Le Vatican : la vie éternelle dans la ville éternelle

Place Saint-Pierre de Rome dans l'état de la Cité du Vatican

Thinkstock / David McShane

Minuscule enclave dans la « ville éternelle », le Vatican est le centre spirituel et temporel de l'Église catholique. Ce micro pays est le plus petit État souverain au monde, tant par son nombre d’habitants que par sa superficie de 44 hectares. Cependant, la taille importe peu et le Vatican regorge de trésors artistiques que l’on admire dans les musées, dans la basilique Saint-Pierre... sans oublier les fameux gardes suisses qui portent toujours l'uniforme dessiné par Michel-Ange!

Les sites incontournables

La basilique Saint-Pierre : « Tu es Pierre et sur cette pierre… »

Érigée à l'emplacement supposé du tombeau de l’apôtre Pierre, à proximité de l'ancien cirque de Néron dans lequel le saint fut supplicié, la basilique Saint-Pierre peut accueillir 60 000 personnes. Sa construction dura de 1506 à 1626 et de grands artistes de la Renaissance se succédèrent sur le chantier, tels Raphaël, Perruzzi, Michel-Ange (qui réalisa la grande coupole), Le Bernin, Bramante ou Borromini. L'intérieur, grandiose, monumental, abrite la Pietà de Michel-Ange et le baldaquin baroque de 30 mètres de haut réalisé par Le Bernin au-dessus du maître-autel. Le sol et les murs sont revêtus de marbres polychromes. Ne manquez pas l’ascension jusqu’en haut du dôme; la vue sur Rome y est inoubliable.

La chapelle Sixtine

La chapelle Sixtine fait partie des musées du Vatican. C'est dans cette grande salle rectangulaire que sont élus les papes par les cardinaux réunis en conclave. La chapelle doit son nom au pape Sixte IV, qui la fit bâtir à partir de 1475. Les plus grands artistes de la Renaissance ont participé à l’éclosion de cette merveille dont Le Pérugin, Botticelli et Michel-Ange, génial maître d'œuvre de la voûte et du sublime Jugement dernier sur le mur de l'autel. La voûte représente des scènes de la Genèse. Sur les murs sont représentées des scènes de la vie du Christ et de Moïse et le sol est couvert de marbres polychromes. Il faudrait pouvoir rester des heures pour apprivoiser complètement les volumes, les couleurs, la lumière tamisée, le foisonnement des personnages… et l’on quitte à regret un lieu créateur d’aussi intenses émotions.

Les musées du Vatican, l’histoire de l’art à portée d’émerveillement

Les chefs-d’œuvre des musées du Vatican valent à eux seuls une visite. Art antique, précolombien, étrusque, égyptien, œuvres de la Renaissance et de l’âge baroque, mais aussi art religieux contemporain, pas moins de quinze musées et galeries vous attendent au Vatican.

La place Saint-Pierre

Majestueuse et grandiose, la place Saint-Pierre, chef-d’œuvre d'harmonie créée par Le Bernin, semble ouvrir ses bras pour accueillir les fidèles. Elle est bordée par deux doubles colonnades en hémicycle. Au milieu de la place, deux grandes fontaines encadrent un obélisque égyptien provenant de l’ancien cirque de Caligula. L’ensemble est particulièrement impressionnant la nuit, lorsque les lumières habillent la nuit romaine. Tous les dimanches à midi, le pape apparaît à la fenêtre de ses appartements et bénit la foule massée sur la place.

Dôme, État de la Cité du Vatican

Le saviez-vous?

Quel cirque!

Le Circus Vaticanus, bâti sous Néron, se dressait jadis sur le site de l'actuelle basilique Saint-Pierre. Le martyre de saint Pierre et de beaucoup d'autres chrétiens se déroula probablement dans ce stade entre les années 64 et 67 de notre ère.

Un État dans la ville de Rome

Les limites actuelles de l’État du Vatican ont été fixées par les accords du Latran signés en 1929. L’État, enclavé dans la ville de Rome, est délimité sur la place Saint-Pierre par une bande en travertin qui relie les deux ailes de la colonnade.

Les coups de cœur

La Pietà de Michel-Ange dans la première chapelle latérale de la basilique Saint-Pierre. Les sublimes fresques des chambres de Raphaël. La bibliothèque apostolique qui conserve 1 600 000 livres anciens et modernes. Flâner dans les beaux jardins derrière la basilique (sur réservation). L’escalier à double hélice de Giuseppe Momo pour accéder aux musées.

À savoir avant de partir

La meilleure période :le printemps et l’automne sont très agréables.

Quelques précautions : réserver les billets pour les musées et les jardins.

N’oubliez pas d’emporter : un chapeau de soleil pour patienter « à l’ombre » avant d’entrer à la basilique Saint-Pierre.

Bum intéractif