Londres

Toujours surprenante, Londres amalgame avec brio tout ce qui est novateur, entre tradition conservatrice et modernité exacerbée. L’ancienne capitale d’un empire colonial aujourd’hui révolu absorbe en effet toutes les tendances et fait son miel de ses différences.

Les sites incontournables

Les grands classiques à (re)visiter
Pour un premier séjour, certaines visites s’imposent. A la reine tout honneur ! Commencez par assister à la relève de la garde devant Buckingham Palace (ouvert au public en été), puis visitez Westminster Abbey et Westminster Palace, le siège des Chambres des Lords et des Communes surmonté de la célèbre horloge Big Ben, Picadilly Circus et la statue d’Eros menaçant de sa flèche pigeons et touristes, Trafalgar Square et la colonne de l’amiral Nelson portant bicorne et épée. A côté, l’église St Martin in the Fields est réputée pour ses ensembles de musique baroque ; et les anciennes halles de Covent Garden abritent des boutiques et des baladins talentueux. Dans la City, cœur financier de Londres, la Tower of London retrace le passé sanglant de l’époque médiévale. Plus reposante, la cathédrale Saint-Paul s’inscrit comme le témoin des grandes cérémonies royales.
 
Les nouveaux sites à découvrir
A l’est de Londres, les Docklands, anciens quais abandonnés de la marine marchande, ont été transformés en un quartier branché surplombé par les tours de Canary Warf.Ici, des buildings à l’architecture futuriste côtoient lofts, immeubles et restaurants ouverts sur la Tamise.
Sur la rive sud, le Southside réhabilite les entrepôts et les usines en lieux culturels. Le Shakespeare Globe Theatre a été reconstruit à l’identique à son emplacement d’origine. Voisine, la Tate Modern est abritée dans une ancienne centrale électrique. Et The London Eye, la grande roue, offre une vue époustouflante sur la Tamise et la City.
 
Les musées
Bonne nouvelle ! La plupart des musées sont gratuits, seules les expositions temporaires sont payantes. Ne manquez pas le British Museum pour ses antiquités égyptiennes et grecques ; la National Gallery qui présente des grands peintres européens et la National Portrait Gallery qui dévisage 500 ans de portraits ; enfin la Royal Academy of Arts est idéale pour découvrir les grands classiques anglais du XVIIe à nos jours.
Remarquables : la Tate Britain (rive nord) regroupe les peintures essentielles de l’art britannique et sa consoeur la Tate Modern (rive sud) expose l’art moderne et contemporain. Une navette relie, par la Tamise, les deux musées. Et toujours le Victoria & Albert Museum pour son éclectisme décoratif et oriental. Sans oublier la Queen Gallery, la Courtauld Gallery et la Wallace Collection.
  

Le saviez vous ?

Jusqu’au bout de la nuit
Comédies musicales, représentations théâtrales, de danse classique ou contemporaine, opéras, récitals classiques, concerts rock ou jazz, prestations de DJ, soirées house et techno… Chaque soir, la capitale britannique lève le rideau sur une vie nocturne riche et foisonnante, qui reflète l’étendue de ses talents et de sa créativité.
 
Lady Diana
Un itinéraire pédestre long de 10 km a été imaginé pour rendre hommage à Lady Diana. Il passe par plusieurs sites associés à la princesse de Galles : Kensington Palace, Buckingham Palace, Clarence House, St James’s Palace, Spencer House, sans oublier une fontaine, à l’angle ouest de Hyde Park, près du Serpentine.
  

Les coups de coeur

  • Madame Tussauds, musée de cire aux personnages hyper-réalistes.
  • Fenton House (Hampstead Grove), demeure patricienne du XVIIe siècle.
  • Le Chelsea Physic Garden au bord de la Tamise (SW3), le plus ancien jardin botanique fondé en 1673.

  

À savoir avant de partir

  • La meilleure période : toute l’année.
  • Quelques précautions : sachez qu’en Angleterre la circulation s’effectue à gauche.
  • N’oubliez pas d’emporter un imperméable léger ou bien chaud selon la saison de votre voyage et un grand sac vide en réserve pour mettre les nombreux achats que vous aller faire.

(BUM)