La Tour Eiffel devient plus verte et... transparente!

Plancher de verre de la tour Eiffel à Paris

E.Livinec – SETE

La Tour Eiffel va désormais vous faire peur ! Non pas que le célèbre monument parisien se change en monstre de métal carnivore, mais tout simplement car on y trouve désormais, au premier étage, un immense plancher de verre transparent.

plancher de verre de la Tour Eiffel, Paris, France

C'est le cabinet d’architectes Moatti-Rivières qui a imaginé ce qui devrait susciter pas mal de vertiges aux visiteurs. On imagine que la vue doit être tout simplement vertigineuse, on baisse la tête et on regarde la vie parisienne, 57 mètres plus bas.

Parmi les premiers visiteurs à expérimenter ce que l'on peut qualifier d'attraction, on trouve la maire de Paris, Anne Hidalgo qui a confié après avoir marché sur le plancher avoir eu « un peu peur ». Les travaux, qui comprennent également la modernisation d'autres pavillons, ont coûté 30 millions et auront duré deux ans. Le parcours muséographique du monument en a profité pour se faire remettre au goût du jour. Tout l’étage est désormais accessible aux handicapés.

La tour Eiffel veut aussi devenir plus verte, les travaux réalisés visent à améliorer la performance énergétique des pavillons et permettre la production sur le site d’une partie des besoins en énergie grâce à quatre panneaux solaires d’une surface totale de 10 m2 . « Nous avons inscrit la Tour Eiffel dans ce siècle. Le XXIe siècle est un siècle de développement durable», a déclaré la maire de Paris Hidalgo, qui a promis par ailleurs que « d’autres innovations dans les années qui viennent ».

Inaugurée en 1889, la Tour Eiffel attire chaque année quelque sept millions de visiteurs (dont 85% d’étrangers), ce qui en fait le monument payant le plus visité au monde. Selon le journal Libération, « Pour l’instant, les visiteurs de la Tour sont encore rares à investir le premier étage, préférant filer vers le deuxième ou le troisième étage ou redescendre directement après leur visite. Ceux qui le font semblent ne pas le regretter, comme ce trio de touristes indiens rencontrés lundi, visiblement sous le choc et sous le charme ».

par David Nathan