alentours

Bien que petite, l’Île-du-Prince-Édouard est riche en histoire. Renfermant plusieurs sites historiques, elle est même connue comme le ‘’berceau de la Confédération’’. Le Province House, sans doute le bâtiment le plus important de Charlottetown, qui fut l’hôte de la Conférence de Charlottetown de 1864, vaut assurément le coup d’oeil. Non loin de là, vous pourrez également faire un arrêt à la Salle des fondateurs sur la rue Great George, pour en apprendre davantage sur l’histoire du Canada. Située derrière le Province House et le Centre de la Confédération, l'allée piétonnière Victoria mérite qu’on y prenne une pause. Ses terrasses, restaurants et musiciens de rue en font une aire animée et invitante.

Stamp colibri

Anne... la maison aux pignons verts

Un des plus grands incontournables de l’Île-du-Prince-Édouard est bien sûr Green Gables à Cavendish; la fameuse maison qui a inspiré le roman Anne... la maison aux pignons verts.  Ce site historique permet bien sûr d’en apprendre davantage sur l’histoire de cette auteure canadienne, Lucy Maud Montgomery, et de son classique de renommée mondiale. Entre la visite des jardins, la maison de l’écrivaine, la ferme et les sentiers, diverses activités sont également offertes pour le plaisir de toute la famille.

Le village de pêcheurs de North Rustico

Dans ce charmant petit village de pêcheurs surnommé The Crick, les visiteurs de tous âges pourront faire un tour de pêche en haute mer! Pour les plus aventuriers, il est également possible de louer des kayaks de mer pour s’offrir quelques sensations fortes. De retour sur la terre ferme, le Pearl Café ou encore le restaurant le Fisherman’s Wharf Lobster Suppers rassasieront les plus gourmands. Les amateurs de détente au soleil, trouveront leur compte au village de Cavendish et sur les plages du parc national à proximité.

Le saviez-vous?

Une ancienne colonie française

Avant de prendre le nom du père de la reine Victoria, la province se nommait l’Isle Saint-Jean.

La plus belle aux yeux de Cartier

Jacques Cartier en 1534 dit de l’île que c’était « la terre la plus belle que l’on puisse imaginer ».

Des soirées à l’écossaise

Les premiers colonisateurs étaient pour la plupart des Écossais, des Anglais et des Irlandais, d’où les populaires ceilidhs (« fêtes » en gaélique), ou ces spectacles communautaires et soupers-théâtres acadiens bien festifs qui débutent en mai.

Les coups de cœurs

  • La poutine au homard, à essayer au Daniel Brenan Brickhouse ou encore au Boat Shop de Northport et la tarte aux algues du Sea Weed Café.
  • Une visite au musée acadien de l'Île-du-Prince-Édouard pour en apprendre plus sur la déportation des Acadiens de cette partie du pays.
  • Un arrêt au Landmark Café, un restaurant à Victoria-by-the-Sea, dans un ancien magasin général, avant de poursuivre la soirée au Victoria Playhouse, le plus vieux théâtre de l’Île.
  • Un détour par la distillerie Myriad View pour goûter à son alcool artisanal, typique de l'île.
  • Suivre un atelier de shucking ou «écaillage», pour parfaire l'art d'ouvrir des huîtres!
  • Visiter les phares sur le long du littoral...et passer la nuit dans l’un d’entre eux.

À savoir avant de partir

La meilleure période : De mai à octobre

Quelques précautions : Au printemps et à l’automne les nuits sont fraîches, si vous faites du camping, prévoyez des vêtements chauds.

À retenir : La plupart des grandes compagnies de location de voitures ont des bureaux à l’aéroport de Charlottetown.