Les musées insolites à Paris

Fragonard, un musée dédié à l'art du parfum, à Paris

Getty Images

Bien sûr, on vient à Paris pour la tour Eiffel, le Musée du Louvre, la cathédrale Notre-Dame de Paris, les Champs-Élysées, la butte Montmartre avec la basilique du Sacré-Cœur, la mode et la gastronomie… Mais Paris, c’est aussi des lieux et des musées insolites, presque secrets, que l’on déniche au hasard de balades dans des quartiers séduisants et remplis de surprises!>

 

Un hôtel particulier dédié à l'art du parfum

Situé à deux pas de l'Opéra, le musée Fragonard occupe les vastes salons d’un hôtel particulier construit en 1860. Sous ces hauts plafonds peints ornés de moulures, les 5000 ans d’histoire et d’évolution de la fabrication des parfums depuis l’Antiquité sont retracés grâce à une merveilleuse collection d'objets de parfumerie. À découvrir également, l'orgue à parfums et ses quelque 400 fioles où le nez, véritable chef d’orchestre, compose ses symphonies de senteurs. Une visite enivrante!

Manèges d'antan pour éternels gamins

Chevaux de bois, manèges anciens, attractions et jeux d’adresse, vélocipèdes, automates ou boîtes à musique, le musée des Arts forains, situé dans un ancien chai de Bercy, constitue l'une des plus importantes collections au monde du patrimoine forain. Dans cet espace hors du commun, l’atmosphère des foires d’autrefois est parfaitement reconstituée, et les attractions prennent vie sous les yeux éblouis des gamins de tous les âges. Ici, rien de figé et chacun peut toucher les objets et même faire des tours de manège. Ne manquez pas le bestiaire forain des premiers manèges avec les animaux de la ferme : vaches, cochons, coqs. Sur réservation.

Un musée des vins rue des Eaux!

Le musée du vin, aménagé dans d'anciennes carrières de Passy qui servaient de celliers au XVe siècle, présente un ensemble d’objets et d’instruments qui ont traversé les siècles : tonneaux, casiers, bouteilles, presses à fouler, taste-vins, verres, tire-bouchons… Illustré par de nombreux personnages de cire, le travail de la vigne et du vin est évoqué de façon didactique en trois sections, toutes passionnantes : viticulture, vinification et élevage du vin. Au fait, savez-vous comment s’appelle un collectionneur de tire-bouchons? Un hélixpomaphiliste ou pomelkophiliste.

Le musée de la môme Édith Piaf

Dans le quartier populaire de Ménilmontant, le musée Édith Piaf abrite de nombreux souvenirs de celle que l’on surnommait affectueusement « la môme ». Dans ce modeste appartement de la rue Crespin du Gast, où Édith Piaf vécut un temps, sont réunis des robes de soirée et des objets ayant appartenu à la chanteuse, ainsi que des affiches, des lettres et des photos. Les plus émouvants : la fameuse robe noire de scène signée Jacques Esterel et les gants de Marcel Cerdan. Sur rendez-vous.

Un monde de trucs et d’illusions

Situé au cœur du Paris historique, dans les caves voûtées du quartier de Saint-Paul dans le Marais, le musée de la Magie réjouit petits et grands. Embarquez pour un étonnant voyage à travers trois siècles d'histoire de la magie et de la prestidigitation. Baguettes magiques et illusions d'optique, lévitation et femme sciée, objets truqués et boîtes à secrets… tous les aspects de la magie sont à découvrir au cours d’une ébouriffante visite qui se conclut par un spectacle exécuté par de vrais magiciens.

Chez Maxim’s à la Belle Époque

Le musée Maxim's présente la Collection 1900 une splendide collection de meubles, faïences, argenteries, bronzes, verreries et luminaires des années 1900, rassemblée par le grand couturier Pierre Cardin. Le musée situé au-dessus du célèbre restaurant évoque les grandes heures de la Belle Époque dans un appartement de douze pièces entièrement meublées sur trois étages. On y admire les merveilles Art nouveau des créateurs tels Majorelle, Tiffany ou Gallé, et la reconstitution d’une « chambre d'amour » de grande courtisane, qui a fait la réputation des « dames de chez Maxim’s ».