La Basse-Californie (Mexique), d'une grande beauté

Baleine à bosse sur la côte Pacifique au nord du Mexique.

Thinkstock / KonArt

Située entre la mer de Cortès et l’océan Pacifique, dans le nord-ouest du Mexique, la Basse-Californie est le paradis des amoureux des grands espaces indomptés. Du nord au sud, cette longue et étroite péninsule déroule ses incroyables décors : canyons et sierras majestueuses, déserts et salines, lagunes et mangroves. La magie à l’état brut! Ici, le désert vient s’alanguir sur la plage tandis qu’au large soufflent les baleines. « Un lieu d’une grande beauté, à la fois magique et irréel », disait l’écrivain américain John Steinbeck.

Le désert de Vizcaíno, réserve de biosphère

Immense réserve naturelle située au centre de la péninsule, le désert de Vizcaíno voit chaque année revenir les baleines grises au terme de leur lente migration depuis la mer de Béring. De décembre à mars, ces tranquilles cétacés nous offrent le fabuleux spectacle de la naissance des baleineaux. Le long des côtes, les falaises alternent avec de merveilleux paysages de lagunes et de salines. Côté mer, les îles attendent les amoureux de la nature : Tiburón, San Esteban ou San Lorenzo sont de véritables laboratoires écologiques. Côté terre, le désert semble organiser une revue de cactus; on trouve là la plus grande variété de cactées du pays, dont le fameux cardon géant.

La Paz, la capitale de la Basse-Californie

La Paz, la capitale de la Basse-Californie, est une petite ville authentique. Les balades sur le malecón sont très agréables, surtout au coucher du soleil. Alentour, les plages de Pichilingue ou de Balandra offrent sans compter leur beauté sauvage.

Les îles Espiritu Santo, belles de mer

À 25 kilomètres de La Paz, l’archipel est formé par deux îles principales, Espiritu Santo et La Partida. Trois petites îles font encore face à la côte occidentale, La Baleine, Le Coq et La Poule, ainsi que quatre îlots rocheux nommés Los Islotes. Espiritu Santo, la plus belle des îles de la mer de Cortez, est une véritable ode à la biodiversité. Quelque trente-deux espèces de reptiles, une centaine d’espèces d´oiseaux et de nombreuses espèces de mammifères marins sont familières des lieux. L’archipel est le lieu idéal pour pratiquer la plongée sous-marine, l´apnée et la randonnée. Les contrastes entre la roche rouge des montagnes et le bleu turquoise de la mer dessinent de fabuleux décors, et les couchers de soleil sont des splendeurs remarquables… et mémorables.

paysage, Basse-Californie, Mexique

Loreto et Isla Coronados

Loreto, cet ancien village de pêcheurs ombragé de palmiers dattiers qui fait partie du parc national marin de Loreto, est la porte d’accès à Isla Coronados. Nommée l’« aquarium du monde » par le commandant Jacques-Yves Cousteau, Isla Coronados constitue une terre volcanique dont les eaux abritent une faune sous-marine variée. Ici vivent lions de mer, tortues géantes, requins-marteaux et dauphins. Il n’est pas rare de croiser des baleines bleues. Isla Coronados est aussi le sanctuaire de nombreux oiseaux qui passent ici les mois d’hiver.

La lagune de San Ignacio : à la rencontre des baleines grises

San Ignacio est une oasis plantée de palmiers dattiers qui contraste avec les paysages du désert. Cette lagune est un des meilleurs sites d'observation des baleines grises de Basse-Californie. Vous aurez sans doute la chance de toucher les baleineaux qui n’hésitent pas à s’approcher des embarcations, sous l’œil vigilant de leur mère. Entre deux sorties en mer, ne manquez pas de visiter la mission des jésuites construite en 1728 par le père Juan Bautista Luyando.

Cap sur Guerrero Negro

Située près de Guerrero Negro, la lagune Ojo de Liebre, profonde et bien abritée, représente d’autre part un excellent site d’observation des cétacés, et les baleines y sont généralement nombreuses.