Îles Turques-et-Caïques : une nature encore préservée

Voilier accosté sur une plage.

Thinkstock / shalamov

Encore assez méconnues, les Turks et Caicos forment un archipel paradisiaque situé au sud-est des Bahamas, dans les Caraïbes. Voici, baigné par des eaux translucides, un chapelet d’une trentaine d’îles préservées qui offrent des plages de sable et une douceur de vivre comme nulle part ailleurs.

 

Les sites incontournables

Un véritable Éden écologique

Découvertes par le navigateur espagnol Juan Ponde de León en 1512, les Turks et Caicos sont aujourd’hui, après avoir été annexées aux Bahamas et à la Jamaïque, un territoire britannique à part entière. C’est un véritable petit Éden écologique qui s’apprécie au fil des rencontres et des découvertes, en prenant le temps d’explorer, d’île en île, les petits villages et les réserves naturelles aussi bien sous-marines que terrestres.

Une capitale aux charmes d’antan

Cockburn Town, la capitale, a été fondée en 1681 sur Grand Turk. Elle possède un charme indéniable et il y règne encore cette atmosphère typique du temps des colonies. Là, en vous promenant dans les rues bordées de maisons colorées, arrêtez-vous pour visiter le Turks and Caicos National Museum. Il abrite des collections assez diversifiées d'objets usuels ou non qui retracent l’histoire de l’île, avec une section consacrée à l’exploitation du sel et aux fonds sous-marins. Ensuite, vous irez vous attabler à une terrasse de restaurant afin de savourer quelques spécialités à base de poissons ou de fruits de mer fraîchement pêchés. Un vrai régal!

quai, merci, Îles Turques-et-Caïques

Plaisirs balnéaires à Provo

À l’ouest des Caicos, Provinciales, ou Provo, est l’île la plus développée de l’archipel, la destination balnéaire par excellence. C’est ici que se trouvent l’aéroport international, les plus beaux hôtels, les boutiques hors taxes, les galeries d’art naïf, le casino et le golf 18 trous. Ses plages sont parmi les plus belles au monde comme Grace Bay. On peut y pratiquer de nombreux sports nautiques.

De petites terres idylliques

Depuis Provo, d’autres îles sont accessibles en avion ou en bateau. Forcément, vous partirez tels des Robinson Crusoé vers ces petites terres idylliques. North Caicos, la plus luxuriante, avec de très beaux lacs naturels, abrite les ruines de la plantation Wades. Middle Caicos possède le plus grand réseau de cavernes des Caraïbes, les restes de villages lucayens et une réserve naturelle habitée par des milliers de frégates. Salt Cay était le centre de l’industrie du sel bermudien. C’est le meilleur site pour observer les baleines à bosses qui migrent durant l’hiver.

Le saviez-vous?

South Caicos

South Caicos, capitale de la pêche sportive, est une destination idéale pour faire de la plongée sous-marine.

mer, raie, Îles Turques-et-Caïques

L’origine du nom Turks et Caicos

Cette origine assez floue du nom de Turks et Caicos a plusieurs explications. Il se pourrait que le mot Caicos provienne de l'espagnol « cayos », mot qui signifie « récifs ». Et on s’accorde à dire que le mot « turk » provient d'un cactus commun dans l'île, dont l'extrémité ressemblerait à un « fez » turc.

Les coups de cœur

  • Le Grand Turks Cays Park pour ses flamants, iguanes et tortues.
  • Les galeries de peinture.
  • Les lacs, habitats privilégiés pour nombre d’oiseaux et d’animaux sauvages.
  • Le festival d'été à Provo en juillet.
  • Les boutiques hors taxes à Provo.

À savoir avant de partir

La meilleure période : de mars à novembre.

Quelques précautions : attention à la conduite de nuit (à gauche). Il est conseillé de ne boire que de l’eau en bouteille capsulée et de ne manger que des légumes cuits.

N’oubliez pas d’emporter : vos médicaments, une protection solaire et de bonnes chaussures de marche.

Bum intéractif