Népal : la porte du ciel

Thinkstock/goikmitl

Le Népal est un pays étonnant à bien des égards. Sur ce petit territoire ont « poussé » huit des dix plus hauts sommets de la planète Terre, dont le mont Sagarmatha (l’Everest) et l'Annapurna. Du toit du monde aux cultures en terrasses de la plaine du Gange, le Népal offre des paysages d’une extrême diversité. C’est une terre de contrastes où cohabitent deux grandes religions, l’hindouisme et le bouddhisme, et de nombreuses ethnies unies dans une même ferveur religieuse.

 

Les sites incontournables

Katmandou et sa vallée
La vallée de Katmandou abrite les anciennes capitales royales. Katmandou, « le temple de bois » en sanskrit, nourrit notre imaginaire depuis des décennies. Le gros village jadis fréquenté par les hippies du monde entier s’est transformé en une cité dense à la croissance… anarchique. La vieille ville recèle cependant des quartiers charmants. Séparée de Katmandou par la rivière Bagmati, il fait bon se promener dans les ruelles de Patan, à la découverte de Durbar Square, avec l’incroyable Kasthamandap, temple dédié à la déesse Taleju, le Kumari Bahal, demeure de la déesse Kumari, et l'ancien palais royal Hanuman Dhoka... Bhaktapur, « la cité des Dévots », a conservé son caractère médiéval et ses activités artisanales. Son temple Nyatapola, surmonté de ses cinq toits superposés, est le plus impressionnant. Et ne manquez pas également les autres merveilles de la vallée de Katmandou comme Pashupatinath, le temple hindouiste le plus sacré du Népal, et Bodhnath, sanctuaire bouddhiste réputé pour le Golden Temple, son stûpa monumental et les bûchers de crémation.

La vallée de Pokhara et les treks de l'Annapurna
Ses lacs et la beauté du site au pied des Annapurna font de Pokhara une villégiature très agréable. L'Himalaya se détachant sur l'horizon, l'Annapurna 1 et le Machhapuchhare semblent à portée de main… Pokhara est aussi le point de départ des treks himalayens les plus réputés, le tour des Annapurnas ou le trek de Jomsom. Et les lacs Phewa Tal, Rupa Tal et Begnas Tal sont l’occasion de superbes balades, à vélo ou à pied.

Namo Bouddha
Dhulikhel est un des points de départ pour la balade vers le Namo Bouddha. Une série d’escaliers monumentaux grimpent vers le ciel. Chemin faisant, les cultures en terrasses se succèdent. Ici, le Népal rural, authentique, offre les tableaux simples de la vie quotidienne, et la vue sur l’Himalaya est une des plus belles de la vallée. Le final sur Namo Bouddha est magique! Du haut monastère, le panorama laisse sans voix! La descente vers Panauti offre encore de superbes décors.


Le saviez-vous? 

Drôle de drapeau!
Le drapeau du Népal est le seul parmi les drapeaux nationaux qui ne soit ni carré ni rectangulaire. Les triangles représentent l'Himalaya ainsi que le bouddhisme et l'hindouisme. Le soleil et la lune symbolisent les familles des rois et des premiers ministres. Il fut adopté le 16 décembre 1962.
 
Parc national de Chitwan
Au pied de l'Himalaya, à 120 km au sud-ouest de Katmandou, Chitwan est l'une des plus riches réserves naturelles d’Asie. La flore et la faune y sont très denses. On peut y voir notamment des éléphants, rhinocéros, ours, léopards, singes, mais surtout, avec un peu de chance, le très rare tigre du Bengale.
 
 


Les coups de cœur

  • Le stûpa de Swayambunath surplombant Katmandou.
  • Le panorama sur l’Everest et les plus hauts sommets du monde depuis Nagarkot ou Dhulikhel.
  • Les rizières en terrasses autour du village de Bungamati.
  • La folie des cerfs-volants pendant Dasain, la fête nationale.
  • Dakshinkali et la ferveur des sacrifices à la déesse Kali.

 

À savoir avant de partir

  • La meilleure période : de début mars à mai et d’octobre à novembre. 
  • Quelques précautions : sachez repérer les symptômes du mal d’altitude et ne buvez que de l’eau bouillie, en bouteille ou traitée.
  • N’oubliez pas d’emporter un traitement antipaludéen, un antidiarrhéique et des pastilles contre la toux, car au Népal, poussière et pollution peuvent être redoutables.

 

(BUM)

par VoyageVoyage