La Barbade : une certaine idée du paradis

Ville de Bridgetown, Barbade.

Thinckstock / Pixachi

La Barbade est l'île la plus orientale de l’archipel des Antilles, entre la mer des Caraïbes et l’océan Atlantique. Dans un décor de rêve, l’île décline les deux facettes de son identité : antillaise et britannique. L’intérieur des terres est vallonné, luxuriant, c’est le domaine des plantations de canne à sucre. Le littoral, festonné de plages de sable baignées d’eau turquoise, est une invitation au paradis.

Les sites incontournables

Bridgetown, so british

Bridgetown, la capitale, aligne ses vieilles maisons coloniales et ses immeubles modernes le long du Carénage, le cœur historique de la ville. Le superbe édifice néo-gothique du parlement se dresse sur la rive nord du Carénage, face à la statue de l’amiral Nelson. Au fil des rues, vous découvrirez la synagogue fondée en 1654 et le Barbados Museum. Ne manquez pas la maison de George Washington, résidence du premier président américain lors de son voyage à La Barbade.

La Barbade, côté plages de rêve

Plages de sable blanc baignées d’eaux translucides, criques désertes ou côtes dentelées fouettées par l’alizé, à La Barbade, le choix est infini! Sur la mer des Caraïbes, la côte de platine à l’ouest est ourlée de sublimes plages de sable étincelant où paressent des cocotiers. Paynes Bay compte parmi les plus belles. Holetown est le royaume des sports nautiques, tandis que la plage de Speightstown est idéale pour la natation. La côte sud, ventée, offre des conditions de rêve pour les véliplanchistes.

La Barbade, côté surf

Sauvage et grandiose, la côte nord-est offre des conditions exceptionnelles pour les surfeurs. Les rouleaux de l’Atlantique pilonnent sans relâche le littoral, formant d’étonnantes formations rocheuses. Le Soup Bowl à Bathsheba est l’un des meilleurs sites de surf au monde, d’après les amoureux de la discipline. La Barbade compte quelque trente-cinq sites qui font le bonheur des surfeurs du monde entier.

Le passé revisité

La Barbade a conservé de son passé de merveilleuses plantations. Saint-Nicholas Abbey n’est pas une abbaye, mais un magnifique manoir anglais du XVIIe siècle, avec son jardin planté de mahoganys et sa distillerie. Au sud-est de l’île, ne manquez pas Sunbury Plantation, une maison de plus de 300 ans. À Saint Michael, le Tyrol Cot Heritage Village retrace la vie quotidienne des Bajans. Chaque mercredi, de mi-janvier à début avril, le Barbados National Trust organise une journée porte ouverte dans certaines des plus belles plantations de l’île.

Passion sous-marine

Les Barbadiens vouent un véritable culte à la botanique et à la vie marine, et l’île offre de merveilleuses occasions d’admirer la faune et la flore locales. La réserve marine de Folkestone est l’une des plus riches des Caraïbes. Ses fonds abritent quelques épaves de navire. Apnée ou plongée en bouteille, les conditions sont parfaites. La barrière de corail qui entoure l’île recèle une incroyable diversité d’espèces de poissons, de coraux et de tortues.

plongée, tortue, La Barbade

Le saviez-vous?

Une histoire de barbe

La Barbade tient son nom de l'explorateur portugais Pedro Campos qui, en 1536, nomma l'île Os Barbudos c'est-à-dire Les Barbus. Les longues racines aériennes des ficus lui faisaient penser à des barbes.

Botanique

Le Jardin botanique Andromeda Gardens, fondé en 1954, met en scène plus de 600 espèces de fleurs et d’arbres tropicaux.

Les coups de cœur

  • Visiter la grotte Harrison's en tram électrique.
  • Les hordes de singes verts en semi-liberté de la réserve animalière de La Barbade.
  • Les chattels de Speightstown : typiques maisons de bois entièrement démontables.
  • La plage de Six Men’s Bay et ses barques multicolores.
  • Visiter le Concorde de British Airways stationné sur l'aéroport de Bridgetown.

À savoir avant de partir

La meilleure période : de décembre à mai.

Quelques précautions : attention aux courants sur la côte orientale, la baignade est dangereuse.

N’oubliez pas d’emporter : une protection contre les moustiques et des chaussures pour éviter les piquants des oursins.

Bum intéractif