Maroc : artisanat et shopping

Dans le souk de Marrakech, au Maroc.

Peuples de commerçants, héritiers des marchands caravaniers, les Marocains ont développé un artisanat d’une grande richesse. Un voyage au Maroc est synonyme de bonnes affaires, de souvenirs originaux, mais surtout de plaisir des sens !

 

Dans le secret des souks

Sous les tamis de roseaux tressés qui protègent du soleil, c’est un pur plaisir de parcourir les ruelles des souks. Installés au cœur de la médina, le souk est un dédale de venelles animées où l’on circule à pied, en charrette, à vélo, à dos d’âne… Véritables bazars où les métiers traditionnels sont regroupés par quartier, les souks mêlent artisanat local et commerce d’épices, de fruits ou d’objets quotidiens, en un joyeux pot-pourri de saveurs et de senteurs, tandis que résonnent les bruits des outils traditionnels.

Les trésors de Marrakech

À Marrakech, les souks qui jouxtent la place Jemâa El Fna étaient autrefois le point de ralliement des caravaniers en partance pour Tombouctou. Entre le quartier Mouassine et la mosquée Ben Youssef, vous découvrirez le souk des ferronniers (Haddadine), le souk des menuisiers (Nejjarine), celui des teinturiers (Sebbaghine) ou bien le souk des vanniers (Chouari). Le souk Chkairia est spécialisé dans la vente des sacoches et les sacs. Le souk Smata rassemble les marchands de babouches.

Les potiers de Fès

À Fès, les souks sont réputés pour le savoir-faire des potiers. Ces poteries sont célèbres pour leur qualité et leurs motifs bleu et blanc. Vous trouverez le marché du henné dans le quartier Nejjarine. Ne manquez pas le quartier des tanneurs, impressionnant par ses couleurs et… ses odeurs. Tout proche, le souk Nejjarine est celui des teinturiers, le long de l’oued Fès. Les dinandiers font sonner leurs marteaux à Seffarine, tandis qu’à El Attarine, vous attend le souk des épiciers, incontournable !

Un artisanat de qualité

L’artisanat marocain est remarquable, tant par sa diversité que par sa qualité et vous n’aurez que l’embarras du choix. Le souvenir le plus emblématique du Maroc est sans conteste le tapis. On en trouve un très large choix à Marrakech. La vente de tapis est contrôlée par l’Etat qui catégorise les tapis selon leur qualité : une étiquette orange signale un tapis exceptionnel, la couleur bleue, une qualité supérieure, la couleur verte, une qualité normale et une étiquette jaune indique une faible qualité. Comme toujours, il faut négocier, parfois longtemps. Prenez votre temps et savourez ce moment. A la fin, vous paierez peut-être un tiers du prix annoncé par le vendeur !

Pour retrouvez la chaleur de la culture marocaine à la maison, faites provision de djellabas, babouches et foulards. Côté cuisine, rapportez un plat à tajine ou un gsaa pour faire un couscous… Sans oublier les épices et le thé à la menthe ! Et, bien sûr, des pierres semi précieuses, du henné, de l’encens, des céramiques de Fès, du cuir de Marrakech, du bois sculpté de Thuya d’Essaouira, des plateaux de cuivre martelé…

Quelques conseils

Comme partout en Orient, le marchandage fait partie des traditions ; c’est même un élément de la culture marocaine. Il faut prendre le marchandage comme un jeu, un subtil exercice de relations sociales. Acceptez le thé à la menthe qui vous sera proposé, dissimulez votre intérêt pour l’objet que vous convoitez et surtout prenez votre temps. Toute l’âme du Maroc se dévoile dans ce temps partagé dans la fraîcheur de l’échoppe. Cependant gardez à l’esprit que les Marocains possèdent une longue expérience de marchandage et qu’ils peuvent annoncer un prix de départ trois fois supérieur au prix final !

Attention aux contrefaçons : le Maroc foisonne d'articles contrefaits, notamment des articles de luxe. Ne vous laissez pas tenter, c’est illégal et lourdement puni par les douanes. La production marocaine est d’une grande richesse ; préférez l'artisanat local.

Bum intéractif

Vous aimerez aussi